DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Exposé Sur Les Moyens De Contraception

Mémoires Gratuits : Exposé Sur Les Moyens De Contraception. Rechercher de 49 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 24

4 jours).

Le principe de cette méthode est de repérer l’élévation de la température par la prise de la température chaque matin (avec un thermomètre fiable, avant le lever) et de la noter sur une courbe (disponible en pharmacie ou chez votre médecin). En pratique les rapports sexuels non protégés sont « autorisés » seulement 24 h après cette phase d’élévation de la température.

Cette méthode n'est pas fiable car , la température peut augmenter dans les mêmes proportions du fait d’une infection même peu grave, de réveils et de levers nocturnes, d’un travail de nuit.

1.3- La méthode Billings :

La méthode Billings est une méthode de contrôle des naissances fondée sur l'observation du cycle féminin et l'identification des périodes de fertilité par le suivi de l'état de la glaire cervicale. Elle a été proposée dans les années 1970 par un couple de docteurs australiens, John et Evelyn Billings. C'est la plus efficace des méthodes de contraception naturelles.

Contrairement à la méthode Ogino (calendrier) qui utilise la durée statistique des cycles et leur régularité, la méthode Billings se fonde sur une observation directe de la glaire cervicale, et uniquement celle-ci, pour permettre à tout moment à la femme de savoir si elle est en période féconde ou non.

La glaire cervicale, substance secrétée par le col de l'utérus, est un élément essentiel de la fécondité. Pendant la période de fécondité, la glaire cervicale change de composition, neutralisant l'acidité naturelle du vagin (acidité qui est normalement spermicide et empêche la fécondation).

La femme peut déterminer directement si elle est en période féconde ou non. En périodes pré- et post-ovulatoires, la sensation de sécheresse ressentie à la vulve lui indique qu'elle est inféconde. Le premier changement dans la sensation lui indique qu'elle entre dans sa période féconde. Chaque soir la femme note ses observations sur un tableau avec des symboles colorés, ce qui lui permet de bien suivre le déroulement du cycle.

1.4- Méthode sympto-thermique

La méthode sympto-thermique est la forme la plus fiable de contraception naturelle dont la sécurité est toutefois modérée. Il s’agit de l’association entre la méthode des températures et la méthode de Billings.

La mesure régulière quotidienne, le matin, et l’observation de la consistance du mucus vaginal sont destinés à déterminer le moment de l’ovulation et donc les jours fertiles.

Inscrivez de manière disciplinée, chaque jour, les résultats de vos mesures et de vos observations dans un tableau.

Pendant les jours fertiles identifiés de cette manière, il faut pratiquer l’abstinence ou utiliser une méthode de barrière (p. ex. diaphragme, capuchon cervical, substances chimiques, préservatif).

Comme pour toutes les autres méthodes naturelles, sa fiabilité dépend de son exécution correcte et conséquente et de l’abstinence (ou d’un moyen de contraception supplémentaire comme le préservatif) pendant les jours fertiles.

1.5- Avantages et inconvénients des méthodes contraceptives naturelles :

1.5.1- Avantages :

L’avantage des méthodes naturelles est qu’elles favorisent la prise de conscience de la femme envers les processus qui se déroulent dans son organisme et ne représentent aucune „intervention“ dans leur cours naturel. Elles conviennent aux femmes qui refusent d’utiliser des méthodes plus fiables comme p. ex. la pilule ou le préservatif.

1.5.2- Inconvénients :

Chez les femmes ayant un cycle irrégulier et désirant une méthode contraceptive fiable, ces méthodes ne conviennent pas. La méthode Ogino-Knaus, la méthode de Billings et la méthode des températures ont pour inconvénient de ne pas tenir compte des variations du cycle. Chaque jour, certaines circonstances peuvent bouleverser le rythme du cycle menstruel, et rendre impossible le calcul fiable des jours fertiles et non fertiles. Citons notamment le stress, le manque de sommeil, un effort physique inhabituel ou une maladie.

L’utilisation simultanée de la méthode méthodes de Billings et des températures (méthode sympto-thermique) assure, en cas de manipulation correcte, une contraception modérément fiable, mais elle est soumise aux mêmes limitations.

Toutes les méthodes naturelles de planning familial exigent une dépense de temps passablement importante, une discipline élevée et un quotidien routinier. En outre, elles présentent le désavantage de ne plus guère laisser de champ libre à la spontanéité amoureuse et de soumettre les rapports sexuels à un plan temporel réglé.

Si vous prenez des médicaments qui influencent le cycle (p. ex. traitement hormonal au cours de la ménopause) ou contre certaines maladies des ovaires (syndrome des ovaires polykystiques), vous ne pouvez pas utiliser les méthodes de contraception naturelle.

De même, les femmes ayant un surmenage professionnel important (p.ex. travail par équipes) ou voyageant beaucoup devraient choisir une autre méthode.

2- Les méthodes contraceptives mécaniques :

2.1- Le stérilet :

Le stérilet est indiqué comme une méthode de contraception alternative aux contraceptifs chimiques, notamment aux méthodes de contraception orale en prévention de leurs effets indésirables à court ou long terme.

Il existe deux types de stérilet :

• Le stérilet au cuivre (couramment nommé stérilet classique).

Celui-ci a un double effet; d'une part le cuivre a un effet spermicide (effet contraceptif) et d'autre part le DIU constitue un corps étranger dans l'utérus, qui empêche la nidation (effet contragestif). Le stérilet au cuivre peut rendre les menstruations plus abondantes ou plus douloureuses chez certaines femmes, en particulier pendant les premiers mois après l'insertion. Le DIU au cuivre peut être utilisé comme contraception d'urgence pour prévenir la grossesse, jusqu'à cinq jours après le rapport sexuel à risque.

• Le stérilet (DIU) hormonal, diffusant des progestatifs.

Il peut être utilisé dans les cas d'hyper-ménorrhée idiopathique : comme les contraceptifs oraux celui-ci peut induire une aménorrhée ou une réduction de la durée et du flux des règles. Le DIU hormonal ne convient pas à la contraception post-coïtale.

Le DIU ne protège pas des infections sexuellement transmissibles.

2.1.1- Avantages et inconvénients du stérilet :

2.1.1.1- Avantages :

Il est d'une meilleure efficacité à condition d'utiliser des stérilets au cuivre ou à la progestérone (très, très bonne efficacité pour ce dernier). Prix relativement modique même pour le stérilet à la progestérone car son coût initial est à étaler sur 5 ans.

2.1.1.2- Inconvénients :

Règles abondantes avec le stérilet au cuivre;

pertes brunâtres avec le stérilet à la progestérone puis souvent absence de règles (ce qui peut être un avantage)

Le stérilet n'est pas conseillé chez les femmes n'ayant pas eu d'enfant (danger d'infections par les maladies sexuellement transmissibles). Il n'est pas le premier choix par contre il peut le devenir s'il y a eu plusieurs grossesses.

2.2- Le préservatif féminin :

Le préservatif féminin ou diaphragme est constitué d'une membrane de caoutchouc monté sur un anneau souple. Ce diaphragme contraceptif se place au fond du vagin par la femme elle-même. Cet objet imperméable empêche la pénétration des spermatozoïdes vers l'intérieur de l'utérus.

Le diaphragme contraceptif, prescrit par le médecin, qui nécessite un petit apprentissage pour être mis en place sur le col utérin, est constitué d'une membrane mince et souple en forme de dôme dont la périphérie est maintenue grâce à un anneau métallique flexible. C'est cet anneau métallique flexible qui maintient le diaphragme plaqué contre le col de l'utérus.

Le diaphragme contraceptif est enduit de crème spermicide (ayant la capacité de détruire les spermatozoïdes). Il reste en place de 6 à huit 8 et jamais plus de 24 heures.

Le diaphragme contraceptif peut être utilisé plusieurs fois après lavage et rinçage puis séchage et talcage.

Son utilisation peut dépasser un an.

Le taux d'échec de ce type de contraceptif est d'environ 3 %.

Le diaphragme doit être bien adapté à l'anatomie intime de la femme qui utilise. C'est sans doute le seul inconvénient.

Les modifications du corps dus à un amaigrissement ou au contraire à une prise de poids ainsi que les modifications anatomiques du col de l'utérus liées à un accouchement entre autres

...

Télécharger au format  txt (37.8 Kb)   pdf (346.5 Kb)   docx (23 Kb)  
Voir 23 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com