DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

The problems we all live with

Commentaire d'oeuvre : The problems we all live with. Rechercher de 51 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  27 Novembre 2022  •  Commentaire d'oeuvre  •  835 Mots (4 Pages)  •  41 Vues

Page 1 sur 4

The Problem We All Live With by Norman Rockwell (1964).

Hola, me llamo Flavie Bobb, estudiante de tercero tres, y hoy he elegido presentarles el cuadro The problem We All Live With porque denuncia una causa que me es cercana, un problema real y cotidiano, y me pareció importante hablar de ello a través de esta obra durante mi presentación oral.

Pero, ¿qué denuncia Norman Rockwell en su obra y cómo lo hace?

En primer lugar, voy a empezar presentando el cuadro, su autor y el contexto histórico de la época. A continuación, analizaré, describiré y interpretaré el cuadro para responder a la problemática mencionada anteriormente.

Le tableau :

Ce tableau à été réalisé par Norman Rockwell en 1964. Cette peinture est une huile sur toile qui mesure  environ 91 cm de haut sur 150cm de large. Le titre de ce document est « The problem We All Live With », que l'on peut traduire par « Le problème avec lequel nous vivons tous ». Le tableau est visible au Norman Rockwell Museum, à Stockbridge, aux États-Unis.

Le peintre :

Norman Rockwell est né en 1894 à New York et mort en 1978 à Stockbridge  C'est un peintre naturaliste de la vie américaine du XXe siècle. C’est aussi un illustrateur américain et il est célèbre pour avoir illustré des romans comme celui de Mark Twain. Il fait partie des artistes qui ont inspiré l'hyperréalisme. À la fin des années 1960, il travaille pour la revue « Look ».

Contexte historique :

Ce tableau a servi d'illustration d'un fait divers dans le magazine Look en 1964. A cette date, la lutte la ségrégation est à son apogée et les lois ségrégationnistes sont progressivement contestées. Mais les oppositions à la déségrégation sont cependant très fortes dans le Sud des Etats-Unis : le Ku Klux Klan et les manifestations se multiplient. La Cour Suprême des Etats-Unis impose à tous les Etats, la fin de la ségrégation raciale et il est également déclaré illégal toute discrimination raciale. C'est dans ce contexte de déségrégation que la petite Ruby Bridges intègre une école blanche à la Nouvelle-Orléans.

Description et analyse :

Pour comprendre l’oeuvre il faut savoir que Rockwell,  pour réaliser cette peinture s'est inspiré de l'histoire de Ruby Bridges. Dans la Nouvelle Orléans, en 1960, à l'appel de la NAACP, ses parents ont accepté qu'elle participe au programme d'intégration de la minorité noire. Ainsi, elle fut la première enfant afro-américaine à fréquenter cette école blanche. Là, tous les professeurs, à l'exception de Barbara Henry, refusèrent de faire cours. Pendant un an, Mme Henry fit donc cours à Ruby Bridges seule et elle est devenue plus tard une figure populaire de la lutte contre la ségrégation.

Nous pouvons voir la présence d'une fillette noire, qui est donc Ruby, au centre du tableau. Elle est vêtue d'une robe blanche, synonyme de pureté et d'innocence. Cette fillette tient dans sa main des affaires d'école, d’un air déterminée. De chaque côté du tableau, 4 hommes, vêtus de costumes gris, encadrent parfaitement la petite fille ; ils sont ses gardes du corps (Marshalls). Ils l'escortent jusque dans l'école car bien que la loi fédérale vienne de mettre fin à la ségrégation dans les écoles, les parents des enfants blancs ont bien du mal à accepter cette règle. Outre les personnages, on peut aussi observer des inscriptions sur le mur comme « KKK », en référence au Ku Klux Klan, organisation raciste. On remarque aussi l'inscription « Nigger » sur le mur qui est une insulte raciste à l'égard des personnes noires. Ces inscriptions nous rappellent le contexte historique de l'époque. On remarque également du rouge sur le mur : ce sont des tomates écrasées. On peut deviner qu'elles ont été lancées et on en déduit que les passants démontrent ainsi leur colère contre le fait que la petite fille aille à l'école.

...

Télécharger au format  txt (5.1 Kb)   pdf (43.5 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com