Littérature / Poésie , Quête De Sens

Poésie , Quête De Sens

Mémoires Gratuits: Poésie , Quête De Sens
Rechercher de 155.000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Soumis par:  Russell  01 novembre 2011
Balises: 
Mots: 1798   |   Pages: 8
Vus: 847

...

avec les mots-valises (ex: proèmes, objeu, objoie). L'exploration est graphique et sémantique (ex : dans Ponge, "La Cruche", la voyelle u prend déjà la forme de la cruche). Cette conception est différente de celle de Saussure : il n'y a pas de rapport entre signifiant et signifié.

CONCLUSION DE L'ANALYSE :

Jean-Pierre Richard définit le poème comme une forme qui ouvre sur un sens toujours à construire. Le poète part à la quête du sens. Il remotive le langage, et modifie la connotation des mots.

PROBLEMATIQUE :

La question porte sur la capacité de la poésie à délivrer un sens.

* Opinion générale : La poésie sollicite les potentialités suggestives du langage pour évoquer une vérité supérieure, d'ordre spirituelle ou esthétique. Est-ce que la signification ultime du poème consiste à montrer que le sens est introuvable ?

* Pour Jean-Pierre Richard, la poésie ouvre sur une signification jamais assurée d'elle-même. Ainsi s'esquisse une relation entre le texte et le sens. Le rôle de poésie consiste-il à éclairer la difficulté qu'il y a à proposer une interprétation du monde ?

PREMIER PLAN PROPOSE :

I. L'exploration des potentialités du signe verbal comme préliminaire à la quête du sens :

1°) La remise en question de l'arbitraire du signe :

(= interrogation sur la distance qui sépare les trois composantes du signe)

- Etablir une relation entre signifié et signifiant : l'harmonie imitative, les réseaux sonores.

- Etablir une relation entre signifiant et référent : le calligramme.

- Etablir une relation entre signifié et référent : la métaphore, la polysémie, la construction d'un texte.

2°) La remotivation (ou resémantarisation) d'un langage usé, érodé :

- La reprise avec variante de lieux communs surréalistes

- La mise à nu des connotations d'un mot : "nègre" chez Césaire.

II. Les trajectoires envisagées pour aboutir à cette quête du sens :

1°) La saisie des correspondances entre l'univers visible et l'univers invisible :

= instaur

ation du rapport inédit entre les mots (la synesthésie) et les choses (signes d'une transcendance, d'une présence du sacré).

2°) La refondation du langage :

Le poète invente des mots susceptibles de désigner l'inconnu, l'inédit (néologismes). Il rénove la langue en réactualisant l'étymologie, les significations archaïques.

3°) La sollicitation des rencontres sémantiques :

= harmonies sémantiques libérées par la musicalité du langage, combinaisons sonores et rythmiques, associations de mots. Ex : Les Djinn de Victor Hugo.

III. La spécularité de l'écriture poétique vers l'élaboration d'un nouveau référent :

1°) Les difficultés d'une saisie du monde :

= les pièges de la parole, les connotations que véhicule un mot en dépit de l'intention première de l'auteur.

2°) Les références explicites à la création poétique :

= mise en scène du parcours créatif

Ex : Ponge, "la crevette" dans tous ses états.

3°) La création littéraire, objet implicite ou oblique du discours poétique :

...



S'inscrire sur DissertationsEnLigne

S'inscrire sur DissertationsEnLigne - rechercher de 155.000+ dissertations