DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Etude de Cas Eau de source

Étude de cas : Etude de Cas Eau de source. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  19 Janvier 2018  •  Étude de cas  •  847 Mots (4 Pages)  •  570 Vues

Page 1 sur 4

 « Goutella, la goutte d’eau biodégradable qui vient des Pyrénées »

[pic 1]

Logo réalisé sur le site Canva.fr et modifié sur photoshop.

Partie I : Analyse du SWOT

Force :

  • Eau Local, les habitants aiment l’eau local.

Faiblesse :

  • Inconnue du marché
  • A toute ses preuves à faire

Opportunité

Politique :  

Economique : L’eau de source et l’eau minéral sont très bien vendues en France. Les prix varient du simple au double par rapport à la marque en général ( MDD ou non ).

Sociologique : La France est aujourd’hui le deuxième consommateur mondial d’eaux minérales en bouteille après l’Italie. (Source : Cnrs.fr)

Les habitants ne consomment pas d’eau de source, donc avantages pour nous.

L’eau en bouteille est une garanti d’hygiène et sécurité.

L’eau du robinet n’est pas apprécié de la population car riche en calcaire et non gustative.

Trace médicamenteuse trouvée dans l’eau du robinet (source : europe1).

Technologique : La goutte d’eau qui se boit.

Ecologique : La goutte d’eau est en algues, et non en plastique.

Des pesticides, du nitrate et du plomb ont été découvert dans le sud-ouest de la France dans l’eau du robinet. (source :lemonde). Des microparticules de plastiques découvertes dans l’eau du robinet en France ( source : ledauphine)

Légal :

Menace

Politique : Conflit entre Nations vis-à-vis de l’eau de source.

Economique : Les habitants veulent des prix abordables et il y a des chances qu’on soit légèrement plus élevé.

L’eau en bouteille est 100 à 200 fois plus élevé en prix que l’eau du robinet.

Sociologique : Les consommateurs ne voudront peut-être pas changer leurs habitudes.

Il existe 70 marques d’eaux minérales en France, donc beaucoup de concurrences. ( source : CNRS)

65% des Français consomment l’eau du robinet. (source europe1)

Technologique : Une bouteille bio dégradable a été créé en France.

Ecologique : Bouteille en plastique, mauvais pour l’environnement.

Légal : Art R1322-1 code la santé publique.

        Sur le marché de l’eau en général, nous constatons que l’eau du robinet est fortement bu en France ( 65% des Français). Cependant, le fait qu’elle soit de plus en plus polluée, poussent un grand nombre de consommateurs à tendre vers l’eau minérale et l’eau de source en bouteille. En revanche, ces eaux, bien que très bien vendues en France, ont des prix qui varient du simple au double et reste néanmoins polluantes à cause de leur bouteille en plastique.

Il faut se démarquer en proposant un produit non polluant, hygiénique, sécuritaire pour les consommateurs, et surtout un produit à la fois indispensable et ludique.

Partie II : Matrice d’Ansoff

Marché/produit

Existant

Nouveau

Existant

Jouer sur la compétitivité.

Pénétrer le marché.

Promotion d’une nouvelle offre en répondant aux menaces écologiques et sociologiques.

Nouveaux

Développement du marché (nouvelle cible eau).

Nouveau produit, nouveau client.

Nous adoptons une stratégie de spécialisation : la stratégie consiste à maintenir l’entreprise sur un seul domaine d’activité.

Partie III : :

Segmentation Marketing, eau de source sous forme d’une goutte d’eau qui se boit :

  • Géographique : Pyrénées
  • Sociodémographique : 18/60 ans, travailleurs avec des revenus médians.
  • Psycho graphique : Style de vie : Des personnes actives qui veulent de la praticité et de la nouveauté.
  • Situation d’achat : Ordinaire.
  • Avantage : Praticité, rapidité, innovant.
  • Utilisation : Fréquente, journalière.
  • Attitude : Lié à la marque.

Le positionnement : Une goutte d’eau écologique qui vient des Pyrénées qui se boit :

Goutella, la goutte d’eau biodégradable qui vient des Pyrénées.

 

Partie IV:

Marketing Mix

Produit

Le produit serait une goutte d’eau, dont la capsule serait composée d’algues comestibles qui se dissous au contact de la bouche, aromatisée ou nature qui se boit. [pic 2]

Le produit s’appellerait : Goutella, ce nom de marque n’est pas référencé sur l’INPI, la classe du produit est 32, Nutella ne peut pas porter plainte contre nous car sa classe de produit est 30.

Goutella sera en fait, une goutte d’eau à boire de 40ml (équivalant à une gorgée). Les consommateurs achèteraient un lot de 25 gouttes d’eau nature, à la fraise ou au citron qui équivaudrait à une bouteille d’un litre d’eau. Le packaging qui garderait les 25 gouttes d’eau serait biodégradable. (photo ci-dessous). [pic 3]

Prix :

Goutella est un produit innovant, de ce fait, son prix serait un peu plus élevé par rapport aux bouteille d’eaux de sources car sa fabrication nécessite un plus fort coût (la capsule en algue). Son prix ne devrait pas être un frein à la vente du produit car innovant sur le marché.

Communication :

Il faudrait envisager un coût pour la publicité radio et presse papier, affichage. S’installer dans les réseaux sociaux.

Distribution : 

Il faudrait distribuer le produit dans les super marché, hyper marché, magasins de proximité. Si le produit fonctionne, pourquoi pas l’installer dans les écoles et hôpitaux, les enfants boirez peut-être plus d’eau grâce au côté ludique de la goutte qui se boit. ( à ce moment on déclinera le produit en un format de goutte plus petit, environ 20 ml.)

...

Télécharger au format  txt (6.1 Kb)   pdf (224.7 Kb)   docx (133.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com