DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Lecture analytique,La guerre de Troie n'aura pas lieu, Jean Giroudaux

Fiche : Lecture analytique,La guerre de Troie n'aura pas lieu, Jean Giroudaux. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  27 Novembre 2017  •  Fiche  •  439 Mots (2 Pages)  •  908 Vues

Page 1 sur 2

Lecture analytique

Marceau

Berthon

1èreES2

La Guerre de Troie n’aura pas lieu est une pièce de théâtre écrite par Jean Giraudoux en 1935. Nous allons nous attarder sur l’analyse de la scène d’exposition. Tant est si bien que cette dernière répond aux attentes classiques mais surprend également le lecteur/spectateur. En quoi cet incipit in medias res pose les bases d’une pièce tragique ?

I. Une scène d’exposition

a. Un début in medias res

La conversation entre Cassandre et Andromaque a déjà commencé, le lecteur se retrouve en plein cœur de l’action. Il s’agit d’un incipit in medias res.

L'action a déjà commencé avant le lever du rideau, les personnages présents évoquent ce qui s'est passé. On peut relever la présence d’ apostrophes « Cassandre » et « Andromaque » ainsi que la reprise du titre de l’œuvre dans les deux premières répliques.

b.Un contexte temporel dramatique : La guerre

 Les personnages évoquent une guerre ayant potentiellement lieu dont Pâris est la cause car . Cassandre nous apprend que Pâris et Hélène ne s'aiment plus il s’agit donc de l’élément déclencheur de la guerre. En outre le spectateur plonge dans ce contexte dramatique qui va opposer les personnages.

c. Une discorde teintée d’ironie

 Les personnages évoquent la situation actuelle, Hector rentre victorieux de la guerre, un envoyé des Grecs est arrivé. Les deux personnages s'opposent : Andromaque pense que la guerre n'aura pas lieu, Cassandre pense que oui cette dernière se moque d'Andromaque, en ironisant. Cette discorde prend place à la terrasse d’un rempart et renforce le climat incertain qui vise à instaurer un doute chez le lecteur par le biais de personnage radicalement opposés et antithétiques

II. L’opposition de deux personnages

a. Une vision otpimiste

Andromaque s’exprime par le biais de phrases affirmatives. De plus c’est une femme enceinte et mariée cette dernière incarne l’humanisme etmontre au lecteur une vision optimiste de la situation dans laquelle il vient d’arriver. Pour Andromaque, Troie connaît une situation de bonheur

b. Une vision pessimiste

Cassandre quant à elle utilise des phrases et expressions négative c’est une femme seule, elle incarne donc la réalité. Pour

Cassandre, Troie ne peut échapper à son destin. On constate une opposition aussi bien à travers leurs opinions mais également leur manière de s’exprimer. Par ailleurs Cassandre introduit la notion du fatum on peut donc penser que cette pièce connaitra une fin tragique.

...

Télécharger au format  txt (3 Kb)   pdf (58.3 Kb)   docx (9.3 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com