DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Globalisation

Recherche de Documents : Globalisation. Rechercher de 50 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 3

ations financières créent des spéculations et une forte volatilité des capitaux. Elles apportent une fluidité des investissements en fonction des perspectives économiques, mais leurs effets sont parfois considérés comme devenus incontrôlables par le système bancaire et le système financier international.

-------------------------------------------------

Déconnexion entre finance et production[modifier]

Il s'agit ici du phénomène de financiarisation qui n'a que des liens indirects avec la mondialisation financière.

Les nouveaux acteurs de la finance en général, et par contre-coup ceux de la finance internationale en particulier, recherchent la liquidité et la rentabilité financière à court terme, alors que les entreprises ont besoin de financements durables.

Les investisseurs financiers de portefeuille à but dit spéculatif ont supplanté les investissements directs à but industriel et commercial dans les mouvements internationaux de capitaux.

Certains voient une relation entre la mondialisation et l'instabilité financière (risque systémique). Certaines des innovations financières ont pour objectif de protéger les agents économiques contre l'instabilité des taux d'intérêt et des taux de change. En effet, après la fin du système de Bretton Woods en 1973, on est passé d'un système de change fixe à celui de change flottant entrainant comme dit précédemment une instabilité des taux d'intérêt et des taux de change.

Mais ces nouveaux instruments financiers pourraient être eux-mêmes facteurs d'instabilité. Les marchés à terme atteignent une ampleur et une complexité telles qu'ils apparaissent incontrôlables. Des excès dans leur utilisation ont joué un rôle dans certaines faillites récentes et crises financières.

Ce constat s'applique surtout aux produits dérivés (contrats à terme, options, swaps) où, pour se couvrir des risques de fluctuation, les grandes entreprises, les compagnies d'assurance, les caisses de retraite, etc. échangent des contrats sur les taux d'intérêt et les devises. Ils constituent un instrument efficace de gestion des risques de change et des taux d'intérêt. Ces contrats dérivés facilitent toutefois la spéculation financière en raison de leurs effets de levier qui décuplent le potentiel de prise de risque. Les contrats à terme d'instruments financiers permettent de prendre des positions en n'immobilisant qu'une faible partie des liquidités sous forme de dépôts de garantie (3% sur le MATIF). Il en est de même pour les options pour lesquelles la prime payée est faible par rapport au montant de l'actif sous-jacent.

Ils sont ainsi des instruments favoris des spéculateurs, qui peuvent les utiliser plus facilement dans les marchés de gré à gré. Ces marchés sont en effet beaucoup moins transparents que les marchés organisés. Un facteur qui joue en sens inverse est l'essor du capital non coté, qui fait que le sort des entreprises devient moins lié aux fluctuations boursières et permet une gestion à plus long terme.

-------------------------------------------------

Manque de transparence[modifier]

Certains magistrats ont lancé des appels pour dénoncer "l'existence de comptes non publiés de clients occultes", dans les chambres de compensation internationales telles que Clearstream, ce qu'ils ont appelé les « boîtes noires » de la mondialisation financière. D'où l'enchérissement du ratio McDonought issu du comité de Bâle

...

Télécharger au format  txt (5.5 Kb)   pdf (69.1 Kb)   docx (7.1 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com