DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Valéry Giscard d’Estaing

Cours : Valéry Giscard d’Estaing. Rechercher de 49 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  22 Novembre 2021  •  Cours  •  17 647 Mots (71 Pages)  •  11 Vues

Page 1 sur 71

Cours Magistral d’HPC

Le septennat de Valéry Giscard d’Estaing (1974-1981)

II - Le « Libéralisme avancé » (mai 1974- aout 1976)

1°) « Giscard à la barre » ou la conduite du changement

Un nouveau président

Valéry Giscard d'Estaing est né en 1926 à Coblence en Allemagne où son père avait un poste important. Il n'a pas fait de la résistance pendant la 2nde guerre mondiale mais a fait des combats à l'automne 1944. Il intègre et réussi polytechnique puis va à l’ENA en bénéficiant d'un très bon classement. Il va ensuite choisir de rejoindre le corps prestigieux de l'inspection des finances qui va déterminer son avenir. Il est servi par ses origines sociales, lui offrant un capital intellectuel joint à un capital social intéressant. Il évolue donc dans un milieu entre la bourgeoisie et l'aristocratie car son père depuis 1922 descendait de manière d'une famille d'aristocrates auvergnats. Il va épouser en 1952 Anne de Brand qui est elle aussi issue d'une famille aristocratique.

La carrière du jeune Valéry Giscard d'Estaing va prendre un tournant politique assez rapidement en 1955 où il est appelé au cabinet d’Edgar Faure qui était président du conseil en 1955. Edgar Faure va dissoudre la Chambre des députés à la fin de l'année 1955 et le jeune Valéry Giscard d'Estaing va se présenter à la députation lors de l'élection législative de 1956 dans le Puy de dôme. Le jeune Valéry Giscard d'Estaing et réélu dans le Puy de dôme dans ce cadre de circonscription qui rétablit dans le nouveau régime et par le mois de janvier 1959 il devient secrétaire d'état au budget auprès du ministre des Finances qui est Gérard pinet.

En 1960 il quitte le ministère des Finances mais Valéry Giscard d'Estaing reste secrétaire et en 1962 Valéry Giscard d'Estaing est amené à remplacer son patron comme ministre des Finances de plein exercice non seulement sa carrière de député mais aussi début de carrière ministériels sont placées sous le coup de la précocité qui est servie par des dons tout à fait remarquable une intelligence exceptionnelle brillante et rapide il a le goût de la performance une très bonne mémoire mais aussi ce qui va expliquer la manière dont il va maîtriser la télévision il a Téléthon pédagogique remarquable qu'il en aurait fait un très bon enseignant qui vont le servir lors de la campagne de 1974 il a un sens politique tout à fait avisé qui lui évite les faux pas par exemple en d'octobre 1962 son parti il se dressent contre le général de Gaulle car de Gaulle vient de décider de l'instauration de l'élection président au suffrage universel et que cette mesure suscite l'opposition des partis politiques j'en regarde de l'histoire de la France il n'y avait qu'un seul président et c'était 1848 avec qui avait été pris par exemple sur les états unis il sera remporté par louis-napoléon Bonaparte qui grâce cette grâce de l'élection par suffrage universel va permettre 3 ans plus tard à faire un coup d'état pour rétablir le 2nd empire dégoûtant Ainsi donc cette façon de faire au suffrage universel alors donc une épreuve de force se font entre les parties et de Gaulle qu'il perde donc dans ce contexte Valéry Giscard d'Estaing à labilité politique de ne pas rejoindre l'opposition des indépendants contre le général de Gaulle mais resté fidèle au général c'est à partir de ce moment-là qu'il crée une nouvelle formation qui va prendre le nom de républicains indépendants il devient donc un homme important aux gaullistes et au lendemain de l'élection présidentielle au suffrage universel en décembre 1965 de Gaulle qui pensait être réélu a été mis en ballotage par le bon résultat de François Mitterrand qui obtient 32 pour 100 des voix pour de Gaulle c'est un choc il va donc mettre Valéry Giscard d'Estaing de cette mise en ballottage il va donc rentrer dans une rivalité avec Georges Pompidou qui est le Premier ministre du général de Gaulle il est donc pas reconduit dans le gouvernement que reconstitue Georges Pompidou laissant donc une vive amertume émettant aussi une évidence entrée de caractère de Valéry Giscard d'Estaing avec son caractère de rancunier et cette première mise à l'écart va lui permettre aussi d'affirmer sa différence oui il va y trouver une certaine liberté il va devenir l'homme du oui mais oui au général de Gaulle mais il a donc se démarquer et critiquer le exercice du pouvoir qui est solitaire il va donc devenir au printemps 1969 l'artisan du départ du général de Gaulle puisque lorsque le référendum sur la réforme du Sénat et la mise en place est annoncée Giscard d'Estaing pousse la logique du 8 mai contre le projet mal posée selon lui qui est soumis au vote des français car pour lui il y a 2 questions en une la régionalisation et le Sénat il se prononce donc contre mais Valéry Giscard d'Estaing va donc apporter au printemps plus précisément au mois de juin son appui à Georges Pompidou permettant ainsi à la suite de l'élection de Pompidou de retrouver la fonction de ministre de l'économie et des finances qu'il va conserver tout au long il a donc un parcours brillant il semble avoir un parcours très facile Giscard n'est pas l'homme des tempêtes il n'aime pas les désaccords et il se propose de décrisper les tensions en privilégions les contacts personnels issu d'un milieu favorisé ils ont connu une enfance très protégée c'est quoi n'empêche qu'on a vu à la fin de l'adolescence de s'engager dans l'armée pour le combat il a connu ensuite une ascension politique rapide et pratique sans anicroche sauf pour la disgrâce il croit par sa propre expérience privilégié à la possibilité des hommes bien élevés de surmonter leurs différends par-là conciliation philosophiquement parlant et politiquement le président élu en 1974 est un libéral qui croit aux procédures de concertation et de délibération parlementaire en fait il va vouloir même s'il n'est pas le produit de cette bipolaritzacion à l'affrontement stérile entre la droite et la gauche il a déjà chez lui une volonté de dépasser ce clivage de droite et de gauche cela sera donc sa grande idée qui va défendre durant son 7 nains il pense que la France peut être gouvernée au centre il voudrait souhaiter et voir émerger une majorité centriste qui lui paraît être la conséquence logique de l'existence dans la société française de ce qu'il va appeler dans son essai la démocratie française qui lui paraît selon lui la conséquence d'un coup central principalement les cadres qui est le groupe social connaît une forte évolution et pour Giscard d'Estaing contrairement des enseignements des politologues qui à l'époque insiste sur la variante familiale pour expliquer le comportement politique selon lui il y a une corrélation entre l'appartenance socioculturelle et le vote voir le tableau du coup il souhaite donc et valoriser une nouvelle majorité qui associé et le centre-droit au centre-gauche des libéraux dont il est issu aux radicaux et c'est ce qu'il appelle aussi aux sociaux-démocrates socialiste qui serait conduit à rejeter le collectivisme affluence et par les communistes

Il est adepte du dialogue même très sincère il n'en reste pas moins un homme autoritaire embue de sa proéminence est jaloux de ses pouvoirs de fait ce caractère qui est indéniable chez lui il va l’accentuer en particulier tous les 6 mois des directives au gouvernement et fixant lui-même un calendrier des travaux ministériels avec le temps c'est traits de caractère accentuez et Valéry Giscard d'Estaing interviens de plus en plus dans les petites choses comme dans les grandes choses du gouvernement son style de président va devenir de plus en plus monarchique au point que le canard enchaîné prendra l'habitude de le caricaturer en Louis XV ceci posé les aspect négatifs de sa personnalité il a des aspect bon nous avons déjà vu Ceci dit Valéry Giscard d'Estaing a des désirs de contact avec ses contemporain qui vont lui inspirer plusieurs initiatives il va ouvrir chaque année le palais de l'Elysée au bon peuple ce faisant lui-même le guilde de ces concitoyens et des visiteurs qui se rendent à l'Élysée il prend aussi l'initiative de recevoir pour petit déjeuner les éboueurs qui viennent relever les poubelles de l'Élysée comme ils le font dans tout Paris et il va prendre encore l'habitude en compagnie de son épouse de s'inviter une fois par mois dans un foyer de français moyen ordinaire pour mieux connaître leurs sentiments et leur manière de appréhender les problèmes qui traite lui-même comme toutes les passes sont ambiguës il y a aussi un une volonté de simplicité qui va expirez portement il va conduire lui-même sa voiture se passant donc de chauffeur il sort en ville ils seront comme un couple de parisiens appartenant à la classe moyenne supérieure il va à l'opéra en famille il se permet aussi quelques escapades nocturnes car il n'est pas non plus un mari fidèle à son épouse qu'ils amèneront à avoir un accident il va heurter un véhicule de la poste et l'affaire sera étouffée cet appétit de sociabilité démocratique  il te incontestable ce qui coupe avec ses prédécesseurs présidentielles comme l'attitude hautaine du général de Gaulle mais ce n'est pas non plus exclusif une certainement morgue aristocratique que ses adversaires vont exploiter

Le gouvernement Chirac

La première manifestation du changement que va incarner Valéry Giscard d'Estaing c'est la constitution du gouvernement, le choix du Premier ministre pour Chirac n'est pas une surprise ce choix intervient le 27/5/1974 mais depuis un depuis la fameuse publication dont je vous ai déjà entretenu du manifeste des 43 au tout début de la campagne présidentielle qui avait marquer l'appui donné à la candidature de Valéry Giscard d'Estaing contre le candidat officiel de L’UDR qui était Jacques Chaban-Delmas donc de  43 parlementaires UDF derrière Jacques Chirac donc depuis le manifeste des 43 on s'attend à ce que Jacques Chirac soit nommé Premier ministre dans le cas ou Valéry Giscard d'Estaing gagne la présidentielle. bon c'est dans la logique des choses aussi puisque le groupe UDR donc à l'Assemblée nationale et de loin et la formation parlementaire la plus importante dans la majorité présidentielle Ceci dit donc la nomination la nomination de Jacques Chirac si elle si elle correspond donc à l'attente des observateurs va rencontrer cependant l'opposition, mais les fortes réticences dans les rangs gaullistes des quatre anciens premiers ministres qui condamne le double jeu de Jacques Chirac à l'occasion de la présidentielle alors la composition du gouvernement Chirac donc le premier ministre du septennat de Valéry Giscard d'Estaing la composition de ce gouvernement donc va être connu 2 jours après la nomination de Jacques Chirac à Matignon le 29 mai, la composition du gouvernement est annoncée par le président de la République lui-même à l'occasion donc d'une intervention télévisée et elle porte effectivement la marque des choix opérés par le nouveau président de la République qui a imposé à son Premier ministre ses propres choix pour la plupart des titulaires des postes ministériels, donc le nouveau gouvernement va marquer la rupture avec la présidence Pompidou, il va illustrer donc le démantèlement de ce qu'on appelait l’Etat UDR c'est à dire que sur les 16 membres du gouvernement, sur les 16 ministres du nouveau gouvernement et bien on ne compte plus que 5 UDR sur 16 ministres soit moins d'un tiers et en dehors donc du Premier ministre Jacques Chirac et d’un autre ministre gaulliste du nom de Robert Galley, qui se trouvait aussi être maire de Troyes et en dehors donc de Jacques Chirac et de Robert Galley c'est ministre UDR ne sont que des personnalités de 2nd plan qui marquent en fait la disparition de ceux qu'on appelait les Baron du gaulliste. Alors si l'état UDR est démantelé et la place des ministres issus des rangs de l’UDR est réduite au strict minimum, par contre les amis du nouveau président qui appartiennent à la formation des républicains indépendants sont au contraire très favorisé on les retrouve dans des personnalités de premier plan, Christian bonnet donc est à l'agriculture, Michel d’Ornano donc et à l'industrie on aura l'occasion de reparler de Michel d’Ornano à l'occasion de des élections législatives des élections municipales de 1977 à Paris et surtout le proche amis du président Michel Poniatowski qu'occupe la fonction essentielle de ministre de l'Intérieur Michel Poniatowski ce qui le distingue dans le gouvernement Chirac est le seul ministre d'état en quelque sorte derrière le Premier ministre Jacques Chirac et il est en quelque sorte le vice-premier ministre alors autres nouveautés c'est à dire que les réformateurs donc qui derrière Jean Lecanuet puis ensuite comme on l'a vu à la veille du 2nd tour Jean-Jacques Servan-Schreiber se sont finalement ralliés à la candidature de Valéry Giscard d'Estaing et bien les réformateurs donc font leur entrée en force ou au gouvernement, quand j'ai dit les réformateurs j'en exclue le CDP, le centre démocratie et progrès c'est à dire la première génération des centristes qui s'était rallié eux s'étaient ralliés dès 1969 à Georges Pompidou mais les CDP, les centre démocratie et progrès paye en quelque sorte le soutien qu'ils avaient accordé à Jacques Chaban-Delmas au premier tour donc ils sont écartés des fonctions ministérielles au profit des réformateurs dont le chef de file des réformateurs Jean Lecanuet l'ancien candidat centriste à l'élection présidentielle de 1965, Jean Lecanuet donc devient ministre le ministre de la justice donc Abelin un autre réformateur devient lui ministre de la coopération. Michel Durafour donc le maire de Saint Etienne dans la Loire devient ministre du Travail et donc Jean-Jacques Servan-Schreiber devient ministre des reformes. Alors 4 non parlementaires complète également l'équipe ministérielle : Jean Sauvagnargues regarde de sa profession d’ambassadeur devient ministre des Affaires étrangères, Jean-Pierre Fourcade qui est inspecteur des finances succède à Valéry Giscard d'Estaing donc au ministère de l'économie et des finances le recteur autre personne non parlementaire recteur de l'académie de Clermont-Ferrand, René Haby ministre de l'éducation nationale on peut encore citer le nom de Simone Veil devient ministre de la santé ministre de la santé on aura l'occasion de reparler très rapidement d'elle à propos des réformes du nouveau gouvernement. Alors dans cette équipe que je viens de vous présenter un ministre va connaître une carrière très rapide et quitter le gouvernement très rapidement il s'agit de Jean-Jacques Servan-Schreiber qui a été nommé donc le 29 mai comme ses collègues ministres des réformes mais qui est débarquer en fait une dizaine de jours plus tard le 9 juin puisque effectivement le 9/6/1974 donc à un Nancy dont il était jusque-là députée Schreiber fait connaître son aux expériences nucléaires qui sont annoncés officiellement par les militaires qui place le gouvernement devant le fait accompli alors Jean-Jacques Servan-Schreiber en qualité de ministre refuse ce fait accompli qui est imposée par les militaires au gouvernement, Il fait connaître officiellement l'opposition et le soir même donc du 9 juin à la suite de son intervention publique et bien un communiqué de l'Elysée fait savoir qu'il est mis fin au fonction du ministre des réformes qui n'est pas remplacé, ce départ a été imposé donc au président Valéry Giscard d'Estaing par son Premier ministre Jacques Chirac qui avait de très mauvaises relations avec Jean-Jacques Servan-Schreiber il avait qualifié de turlupin lorsqu'il parlait de Jean-Jacques Servan-Schreiber en fait donc c'est Chirac qui impose le départ de Jean-Jacques Servan-Schreiber qui n'est pas remplacé au poste de ministre des réformes qui est supprimé, mais le départ en fait le départ de Jean-Jacques Servan-Schreiber va permettre l'entrée au gouvernement, je dirais de de son alter ego de son alter ego à la direction de L'Express c'est-à-dire de la journaliste Françoise Giroud entre effectivement quelques jours plus tard après le départ de Jean-Jacques Servan-Schreiber au gouvernement très exactement le 16/7/1974 elle est nommés secrétaire d'État à la condition féminine, alors la particularité de Françoise Giroud c'est qu'elle avait voté au 2nd tour de l'élection présidentielle pour François Mitterrand elle avait apporté sa voix à François Mitterrand si Jean-Jacques Servan-Schreiber pour sa part avait finalement annoncé qu'il ralliait la candidature de Valéry Giscard d'Estaing donc pour la composition du gouvernement qui avec des aléas qui l'ont entouré avec le passage éclair de JJSS pour des raisons que je viens de de vous rappeler au ministère des réformes qui n'aura d'ailleurs pas survécu à lui

...

Télécharger au format  txt (109.4 Kb)   pdf (430.7 Kb)   docx (226.9 Kb)  
Voir 70 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com