DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Texte Et Représentation Théâtrale

Note de Recherches : Texte Et Représentation Théâtrale. Rechercher de 37 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  15 Décembre 2011  •  1 389 Mots (6 Pages)  •  754 Vues

Page 1 sur 6

...

ateur de ce plonger totalement dans une époque donnée tandis qu’à la lecture il nous faut imaginer ces costumes et meubles d’époque dont on n’a pas forcément la connaissance sans quelques recherches, des costumes réalistes sont également des indicateurs de la classe sociales ou bien du métier du personnage. La description du décor et des costumes au commencement de Ruy blas une pièce de Victor Hugo est très précise et extrêmement détaillée mais à la lecture de celle-ci je n’étais pas renseigné par la description de la décoration « dans le gout demi-flamand ». Ou bien dans une visée symbolique à travers lequel la situation ou bien la personnalité des personnages incarnés se reflète. Il est donc bien plus facile d’identifier les différents personnages de l’action qui ne sont parfois que des noms en l’absence de didascalies les décrivant et bien plus facile de situé et de dater l’action a la vision d’un décors qu’a sa description.

La musique, les effets sonores et les jeux de lumières concrétisent l’ambiance de la scène ce qui intensifie le caractère dramatique, comique ou autre de la pièce. En effet Ezio Toffolutti, un metteur en scène de la Comédie Française explique dans un entretien qu’il a tout fait pour mettre en scène une atmosphère étouffante et créer chez le spectateur une claustrophobie dans un décors très sombre, on peut imaginer qu’il aurait pu utiliser des effets de d’ombre et de lumière afin de marquer des contrastes inquiétant ainsi qu’une musique oppressante afin de générer un stress. Je pense que ces éléments sont également très intéressants à travailler car ils offrent une diversité gigantesque et de plus en plus notamment pour les effets spéciaux avec les moyens modernes.

En somme tous ces éléments sont ceux d’une mise en scène qui peuvent être très diverses.

Par ailleurs la mise en scène s’agit en fait de l’interprétation que fait le metteur en scène de l’œuvre c’est pourquoi les représentations d’une même pièce peuvent varier du tout au tout d’une mise en scène à une autre.

Il accorde une symbolique aux costumes aux décors, ou opère à des modifications de certains points qui traduisent son ressentit de la pièce. C’est ainsi que par exemple dans Illusion comique de Corneille lors d’une représentation dont j’ai visualisé un extrait en cours, le personnage de Matamore était vêtu d’un tutu de danseuse et d’une cuirasse de guerrier afin de concrétiser son double jeu. Il faisait également son entrée en scène sur un trapèze qui descendait du ciel mais de façon imprévisible et saccadée ce qui le mettait en mauvaise posture et le déséquilibrait ; le metteur en scène a voulu nous montrer par cela qu’il interprétait les constants mensonges et invention de matamore comme une sorte d’immaturité et non comme de la mythomanie rendant le personnage plus naïf que fou et égocentrique. Je trouve ainsi que la représentation scénique est intéressante de par la « pré » réflexion sur le texte par le metteur en scène qui nous ouvre les yeux sur une autre vision des choses qui s’ajoute et complète celle de l’auteur.

Il me semble que la mise en scène peut apporter beaucoup notamment grâce à une actualisation ou tout du moins une considération de l’époque afin de maitre en valeur dans une pièce les préoccupations actuelles. Il me semble que certaine pièce comme l’Illusion Comique de Corneille, on beaucoup à gagner en centrant l’intrigue sur la fidélité amoureuse de Clindor plus que sur le mariage interdit de celui-ci et Isabelle car ils n’appartiennent pas à une même classe social, c’est en effet une valeur qui n’est plus d’actualité. Je pense que par ce procédé le public se sent d’autant plus concerner, tandis qu’à la lecture cela n’est pas possible et une remise en contexte est sans arrêt obligatoire.

Toute cette mise en scène n’est pas sans but, elle est destinée à un public.

Pour finir le public me parait indissociable de la représentation théâtrale et la proximité qu’il a avec les acteurs en fait un personnage à part entière ce qu’on ne retrouve absolument pas lors de la lecture.

Le public réagira bien plus émotionnellement au jeu de personnes réelles auquel il s’identifiera plus car l’action se déroulera devant lui. Pour ma part le fait que les comédiens deviennent, le temps d’une représentation, les personnages d’une histoire cela participe, à chaque représentation dont je suis témoin à un arrêt temporel renforcé par la position statique que j’adopte et l’obscurité de la salle. Cet arrêt dans le temps me force malgré moi à me prendre à l’intrigue comme si il s’agissait de la vision d’une scène de la vie réelle. C’est pour cela il me semble que les émotions passent beaucoup mieux lors d’une représentation qu’à la lecture d’une pièce où les personnages restent imaginaires et très souvent enfermés dans leur rôle.

La réaction du public influent forcément sur le jeu des comédiens, cette relation n’est absolument pas possible

...

Télécharger au format  txt (8.5 Kb)   pdf (84.6 Kb)   docx (8.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »