DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Commentaire de texte, discour de bayeux

Commentaire de texte : Commentaire de texte, discour de bayeux. Rechercher de 53 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  17 Mars 2017  •  Commentaire de texte  •  1 017 Mots (5 Pages)  •  1 265 Vues

Page 1 sur 5

Le 16 juin 1946 est l’anniversaire de la libération, le général de Gaulle prononce un discours dans lequel il critique les dysfonctionnement de la 4ème république et va surtout proposer ce que sera les futurs institutions de la 5ème république.À cette date la France n’a toujours pas de constitution.Les français ne veulent pas retourner sous la 3ème république.A cette date la France n’a toujours pas de constitution.Les français ne veulent pas retourner sous la 3ème république et on repoussé le projet constitutionnel présenté.De Gaulle s’y était opposé et avait démissionné.Alors qu’il est dépourvu de fonction officielle il demeure l’homme de la France libre, un héros qui a sauvé l’honneur national.Il choisit le ville de Bayeux parce que c’est l’un des premiers villes française à l’avoir accueilli à la fin de la guerre.Il se pose comme l’incarnation de la résistance à partir de l’appel de Londres, voir de la république en rappellent que le régime de Pétain (vichy) c’est réalisé en dehors des institutions française.Il souligne les principes contraire à la république du régime Pétain et affirme la légitimité de son régime par le respect de ses derniers.C’est donc en tant que symbole de la France qu’il donne ce discours.Si le général donne ce discours, c’est évident qu’il n’est pas d’accord avec les projet constitutionnel en cours.Donc, pourvoir le général de gaule estime que la constitution n’est pas bonne ?

Il estime que la nation doit être dirigée par une élite provenant d’institutions nouvelles (I) par un changement du pouvoir législatif et un renforcement de l’exécutif (II)

(I) Des institution dirigé par une élite

Pour le général de gaule le salut ne passe que par une élite, pour que cela soit possible de nouvelles institutions doivent voir le jour, car l’ancienne institution ne le permet pas.

A)Une élite dirigeant la masse

« Le salut devait venir d’ailleurs.Il vint d’abord d’une élite spontanément jaillie des profondeurs de la nation ».

La troisième république ayant abdiqué le 10 (???) 1940 par l’octroi du pouvoir constituant au gouvernement de Pétain selon une loi constitutionnelle de plein pouvoir du parlement et la défaite militaire de la France face à l’envahisseur, le salut vient du CNR, le conseil national de la résistance qui dirige et coordonne les différents mouvement de résistance française interne.Le général de Gaulle laisse penser que le salut ne pourrais venir du peuple lui même. « Elle n’y eut point cependant réussi, sans l’assentiment de l’immense masse française celle-ci, en effet dans sa volonté instinctive de survivre et de triompher.Contrairement à l’élite, la masse réagit de façon instinctive et non rationnellement, cela à pour conséquence de rendre inapte la masse à diriger rationnellement le pays.Le général de gaule par même du Sage Solon, illustre personnage fondateur mythique de la démocratie pour souligner l’insuffisance du peuple.

B)La nécessité de changer les institutions

« La tache par dessus tout urgente et essentielle était l’établissement des nouvelles institutions françaises ».Ce qui caractérise se besoin est « la vieille propension gauloise aux divisions et aux querelles.Ce fut également le cas sous la 2nd république, la division se caractérise par le système de parti qui est à la source de l’instabilité des institutions, déjà sous la première république, plus précisément le directoire, la séparation stricte du pouvoir exécutif par le conseil des 5 et le pouvoir législatif par le parlement n’envisageait pas de mesures pour dissiper la violence des opposition politique, ce qui produisit de multiples violences civil, des coups d’état, qui finirent le 18brumaire par l’instauration du consulat puis de l’empire napoléon.Ce qui marque cette période est l’ordre instauré après le chaos révolutionnaire, le consulat et l’empire napoléonien ont en leur temps redonné l’ordre aux institutions, notamment grâce à la codification, de gaule semble vouloir s’inspirer de l’histoire et reproduire en quelque sorte ce césarisme.Dans cette période d’après guerre, une organisation d’une telle ampleur semble nécessaire, c’est ainsi que le général de gaule partage sa vision que l’on peut considérer quelque peu comme un césarisme des institutions futures.

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (266.6 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com