DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Violence Scolaire

Rapports de Stage : Violence Scolaire. Rechercher de 37 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  16 Mars 2012  •  847 Mots (4 Pages)  •  327 Vues

Page 1 sur 4

...

s lequel il évolue. La hausse de la violence est observable dans diverses microsociétés incluant le milieu scolaire. Même si les chercheurs ne s’entendent pas sur une définition unique de la violence scolaire, le phénomène de la violence à l’école se perçoit à travers les établissements scolaires du monde entier. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, des éléments du milieu scolaire peuvent favoriser l’émergence de comportements violents chez les élèves. Toutefois, l’interaction de plusieurs facteurs de risque est l’élément prédicteur le plus important pouvant expliquer l’apparition de comportements violents chez les jeunes. Les enquêtes scientifiques constituent un moyen fortement utilisé en Europe pour examiner la problématique de la violence en milieu scolaire. Plus précisément, les enquêtes de victimation sont largement employées pour tenter de qualifier la nature des comportements de violence perpétrés à l’école. Toutes les enquêtes tendent à confirmer que les garçons sont davantage victimes d’actes violents que leurs pairs de sexe féminin et ce, peu importe la nature du geste commis. De façon globale, les élèves semblent être plus 1

souvent victimes de violence verbale. Cette dernière réfère principalement aux injures, aux menaces verbales ainsi qu’au fait de crier des noms. Bien que les élèves rapportent avoir été victimes dans une plus grande proportion de gestes violents mineurs, il n’en demeure pas moins que la violence engendre tout de même des conséquences catastrophiques. Les perceptions des élèves de la violence à l’école sont d’une importance cruciale, car elles permettront aux intervenants de développer des stratégies de prévention et d’intervention dans le but d’enrayer cette violence qui diminue grandement la qualité de vie des élèves et des enseignants. Enfin, la dernière partie du mémoire présente les résultats de l’étude visant à explorer les perceptions des élèves d’âge de fin de secondaire de certains aspects de la violence scolaire. Les participants de cette étude proviennent d’un échantillon plus large d’une étude longitudinale sur la réussite scolaire (Fortin, Royer, Potvin et Marcotte, 2001) visant à identifier les facteurs de risque et de protection chez les élèves à risque, les difficultés concomitantes du décrochage scolaire ainsi que les relations de l’élève avec ses parents, ses pairs et son enseignant. Cent quarante-cinq élèves d’âge de fin de secondaire provenant d’une école publique de Québec ont complété au printemps 2001 le Questionnaire sur la vie scolaire (Debarbieux, 1998). Les résultats indiquent qu’il n’existe aucune différence significative entre les garçons et les filles quant au niveau de violence perçue dans l’école, au phénomène du taxage ainsi qu’au fait d’être victime d’insultes et d’agressions physiques. Ainsi, les adolescents et les adolescentes percevraient de façon comparable les diverses dimensions de la violence scolaire. Cependant, les analyses descriptives ont permis de relativiser les résultats obtenus. En effet, ces dernières montrent que les garçons sont plus souvent associés à la violence scolaire que les filles. Cette recherche s’ajoute aux nombreuses enquêtes qui ont été réalisées dans le but de quantifier et de déterminer la nature réelle de la violence manifestée en milieu scolaire. Elle montre qu’il importe de poursuivre les efforts entamés pour mieux comprendre le phénomène de la violence scolaire afin de mieux intervenir auprès des jeunes qui en sont témoins, victimes ou auteurs. Une meilleure compréhension

...

Télécharger au format  txt (6 Kb)   pdf (69.7 Kb)   docx (6.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »