DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Etude De Cas Utilisation De L'Huile De Palme Dans Le Secteur De L'Agro-Alimentaire

Note de Recherches : Etude De Cas Utilisation De L'Huile De Palme Dans Le Secteur De L'Agro-Alimentaire. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 10

de vue de la sécurité sanitaire. L’implantation d’une usine qui produirait de l’huile de palme est donc mal perçue par les associations de protection de l’environnement qui se ligue ensemble pour lutter contre ce projet. Le collectif environnemental nous reproche de vouloir faire aboutir les négociations avec nos groupes respectifs et de mettre les citoyens devant le fait accompli.

4. OBJECTIF RECHERCHE :

L’objectif recherché est de démontrer l’intérêt à la population au travers du collectif d’associations pour l’environnement de mettre en place une entreprise spécialisée dans la transformation d’huile de palme, dans le Languedoc Roussillon. Le but de fond est d’obtenir l’adhésion du collectif et par conséquent des citoyens, selon Bruce Anderson : « Même s'il a obtenu toutes les autorisations légales nécessaires, un gouvernement ou une entreprise aura de la difficulté à mener à terme un projet si la population s'y oppose ». L’important est donc d’obtenir l’acceptabilité sociale, c’est à dire que l’opinion publique accepte le projet. Le collectif associatif de protection de l’environnement représente la cible principale, mais pour la toucher il faut appliquer la “théorie de la communication à deux niveaux”, en interpellant les leaders d’opinion (médias, …) et les citoyens qui deviennent des cibles relais.

5. SOLUTION IDENTIFIEE :

Le projet soulève de nombreuses questions et des critiques. Il est donc nécessaire d’apporter des modifications au projet initial afin de pouvoir communiquer dessus et utiliser une solution optimiste de communication comme Patrick Lagadec le stipule dans son ouvrage. Il recommande de valoriser le projet en restant transparent, en se basant sur une information claire et complète. Notre but est de démontrer à la population et au collectif d’associations environnementales que notre démarche est sincère et réfléchie pour faire avancer la région que ce soit en terme d’emploi, de financement, tout cela sans nuire à d’autres acteurs dans le monde.

METHODOLOGIE : Afin de mettre en place cette stratégie de communication, nous souhaitons adopter une démarche précise et efficace qui ne doit pas durer trop longtemps. En effet, il va falloir agir rapidement en apportant des réponses aux associations et à la population rapidement car il est prouvé que plus un débat traîne en longueur, plus il se révèle à l’avantage de ses opposants. Les cibles visées devront au travers du message délivré et des actions menées prendre conscience des avantages dont ils vont pouvoir tirer parti.

2

Selon Bruce Anderson du cabinet de relations publiques National, à Ottawa, et sa théorie de « l’acceptabilité sociale », « il faut parler de façon concrète, donner des exemples que les gens comprendront, mais il faut aussi faire rêver et mettre le projet dans un contexte plus large. » Pour en arriver à communiquer de cette manière, nous envisageons d’agir en trois temps : 1) En réalisant des sondages pour prendre connaissance de l’avis de l’opinion publique 2) En réalisant une veille permanente et une revue de presse journalière afin d’évaluer les arguments en faveur et en défaveur du projet. 3) En mettant en place notre stratégie de communication créative au travers des moyens énoncés dans la partie « mise en œuvre de la solution »

Comme énoncé précédemment, afin de communiquer efficacement sur un sujet, il est important d’être transparent et de ne pas mentir aux citoyens sous peine d’être discréditer et de risquer de perdre facilement leur confiance. Il est donc important de leur démontrer l’intérêt pour eux, pour la Région de l’implantation d’une telle entreprise sur leur territoire tout en leur prouvant que cela n’est pas nuisible d’un point de vue social et environnemental. Une fois rassurés sur les intentions réelles de l’entreprise, le collectif associatif pour la protection de l’environnement sera amené à arrêter sa contestation et à accepter le projet après avoir relayer les informations à la population. Il faut alors réussir à démontrer que l’huile de palme n’est pas une mauvaise chose en soi tant qu’elle ne provient pas de plantations qui nécessitent le sacrifice de forêts tropicales. Il est tout à fait possible de cultiver les palmiers à huile selon les principes du développement durable. On peut agir plus efficacement à d'autres niveaux. Il est possible de cultiver des palmiers à huile sans déboiser des forêts tropicales. Il y a suffisamment de terrain convenant à cet usage. Des plantations de palmiers à huile peuvent être aménagées sur des friches ou sur d'autres surfaces.

Premier message à faire passer :

Il faudrait donc dans un premier temps, faire de l’usine, une usine qui répondrait à une démarche de Responsabilité Sociétale (RSE) et communiquer sur la volonté de l’usine de s’intégrer à son nouvel environnement de manière durable. L’usine devra se fournir en huile de palme auprès de cultures entretenues avec le moins possible de produits chimiques et d'engrais artificiels et que les travailleurs touchent un salaire correct garanti. Le but est de démontrer que même la justice sociale est favorisée ainsi que la protection de la nature dans les pays du Sud.

Deuxième message à faire passer :

Relayer le message du WWF en démontrant que l'huile de palme n'est pas une mauvaise chose en soi. Elle joue un rôle prépondérant comme produit alimentaire et comme additif. De plus, la culture du palmier à huile offre un revenu à des millions de personnes sous les Tropiques. Par exemple, en Indonésie, 4.5 millions de personnes vivent directement ou indirectement de l'industrie de l'huile de palme. L’huile de palme constitue un produit alimentaire très important dans tous les pays

3

producteurs. Empêcher le raffinement de cette huile dans notre Région serait une grave erreur d’un point de vue économique pour le Languedoc Roussillon mais également à l’autre bout du monde. Il faudra alors communiquer sur les techniques de contrôle utilisées pour vérifier que la forêt tropicale n’a pas été déboisée pour produire l’huile de palme utilisée.

6. MISE EN OEUVRE DE LA SOLUTION (LES MOYENS) :

LES OBJECTIFS DE COMMUNICATION

Objectif 1 : Culture durable

La culture engagée par cette compagnie, est une culture du palmier à huile durable, c’est pour cette raison que la région Languedoc-Roussillon soutient cette initiative.

Objectif 2 : Emploi

L’implantation de cette usine va permettre sur le plan économique et social, la création de 200 emplois à Port la nouvelle et par ce biais, contribuer à répondre au problème numéro 1 de la région Languedoc-Roussillon : le chômage

Objectif 3 : Dynamiser

L’implantation en Languedoc-Roussillon permet de compléter la dynamique du secteur de l'agroalimentaire. En effet, 63 entreprises en agro-alimentaire sont présentes dans la région dont 23 sont certifiées “Développement Durable”.

TON DU MESSAGE Selon Didier Heiderich, le ton à donner au message en temps de crise doit faire preuve de modestie et d’humilité.

IDEES CREATIVES 1) L’idée est de communiquer auprès d’enfants car ils représentent “l’avenir” et qu’ils ont un pouvoir de prescription auprès de leurs parents. L’atelier doit être organisé au sein de l’entreprise, de façon à plonger les enfants dans l’univers de production lié à la transformation de l’huile de palme. Les objectifs finaux de cette démarche sont que les enfants puissent expliquer comment l’huile de palme parvient aux consommateurs et comment on peut la produire de façon durable. Il s’agira aussi de leur faire visiter l’usine. et il faut ici sensibiliser les écoles primaires de la région pour participer à cet atelier qui peut convenir aux enseignements de science. A cette initiative seront avertis les journalistes locaux de la presse, télévision et radio pour présenter le projet au grand public. 2) Une journée porte-ouverte à destination du grand public peut quant à elle compléter cet événement. L’information devra être relayée de la même façon auprès des médias de masse locaux (télévision, radio et presse) mais aussi sur les médias sociaux et notamment en réponse aux blogueurs influents qui se positionnent contre la production de l’huile de palme pour leur montrer que cette culture est durable.

4

3) Le président de Région du Langudedoc-Roussillon, Christian Bourquin doit animer un débat avec les acteurs stratégiques des associations de protection de l’environnement pour sonder leurs opinions, connaître leurs revendications et leur degré possible d’action. ACTIONS POST-CAMPAGNE 1) Organisation d’une deuxième rencontre avec le collectif d’associations et le Conseil Régional un mois après la première réunion, pour comprendre l’impact réel de la campagne de communication de crise. Ont-ils changé d’opinion sur le sujet? Gardent-ils leur position initiale? Leur position a-t-elle évolué positivement pour l’implantation de l’usine?

2)

...

Télécharger au format  txt (16 Kb)   pdf (146.5 Kb)   docx (12.2 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com