DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Etude de cas : la gestion des conflits dans une association

TD : Etude de cas : la gestion des conflits dans une association. Rechercher de 53 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  13 Octobre 2021  •  TD  •  2 870 Mots (12 Pages)  •  1 223 Vues

Page 1 sur 12

[pic 1]

[pic 2]

Auteur : Marie COUSINEAU

Etablissement d'origine : Département Gestion Administration des Entreprises

IUT Evreux/ Université Rouen

Ce cas est la propriété exclusive de la Centrale de formation et Médias pédagogiques des I.U.T. Il ne peut donc être utilisé dans un autre établissement sans l'autorisation écrite de la CENTRALE IUT.

SOMMAIRE

Prologue : présentation de la situation        2

Scène 1. L’arrivée d’Inès dans l’association        2

Scène 2. L’émergence des conflits        4

Scène 3. L’expression des conflits        5

Scène 4. Conséquences des conflits        7

Epilogue. Travail à faire        8


Prologue : présentation de la situation

Inès, étudiante à l’Université doit réaliser, dans le cadre de sa formation, un mémoire de fin d’étude. Attirée par le milieu de l’économie sociale et solidaire, elle a l’intention de travailler avec une association dont l’objectif est la promotion du développement durable.  

A la pause-café d’un cours plutôt ennuyeux, les étudiants de la promotion discutent entre eux des sujets des mémoires. Inès fait part de ses objectifs à l’un de ses amis, Malick.  Immédiatement, il lui propose d’intégrer une association nouvellement créée : Goubaloula. Il connait très bien cette structure, il en est le vice-président.  Il lui promet de lui envoyer par mail la description de l’association.

Le soir même, Inès reçoit le mail suivant :  

« Bonsoir,

Comme promis, voici le descriptif de l’association écrit par Ahmadou le Président. Je l’ai eu au téléphone, il est d’accord pour te rencontrer. Il y a une réunion demain soir, si tu veux on y va ensemble.

Bonne lecture et à demain ».

« Goubaloula est une association dont l’objectif est le développement d’énergies renouvelables dans la ville de Sefeto au Mali.

Il y a 200 ans, Goubaloula a été le chef d’un village appelé Sefeto pendant 33 ans. Sa première volonté a été de faire évoluer le confort des habitants.

Aujourd’hui, ce village est devenu une ville de plus de 12000 habitants et nécessite de nouveaux moyens de développement, dont un qui nous tient à cœur en mémoire de ce grand homme, le développement d’énergies renouvelables. La ville de Sefeto, se situant dans la région de Cayes, désertique et très ensoleillée, nous laisse penser qu’il serait intéressant de mettre en place des équipements en panneaux photovoltaïques pour la production d’électricité, facteur d’évolution sociale. »

Le jour suivant, Inès et Malick se rendent à la réunion mensuelle. Ils ouvrent la porte et se retrouvent dans une pièce avec un canapé, une table basse et cinq personnes assises.

Scène 1. L’arrivée d’Inès dans l’association

Ahmadou, Malick, Sofia, Mathilde, Gregory, Alexandre, Inès

Ahmadou (se lève et se dirige vers Inès) : Bonjour Inès, moi je suis Ahmadou, le président de l’association Goubaloula, j’ai entendu parler de toi, tu es dans la même promotion que Malick?

Inès : Oui, tout à fait, il m’a proposé de venir à une réunion et j’aimerais…

Ahmadou : Très bien, je t’en prie assieds-toi là.

Inès : Merci

Ahmadou : (à destination de l’assemblée) S’il vous plait taisez-vous, on va commencer la réunion. Alors voilà Inès, je te présente à ma droite Mathilde, c’est la secrétaire de l’association, Sofia la vice-secrétaire, Alexandre le trésorier et son adjoint Gregory. Ensuite il y a Malick que tu connais déjà c’est le vice-président. Comme, je souhaite que notre association fonctionne en démocratie, il faut que nous soyons tous d’accord pour t’intégrer. Alors explique-nous ton projet.

Inès : Je suis en Master Recherche et Conseil, dans le cadre de cette formation, je réalise une étude sur les bénévoles. Mon travail est de participer aux réunions et également de mener des entretiens individuels avec chacun d’entre vous. En contrepartie j’adhère totalement à l’idée de votre association, je connais beaucoup de personnes qui travaillent dans votre domaine et je peux facilement vous mettre en relation. Si vous avez des questions, je suis là pour y répondre.

Ahmadou : Ok, moi je n’y vois aucun inconvénient et vous ?

Alexandre : Pas du tout, au contraire, ça pourrait même être intéressant et nous ouvrir des portes.

(Les autres hochent la tête en disant qu’ils sont d’accord)

Ahmadou : Ok, sois la bienvenue !

Alors nous avons eu une réunion le mois dernier, où en étions nous restés ? Sofia peux-tu rappeler l’ordre du jour ?

Sofia : A la dernière réunion, nous avons parlé du logo et du slogan à adopter, on a décidé également de faire un point sur la communication entre les membres et sur l’avancement du projet. Nous avons tous remarqué un problème de coordination, d’organisation et de rigueur au sein de notre groupe, notamment pour fixer les dates de réunion. Ainsi, nous avons choisi de nous rencontrer chaque mois. Entre ces moments, chacun doit se renseigner sur les différents sponsors à contacter, le reste du travail se réalise en groupe.

De plus, Alexandre s’est proposé pour commencer le travail de création du logo. Pour faciliter la communication nous avons décidé de créer une adresse mail et d’un groupe Facebook et c’est Malick qui s’en charge.

Concernant les différentes actions proposées, nous sélectionnons les suivantes : nous souhaitons organiser une soirée ambiance Africaine avec trois concerts, un festival pour promouvoir l’association et les artistes locaux, un repas est proposé avec un défilé de mode. Mathilde propose également de confier à des étudiants une mission afin qu’ils organisent un évènement en notre nom. Ahmadou propose de créer un CD 2 titres avec pour thème Goulou bala…

(La soirée s’achève sur ce projet musique et la prochaine réunion est fixée le mois suivant chez Alexandre.

Scène 2. L’émergence des conflits

Ahmadou, Sofia, Malick, Eva et Inès

Ahmadou se rend chez Alexandre, il arrive à l’heure et se retrouve seul devant la porte dans le froid.

Ahmadou (sonne à la porte) Y-a-t’il quelqu’un ? Vous êtes là ?

(Quelques minutes plus tard, Ahmadou appelle énervé Alexandre et il laisse un message sur son répondeur) Salut Alex, je suis devant ta porte, je ne comprends pas pourquoi il n’y a personne ?? La réunion ne devait-elle pas se passer chez toi ? Pourquoi n’es-tu pas là et les autres ils sont où ? Je me suis déplacé de loin, tu sais bien que je n’habite pas à côté ! Et à chaque fois que je me déplace, c’est compliqué pour moi, je ne suis pas motorisé ! Ce n’est pas sympa ! Je vais essayer d’appeler les autres, dès que tu as mon message rappelle moi !

(Ahmadou en train de chercher le numéro de Sofia, il compose le numéro et elle décroche)

Ahmadou : Oui Sofia, tu es où ? Pourquoi il n’y a personne chez Alexandre ? C’est quoi le problème ?

Sofia : Je ne sais pas, je suis en route, Désolée, je suis un peu en retard, je passe prendre Malick et on arrive chez Alexandre. A tout de suite.

Sofia, Ahmadou, Inès et Malick se retrouvent devant la porte

Sofia : Alexandre a prévenu Gregory qu’il ne pourrait pas être là parce qu’il travaille, il a décroché un CDD et ce soir il est de nuit. Mais moi, je ne le savais pas. Si tu veux on peut se retrouver chez moi maintenant, je contacte les autres.

Ahmadou : Merci c’est sympa, on y va.

Malick : Ok on se retrouve chez Sofia, je vais venir avec une amie Eva. Elle aime bien le concept de notre association et voudrait découvrir.

Ahmadou : Ok, rendez-vous dans une demi-heure.

A la réunion chez Sofia

Ahmadou : Non mais ce n’est pas possible, je ne comprends pas Alexandre, il aurait pu prévenir. Est-ce que quelqu’un a appelé Mathilde et Grégory ?

Sofia : Oui mais ils ne répondent pas…

Ahmadou (agacé) : Ils ont quand même des rôles important dans l’association. Comment Mathilde peut faire les comptes rendus des réunions si elle n’est pas là ?...  

Malick : Je voulais vous présenter Eva, c’est une amie qui travaille dans le social. Elle a une bonne expérience du monde associatif et voudrait apporter un œil extérieur.

Ahmadou : Eva, qu’est-ce que tu connais de l’association ?

Eva : J’ai pu lire tous les comptes rendus de réunion. J’ai fait un petit cahier avec tous les documents collés. Je suis opérationnel !

(La réunion se passe dans le calme. Eva prend des notes pendant la réunion. Le lendemain, Alexandre se rend compte de son oubli et appelle chaque membre de l’association pour présenter ses excuses. Le rendez-vous pour la prochaine réunion est fixé pour le mois suivant)

...

Télécharger au format  txt (17.4 Kb)   pdf (169.4 Kb)   docx (36.3 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com