DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Le Rire Pour Quoi Faire ?

Commentaires Composés : Le Rire Pour Quoi Faire ?. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 6

mais parce qu’il a dit ou dégagé des effets comiques. Elle lui explique donc qu’il y a une différence entre l’acteur et l’humour qu’il dégage. On peut rire de l’humour d’une personne sans forcément se moquer de lui.

Il est clair que le rire à de nombreuses fonctions, autres que celles de rire d’une situation présente ou de paroles comiques. Rire est un moyen de s’évader, d’échapper au quotidien et d’oublier quelque peu son travail. Lorsque l’on rit, on calme ses angoisses, on oublie ses problèmes et on se détend. Par exemple, il peut être utile en temps de crise, pour oublier la misère qui nous frappe et le malheur qui s’abat sur nos têtes. Il permet, durant quelques instants de prendre du bon temps sans se soucier de ce qui nous entoure.

Mais encore, le rire n’à pas seulement qu’un rôle thérapeutique. Il aussi le pouvoir de réunir les gens entre eux et de créer des liens. Surtout lorsqu’il s’agit d’un rire communicatif, dans une salle de spectacle, autours d’une situation comme nous le montre l’affiche du film de Dany Boon « Bienvenue chez les CH’TIS » sorti en 2008 et qui a attiré plus de 20 millions de téléspectateurs.

En effet, il existe plusieurs types de rire, qui n’ont pas toujours les mêmes buts : le plus connu est le rire communicatif, car souvent l’on rit car les autres personnes qui nous entourent rient également, ce qui devient en quelque sorte « contagieux ». Il existe également le rire sans retenue, le rire grossier, facile, satirique, moqueur, etc.

« Faire rire c’est offrir aux spectateurs ce qu’ils attendent », c’est ce que nous dit Olivier MONGIN dans son essai De quoi rions nous ? Notre société et ses comiques, éditée en 2006. De plus en plus, le comique prend un succès considérable dans notre société. En effet, comme nous l’indique Nathalie SIMON dans son article « de Gad Elmaleh à Florence Foresti, le rire fait recette » paru dans le célèbre journal LE FIGARO du 23 Avril 2010, le succès des humoristes et inévitables. Ils sont de plus en plus à ce lancer dans ce milieu qui fait rage et qui plait tant au public de cette génération.

Mais, l’humour n’est-il pas en train de devenir une machine à sous qui pourrait nuire, à long terme, aux effets naturels du rire ?

II- La dérision du rire et le fait qu’il puisse être machine à sous.

Si rire était autrefois, un plaisir simple de la vie culturelle, aujourd’hui les humoristes font du business. DVD, spectacle, Comedy Club et publicité, tout cela fait qu’à présent nos chers humoristes cumulent des millions d’euros en matière de business. Les humoristes Franck Dubosc, Élie Semoun, Florence Foresti et Laurent Gerra nous ont fait rire jusqu’aux larmes parfois dans leurs différents projets.

Mais celui qui aura séduit la France et intéressé les Américains, c’est Dany Boon et son business « Bienvenue chez les Ch’tis » qui a su attirer plus de 20 millions de spectateurs.

Mais cet humour à succès peut parfois devenir dérisoire. Comme nous l’explique Olivier MONGIN dans son essai, des humoristes comme Bigard peuvent parfois être vulgaire et peut respectueux de son public. Bigard comme les autres comiques de son genre, associe rire avec sexualité et vulgarité. Il n’hésite pas à parler librement et sans retenue de choses qui peuvent choquer, sans mâcher ses mots. Il est souvent grossier et n’a pas peur du ridicule. Car si Bigard a réussi à remplir le stade de France pour l’un de ses One-man-show, dans quelques années, qu’en sera-t-il de ce succès …

Mais ce genre de comportement ne pourrait-il pas nuire à l’humour naturel et sain ?

Car si l’humour est à la base un moyen simple et efficace de prendre du plaisir naturellement, le fait que le genre comique, omniprésent dans notre quotidien, à la télévision, dans les émissions radios, se soit autant développé et est pris une grande ampleur peut aussi avoir un effet néfaste.

Il est vrai qu’il ne peut y avoir de spectacles, et de comiques célèbres sans que l’on soit obligé de parler d’un aspect pécuniaire. Comme l’explique Nathalie SIMON dans son article, « le rire fait recette » et donc rapporte de l’argent et même beaucoup d’argent. Mais, les comiques ont pris une telle puissance que cela leur a rapporté énormément de profit et donc généré de véritable industrie. Chaque tournée nécessite énormément de moyens pour pouvoir assumer toute la maintenance qui s’occupe de mettre en place les salles de spectacles.

Il faut désormais espérer ou craindre que ce succès

...

Télécharger au format  txt (7.6 Kb)   pdf (82.2 Kb)   docx (8.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com