DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Edu 1040

Dissertation : Edu 1040. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  11 Janvier 2021  •  Dissertation  •  753 Mots (4 Pages)  •  7 Vues

Page 1 sur 4

Pour débuter le volet A du travail noté 2, je vais évaluer ma théorie personnelle de l’apprentissage des adultes par rapport au modèle andragogique de Malcom Knowles. Tout d’abord, je dirais que les explications et les exemples que j’ai prises pour démontrer la pertinence de ma théorie personnelle vient chercher beaucoup d’aspect du modèle andragogique de ce dernier. Quand M. Knowles nous parle du besoin de savoir; « Les adultes ont besoin de savoir pourquoi ils doivent apprendre quelque chose avant d’entreprendre une formation » (Knowles 1973/1990, p. 70). Je dirais que ça vient toucher la conceptualisation et le développement des compétences de ma théorie. C’est-à-dire que les adultes doivent savoir ce qu’ils ont à faire et où ils s’en vont. Comme je disais dans mon travail noté1, ils doivent avoir des objectifs clairs et structurés pour qu’ils se sentent en confiance. En ayant souvent des élèves décrocheurs en FGA, ils est nécessaire pour nous d’avoir un plan d’apprentissage pour chaque élève et leur présenter.

Ensuite pour ce qui est du concept de soi chez l’apprenant, je dirais que ça rejoint l’autonomie et l’auto-direction; car les adultes doivent apprendre à travailler seuls et selon leur rythme. En FGA, nous travaillons beaucoup avec des élèves qui viennent du secondaire, qui sont donc habitué de se « faire tenir la main ». Quand ils arrivent à l’éducation des adultes ils doivent s’adapter à notre mode d’enseignement et pour certains, ce n’est pas évident. Comme le mentionne Knowles : « Pourtant, dès l’instant où ils s’engagent dans une activité marquée du signe « éducation », « formation » ou autre synonyme, ils retrouvent le conditionnement de leur expérience scolaire antérieure, ils retombent dans un état de dépendance, croisent les bras, s’enfoncent dans leurs sièges et annoncent « Enseignez-moi » (Knowles 1973/1990, p.71).

Ensuite pour ce qui est du rôle de l’expérience de l’apprenant, ça ressemble beaucoup à ma théorie personnelle. Je disais que chaque élève arrivait avec leur vécu et leur bagage personnel et que souvent c’était bénéfique de partager cela avec les enseignants et les autres élèves. Dans mon cas, j’utilise beaucoup ce type d’échange en classe et c’est très enrichissant, autant pour les enseignants que pour les élèves. C’est ce que Knowles (1973/1990, p. 72) cite : « Dans de nombreuses formations, ce sont les adultes eux-mêmes qui constituent la plus riche ressource de l’apprentissage : ce qui explique pourquoi les enseignants préfèrent les méthodes expérimentales aux méthodes d’enseignement classique, ainsi que les activités d’échange. » Ce que j’ai trouvé très intéressant et que je n’ai pas mentionné dans ma théorie personnelle est le fait que l’expérience d’un apprenant est aussi son identité. Que si nous ne prenons pas en compte cette expérience, la personne sent qu’elle

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (37.7 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com