DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Composition d'Histoire : Origines, Manifestations Et Limites De La Guerre Froide (1945-1962)

Mémoires Gratuits : Composition d'Histoire : Origines, Manifestations Et Limites De La Guerre Froide (1945-1962). Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 12

é autour du dollar américain pour éviter l'instabilité économique qui existait pendant l'entre deux guerres et pour relancer les échanges internationaux.

Les pays européens au sortir de la Guerre de 1939-1945 se retrouve ruinés, pour remédier a cela c'est en juin 1947, dans un discours prononcé a l'Université Harvard, que le secrétaire d'État George Marshall offrit a l'Europe une aide fraternelle afin de vaincre la faim, le désespoir et le chaos qui régnaient. Le plan Marshall comportait cependant deux conditions :

- l'aide serait géré par des institutions européennes communes

- le gouvernement fédéral américain aurait un droit de regard sur sa répartition.

Il fut proposé à toute l'Europe y compris aux pays de l'Est et à l'Union Soviétique cependant l'Union soviétique, la Pologne et la Tchécoslovaquie refusèrent. On compte 16 pays l'ayant acceptés, la France, le Royaume-Uni, l'Autriche, le Benelux (alliance entre la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg), la Grèce, l'Irlande, l'Islande, l'Italie, les pays scandinaves, le Portugal, la Suisse et le Turquie.

L'objectif du plan Marshall n'est pas seulement économique. En effet le gouvernement fédéral américain avait compris que la détresse des populations européenne faisait le jeu des partis marxistes alignés sur Moscou. En France et en Italie notamment, plus d'un quart de l'électorat votait communiste. Dès lors, l'injection de capitaux américains étaie le complément économique de la doctrine du containment : endiguer l'influence soviétique par la création d'un espace de prospérité en Europe.

Il n'existait pas qu'une volonté de reconstruction économique il y avait aussi une volonté de paix.

Après cette reconstruction économique les pays ont une volonté de paix. En aout 1941, Churchill et Roosevelt signe la charte de l'Atlantique, une déclaration commune qui s'inspire des principes wilsoniens, dans laquelle les deux leaders prévoyaient la mise en place d'un système étendu et permanent de sécurité générale.

En février 1945, les accords de Yalta reprirent ce propos et annoncèrent la convocation d'une conférence des Nations unies, le 25 avril 1945 aux Etats-Unis.

Le 26 juin 1945, portés par le mouvement d'une opinion publique choquée par les exactions nazies et la cruauté des combats, les délégués de 51 pays approuvèrent à San Francisco la Charte des Nations unies, texte fondateur de l'Organisation des Nations Unies (ONU), dont l'objectif le plus important serait de préserver les générations futures du fléau de la guerre qui a infligé à l'humanité d'indicibles souffrances.

Les débuts de la guerre froide ont été entrainer par des causes différentes. Dès la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les relations entre les Américains et les Soviétiques se dégradent. L'URSS affirme vouloir garantir sa sécurité en s'entourant de pays alliés le long de ses frontières. L'armée rouge ne se retire pas des pays qu'elle a libérés du nazisme et contrairement aux engagements pris à la conférence de Yalta, n'y organise pas d'élections libres. Une guerre d'un nouveau genre oppose les États-Unis à l'Union Soviétique, c'est une guerre d'influence.

Dans ces débuts ont a trouvé des causes immédiates de la situation d'après guerre. Staline cherche à mettre l'URSS à l'abri d'une nouvelle attaque par la création d'un glacis territorial et idéologique, c'est à dire d'un espace protecteur qui éloigne la menace des frontières soviétiques.

Staline repousse plus a l'Ouest les frontières de l'URSS par l'annexion des pays baltes et d'une partie de la Pologne, impose des gouvernements prosoviétiques dans les pays d'Europe centrale et orientale occupés par l'armée rouge, ces pays deviendront des démocraties populaire.

Churchill ayant remarqué les violations répétées de la chartre de l'Atlantique et de la Déclaration sur l'Europe libérée de Yalta il prévient Truman par télégramme le 12 mai 1945 des risques de voir les forces soviétiques s'avancer jusqu'aux rives de l'Atlantique, et utilise déjà l'expression "rideau de fer". En mars 1946, dans un discours retentissant, il dénonce ouvertement cette mainmise soviétique sur l'Europe centrale et orientale.

En Allemagne, dans leur zone d'occupation, les Soviétiques mènent la dénazification décidée à la conférence de Potsdam.

Le début de cette guerre est dû aux oppositions idéologiques. Les deux systèmes socioéconomiques sont différents, voire opposés, sur plusieurs points :

- Politique, un régime de démocratie populaire a l'Est, une démocratie libérale a l'Ouest

- Économie, planification centralisée a l'Est, une économie capitaliste a l'Ouest

Les origines de la guerre froide dépassent toutefois le cadre socioéconomique.

Après avoir vu les origines de la Guerre Froide nous verrons sont déroulement (1947-1962).

Au centre de la Guerre Froide se situent les questions nucléaires. Il semble que celles-ci, grâce à leur capacité de destruction inégalée, soient en grande partie responsable de l'absence de conflit à grande échelle entre les deux blocs, ceci est appelé l'équilibre de la terreur.

Dans cette deuxième partie nous verrons tout d'abord la mise en place des deux blocs (1947-1953) (A) puis nous verrons les différentes crises (1948-1962) (B).

La formation des deux blocs s'explique en partie par l'arme nucléaire. Chaque État se range sous la protection de l'une ou de l'autre des superpuissances. Le ralliement des États se fait par une série de pactes : c'est la pactomanie, expliquant la rapide mise en place des blocs durant la Guerre Froide.

Un bloc se définit donc comme un ensemble de pays sous la protection nucléaire (parapluie nucléaire) d'une superpuissance. Le monde se divise rapidement en deux blocs.

On va définir le bloc de l'Ouest par différents aspects :

- politique : le 11 mars 1947, un an après le discours de Fulton, le président Harry S. Truman annonce sa politique de containment (endiguement) du communisme, aussi appelée la doctrine Truman, qui considère l'opposition ouest/est comme un conflit entre deux systèmes antinomiques : « démocratie » contre « totalitarisme ». La doctrine Truman prévoit d'assister tout pays qui pour conserver son indépendance combat l'expansionnisme soviétique.

- économique à partir de 1947, les États-Unis mettent en œuvre le plan Marshall, aide économique pour la reconstruction de l’Europe, en tant que complément à la doctrine Truman.

- militaire : les États-Unis et leurs alliés créent un important réseau d’alliances défensives : l’Organisation des États américains (1948), le traité de Bruxelles (1948), le Pacte atlantique (1949) doté en 1950 d’une structure militaire, l’Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN). Les pays signataires s’engagent à s’aider mutuellement en cas d’agression.

On va définir le bloc de l'Est par différents aspects :

- politique : en septembre 1947 les Soviétiques mettent en place le Comité d’information des partis communistes (Kominform). Le but officiel de cet organisme est « l’échange des expériences et la coordination de l’activité des partis communistes ».

On va définir le bloc de l'Est par différent aspect :

- économique : en janvier, suite a la création de l'OECE (Organisation européenne de coopération économique), l'URSS fonde le Conseil d'assistance économique mutuelle (CAEM), qui est chargé de coordonner les économies des démocraties populaires et de planifier les échanges commerciaux entre elles.

- militaire : en mai 1955, suite à l'admission de la RFA (République Fédérale d'Allemagne) dans l'OTAN, l'URSS crée le pacte de Varsovie, qui officialise l'autorité soviétique sur les armées des démocraties populaires.

Au cours de la Guerre Froide il y a eu plusieurs crises d'ampleur plus ou moins importantes mais qui firent régner la terreur.

On peut remarquer plusieurs premières crises qui se passent entre 1948 et 1953.

La première crise de Berlin (1948-1949)

En 1945 il y eu un partage de l'Allemagne et de l'Autriche en quatre zones d'occupations : américaine, britannique, française et soviétique. De même que Berlin, capital de l'ancien Reich, est divisée en quatre secteurs d'occupation.

Par la suite le 23 mai 1949, la division de l'Allemagne devient officielle, par la promulgation de la loi fondamentale, acte de naissance de la République fédérale d'Allemagne (RFA) dont la capitale fédérale est Bonn. Le 12 octobre, la zone soviétique à son tour se constitue en un État souverain, la République démocratique allemande (RDA), dont la capitale est Berlin-Est. Les deux entités

...

Télécharger au format  txt (19.1 Kb)   pdf (156.7 Kb)   docx (13.4 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com