DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

L'Axone, Un Outil De Développement Pour Le Pays De Montbéliard

Mémoires Gratuits : L'Axone, Un Outil De Développement Pour Le Pays De Montbéliard. Rechercher de 46 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 5

ce ouvert non urbanisé d’une quarantaine d’hectares, à proximité immédiate de l’autoroute, de l’université et des lycées Viette et Grand-chênois, de Numérica (pôle multimédia de Franche-Comté), des pôles commerciaux et tertiaires du Pied des Gouttes … : le site des Gros Pierrons …

Ce site, situé en hauteur, a inspiré aux architectes une double aile d’oiseau en métal blanc où vient se nicher la salle multispectacle . Avec ses courbes douces accompagnant le vallonnement du terrain, cet ensemble offre une identité forte et visuelle et constitue une véritable vitrine. L’accueil est particulièrement soigné : les parkings, en nombre, sont arborés, le débord de toiture permet d’offrir aux spectateurs en attente à l’extérieur un confort maximum sur un vaste parvis, une restauration rapide est proposée … La salle principale pourra accueillir jusqu’à 6 000 personnes en spectacles de tous types: comédies musicales, concerts…Des gradins télescopiques rétractables permettent de configurer cet espace pour tous les sports en salle. Par ailleurs, un gymnase permettant de pratiquer escrime, judo et musculation, des installations de balnéothérapie (2 saunas et 2 jacuzzis), 200 m2 de locaux destinés aux associations sportives, des salles de réunions, une salle de presse, des salons de réception complètent cette installation principale.

Enfin, la construction de l'Axone répond strictement aux normes environnementales et s’inscrit dans le cadre du développement durable : récupération de l’eau de pluie sur la toiture, dirigée vers une cuve enterrée qui alimente toilettes et points de nettoyage ; réchauffage de l’eau sanitaire grâce aux 70 m2 de panneaux solaires ; technique de chauffage permettant de maîtriser les coûts de fonctionnement ; toiture terrasse partiellement végétalisée ; puits canadiens pour rafraîchir l’atmosphère en été et la réchauffer en hiver ; mise à disposition d’espaces de tri sélectif au sein de l’équipement ; mise en œuvre d’un système de gobelets consignés …

Cet aménagement est le fait d’acteurs très divers, tous ne jouant pas le même rôle. Parmi les acteurs qui participent à sa conception et à son financement, on trouve majoritairement les collectivités territoriales. Cette répartition rappelle que, depuis les lois 2002 renforçant la décentralisation, la planification est une action partenariale associant tous les échelons, des communes à l’Union européenne.

L’aménagement de cet équipement sportif et événementiel a provoqué une série de débats qui montrent que le projet n’a pas fait, au départ, totalement l’unanimité. Le premier a concerné le coût de sa construction et a suscité des conflits entre les élus de la communauté d’agglomération. Ainsi les élus de gauche, autrefois dans l’opposition, se sont inquiétés des conséquences d’une telle réalisation sur le budget de la collectivité territoriale. En second lieu, l’absence d’une équipe sportive de haut niveau pour en devenir le club résident. Les élus de l’opposition regrettent effectivement qu’aucun club local de sport en salle (basket-ball, volley-ball, hand-ball) n’évolue au plus haut niveau national.

Pour le moment, il est encore difficile de mesurer les effets directs de cet aménagement haut de gamme sur le territoire montbéliardais. Néanmoins, il est possible d’identifier quelques avancées : d’abord il n’est plus nécessaire pour les habitants de la communauté de faire des heures de route pour applaudir leurs artistes préférés ou assister à des rencontres sportives de haut niveau. Autre avancée, les premières études démontrent une très bonne fréquentation de ce nouvel équipement, de surcroît par des personnes résidant hors de l’agglomération, voire hors de la région. Cela laisse présager des retombées économiques non négligeables pour les services locaux (commerces, hôtellerie, restauration …).

En conclusion, l’implantation d’une salle culturelle à

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (76.2 Kb)   docx (7.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com