DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Quels éléments permettent au personnage de s'exprimer au théâtre ?

Dissertation : Quels éléments permettent au personnage de s'exprimer au théâtre ?. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  15 Octobre 2019  •  Dissertation  •  1 333 Mots (6 Pages)  •  60 Vues

Page 1 sur 6

Confucius nous dit qu’une image vaut mille mots, cette citation nous démontre qu'au théâtre tout n’est pas que parole et mots. En effet, il y a bien une image que le spectateur voit et une histoire qu’il entend. Pourtant, les paroles sont la base d’une pièce de théâtre. Ainsi nous allons voir quels éléments permettent au personnages de s’exprimer ? Pour répondre à cette problématique nous étudierons dans un premier temps comment les personnages utilisent des mots pour s’exprimer. Dans un second temps nous verrons que les personnages ont d’autres moyens que la paroles pour s'exprimer. Parfois ils se substituent à la parole ou ils forment avec elle un tout indivisible.

I-Les personnages utilisent des mots pour s'exprimer...

le théâtre révèle les personnages par la parole

a)Les mots, crée le personnage et la pièce.

Tout d'abord une piece de theatre est en général, un texte, comme une roman, une histoire plus ou moins courte avec une intrigue qui se déroule tout le long de la pièce : situation initial, élément perturbateur, péripéties, éléments de solutions puis enfin situation finale. On découvre donc des personnages, et grâce à leurs mots, on comprend leurs parcours, leurs sentiments, leurs problèmes. On peut s’attacher à eux ou alors les détester. On prend part finalement à ce jeux théâtral.

Ensuite, dans certains cas, la parole vaut bien plus que l’action. Dans Phèdre, Théramène nous raconte la mort d’Hyppolite dans l’acte V. Jean Racine écrit ce passage pour éviter la censure à cause de la la règle de bienséance en vigueur en 1678.

Enfin le type de langage qu’utilise le personnage est primordial et crée la base du rôle. Alfred Jarry pose le personnage du Pere Ubu, roi de Pologne, mais celui ci n’en a pas la sagesse. Il crie à tout va “Cornegidouille” . Quand il s’avance sur la scène les spectateurs voit un roi alors que quand il parle on entend un malpropre. Celà crée un comique de mots et montre le personnages dans toute son absurdité. Au contraire Edmond Rostand invente Cyrano de Bergerac, un personnage a priori repoussant mais doté d’un talent poétique incontestable. Dans l’acte III scène X il décrit magnifiquement le baiser en alexandrin, avec une alternance de rimes féminines et masculines. Il transfigure son personnage en amoureux burlesque et poète.

b)Les mots dévoilent la face cachée du personnages

Au théâtre on se dévoile par les mots.

dans la vie courante, les gens ne monologuent pas seuls, ou alors on peut croire qu’il sont un peu dérangés !

Au thétare au contraire, tout est différent et il existe des formes codifiées de langage :

L’aparté par exemple, le fait d’exprimer une pensée qui reste inaudible aux autre personages : L’avare de Molière Acte III scene II ( Dorine: en soi même. “Comme il se radoucit! ma foi comme je suis toujours pour ce que j’en ai dit.”). Molière fait comprendre aux spectateurs ce que pense tout bas le personnage.

la tirade ensuite : long monologue récité par un personnage de manière ininterrompue et en présence d’autres personnages. Notons celle de Sganarelle dans Dom juan, acte I scène I, “Quoique puisse dire Aristote et toute la philosophie, il n'est rien d'égal au tabac(...)” On voit alors les points de vues et les argumentations qu’elles soit érudites ou non, des personnages.

Le monologue” se construit de la même manière, excepté du fait que le personnage est seul sur la scène. Harpagon dans l’Avare hurle seul chez lui “Au voleur ! A l'assassin! Au meurtrier! Justice! Juste ciel! (..). “ On découvre alors un personnage obsédé par son argent. Il se dévoile à nous tel qu’il est c’est à dire un avare aux yeux du spectateur.

Ensuite on découvre les vrais nature des personnages avec “le dialogue”. Les auteurs créent un personnage chargé de « faire parler ». Il fait avouer les vrais pensées du personnages principales. Dans la tragédie c’est un confident fidèle, comme Oenone dans Phèdre. Dans la comédie, c’est un confident moqueur, ce rôle est dévolu au valet : Sganarelle, par ses questions, donne à Dom Juan la réplique « Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle ». Valets et confidents aides aux de paroles véritables

On peut donc dire que les personnages posent les bases de la pièce et nous emmènent plus profondément dans l'histoire grâce de types de discours et de langage. Le théâtre de la parole fonde alors la pièce et laisse s’exprimer le personnages.

II-...Mais pas que

N’oublions pas que le théâtre est une alliance entre la littérature et le spectacle ce n’est donc pas qu’une question de mots.

la parure du personnage

Tout d’abord s’exprimer et le fait de faire connaitre, représenter, ses sentiments et

...

Télécharger au format  txt (8.2 Kb)   pdf (64.2 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com