DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

L'univers Poétique de Wisława Szymborska : Analyse de 2 poèmes de l'époque d'après-guerre

Analyse sectorielle : L'univers Poétique de Wisława Szymborska : Analyse de 2 poèmes de l'époque d'après-guerre. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  25 Janvier 2016  •  Analyse sectorielle  •  5 335 Mots (22 Pages)  •  539 Vues

Page 1 sur 22

Movtchan Svetlana

03/06/2015

L'univers Poétique de Wisława Szymborska :

Analyse de 2 poèmes de l'époque d'après-guerre

        

Université Libre de Bruxelles.

Travail d'analyse.

Dorota WALCZAK, Petra KRIVANKOVA

SLAV-B301, Civilisations d'Europe centrale II

LA TABLE DES MATIERES

1. L'INTRODUCTION ............................................................................................................. 3

2. Analyse de l'extrait 1. - Atlantis..............................................................................................3

3. Analyse de l'extrait 2. - Nothing Twice...................................................................................8

4. LA CONCLUSION...............................................................................................................11

5. LES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES ......................................................................12

Annexe A – Livres.....................................................................................................................12

Annexe B - Sites Internet ..........................................................................................................13

Annexe C – Référence des textes analysés ...............................................................................13

Annexe D - Les textes analysés

-Premier texte : Atlantis ............................................................................................................14

-Deuxième texte : Nothing Twice .............................................................................................16

1. L'INTRODUCTION

        Dans ces quelques pages, nous allons analyser deux pages d'un livre choisi et qui traite de la Civilisation d'Europe centrale.

        Dans notre cas, ces deux pages reprendront deux poèmes de la poétesse polonais, Wisława Szymborska, dont les thèmes abordés sont : l'existence humaine et la brièveté de la vie.

        Nous commencerons par trouver des extraits traduits du polonais vers l'anglais pour pouvoir mieux comprendre leur fond et leur forme et qui se trouvent tout à la fin de ce travail.

         Ensuite, nous analyserons chacun des poèmes pour trouver des figures de style importantes grâce auxquelles il nous sera plus facile de comprendre le message véhiculé par l'écrivaine ainsi que, la vision qu'elle a de l'Europe Centrale et du monde entier à son époque.

        Une fois le poème analysé et le message véhiculé mis en évidence, nous effectuerons un lien direct entre le contenu de l’extrait et le contexte ainsi que la mentalité de l'époque sans oublier de parler de la biographie mouvementée de la poétesse.

        

        Pour conclure, nous exposerons, aussi exhaustivement que possible, les éléments caractéristiques des thèmes abordés et peignerons un portrait des plus fidèles de la poétesse et de son travail.

2. Analyse de l'extrait 1. - Atlantis :

        Avant d'analyser le premier extrait, j'aimerais faire part à mes lecteurs que j'ai découvert Wisława Szymborska il y a seulement quelques mois totalement par hasard et surtout grâce à une amie qui m'avait conseillée de la lire.

        Après quelques lectures, je ne pus m’empêcher de vouloir faire part de mon enthousiasme envers cette nouvelle découverte et la partager avec mes lecteurs.

        Je vous propose de lire ces quelques lignes et peut-être même découvrir, tout comme moi j'ai pu le faire, une poésie et une poétesse hors du commun.

        Le premier extrait que nous allons analyser ensemble est Atlantis (Atlantyda) fut écrit en 1957 et repris dans le recueil Calling Out to Yeti.

        Le texte est composé de 9 strophes qui sont irrégulières car elles sont regroupées par trois quatrains, cinq distiques, un sizain et un monostiche.

        

        Le titre du poème nous révèle le sujet traité, et qui n'est rien d'autre que l'histoire-même de l'Atlantide.

        Ainsi, ce serait une terre mythique qui aurait existé dans les temps reculés de la Préhistoire et où aurait habitée une civilisation avancée. La localisation, la cause et la datation du cataclysme qui aurait détruit cette civilisation sont inconnues mais, des sources écrites comme le Timée de Platon nous fournissent tout de même les premiers indices à ce sujet.

        On peut ainsi lire que celle-ci fut [...] engloutie d'un seul coup sous la terre et l'île Atlantide s'enfonça pareillement sous la mer.][1]

        Cependant, tout comme c'est souligné par l'écrivaine, les hypothèses de cette disparition sont beaucoup trop nombreuses. C'est pour cette raison qu'elle reprend l'éventualité d'une météorite ou encore d'une éruption volcanique[2] pour souligner notre totale ignorance à ce sujet.

        Actuellement, personne n'a encore réussi à fournir de preuves concrètes de l'existence d'Atlantide et de ce fait, l'histoire de sa destruction reste une simple hypothèse.

        La poétesse attribue délibérément ce titre à son poème pour pouvoir se focaliser sur l'incertitude de cette civilisation pour ensuite, nous obliger à faire un lien direct entre cette civilisation et la notre.

        En effet, dans la première strophe, Szymborska cherche à contraster l'existence et la non-existence d'Atlantide juxtaposant la formulation d'alternatives. Ainsi, ces hypothèses montrent différentes possibilités qui sont toutes également probables.
        Dans cette-même strophe, on peut voir la coexistence de phrases affirmant l'opinion de la négation.

        Dans les strophes suivantes, on est complément perdu dans les affirmations et les négations accumulées :

« No they didn't invent the wheel

Yes, they did invent the wheel »

         La poétesse contredit systématiquement les phrases affirmatives et le doute s'installe encore plus au fur et à mesure du poème.

        L'autre manière de révéler le statut incertain de l'île mythique, est l'utilisation des questions rhétoriques.

« Was there anyone to love anyone?
Was there anyone to fight anyone »


        L'écrivaine utilise ces questions pour deux raisons essentielles et qui sont liées à la vie humaine. Ainsi, nous avons les deux aspects relationnels que tout être humain possède avec son entourage et sur lesquels Szymborska insiste : l'amour et la lutte qui sont d'une part, une des relations les plus positives et d'autre part, l'une des relations les plus négatives.

        Le fait de placer ces deux questions dans son poème, la poétesse cherche à déterminer si ces hommes ont vraiment existé étant donné que seuls les êtres vivants peuvent connaître ces deux aspects relationnels.  

        En outre, cet élément d'existence est à nouveau remis en question grâce aux questions rhétoriques dans la strophe suivante :

« Seven cities stood there.

Is that for sure ?

Intended to stand there for ever.

Where's the evidence ? »

        De ce fait, l'existence d'Atlantide ne peut donc pas obtenir une confirmation objective.

        

        Puis, dans les strophes suivantes nous n'assistons plus à des questions rhétoriques mais à des phrases auto-affirmative qui sous entendent également le doute sur l'existence de cette civilisation :

« Presumed. Dubious.

Uncommemorated.

Never pulled out of the air,

or fire, or wather or earth. »

        Ici, nous voyions que ce peuple n'as pas de racines dans l'un des éléments existants qui sont : l'air, l'eau, le feu, la terre - et par conséquent, ils n'existent donc simplement pas.

        Encore plus bas, un avertissement sous-entend que cette civilisation disparue ne doit surtout pas être oubliée mais, au contraire, elle doit servir d'exemple à toute l'humanité :

...

Télécharger au format  txt (33.3 Kb)   pdf (599.5 Kb)   docx (572.6 Kb)  
Voir 21 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com