DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Points communs et spécificités des civilisations méditerranéennes au XIIeme siècle ?

Dissertation : Points communs et spécificités des civilisations méditerranéennes au XIIeme siècle ?. Rechercher de 53 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  9 Juillet 2024  •  Dissertation  •  1 430 Mots (6 Pages)  •  28 Vues

Page 1 sur 6

DISSERTATION D'HISTOIRE :

Quels sont les points communs et spécificités des civilisations méditerranéennes au XIIeme siècle ?

Au XII-me siècle, autour de la Méditerranée sont regroupées trois civilisations : le monde musulman, l'Occident chrétien et l'Empire byzantin.

La méditerranée étant positionnée entre ces trois civilisations, est donc un carrefour d'échanges et de contacts par des tensions, de circulations d'hommes, de savoir, de marchandises et d'idées.

À cette époque, la Méditerranée est une zone de contacts et d'échanges entre ces civilisations qui ont des points communs mais aussi des caractéristiques spécifiques a leur communauté.

Par points communs, nous entendons éléments permettant de montrer les ressemblances entre civilisations. Par spécificité, nous comprenons caractéristiques spécifiques que possède chaque civilisation. Puis par civilisation nous entendons, communauté qui possède les mêmes règles, coutumes, religion et même histoire.

En cette époque, la Méditerranée regroupe autour d'elle trois civilisations (musulmane,byzantine et chrétienne). Elle devient un carrefour et un espace d'échanges et de contacts par des tensions, la circulation des hommes, des idées, des savoirs et des marchandises.

Quels sont les points communs et spécificités des civilisations méditerranéennes au XIIème siècle?

Dans un premier temps, nous aborderons les points communs entre civilisations méditerranéennes, puis nous verrons en quoi les civilisations se distinguent-elles les unes des autres, quelles sont leurs caractéristiques propres à leur communauté.

Au XIIeme siècle, les civilisations musulmane, chrétienne et byzantine ont de nombreux points communs.

Tout d'abord, nous pouvons dire que ces trois communautés croient toutes en une religion monothéiste, qui signifie qu'ils ne croient qu'en un seul dieu.

Mais selon les civilisations, Dieu change de nom : il est appelé Allah chez les musulmans, dieu chez les chrétiens et Yahvé chez les juifs.

De plus les naissances de ces trois religions sont similaires. Toutes ces religions sont nées en un seul et même endroit, au moyen Orient, aussi appelé le berceau des religions. Ces religions possèdent toutes un prophète qui a contribué à la naissance de ces religions : Mahomet pour les musulmans, Jésus pour les chrétiens et Moïse pour les juifs. Ces prophètes sont en quelque sorte les messagers de Dieu, qui ont, par la manifestation de l'Ange Gabriel, prêcher la bonne parole et diffuser la religion.

Comme nous pouvons le vois dans ces trois religions, nous trouvons un mythe

commun à chacune d'elles, Le Jugement Dernier. Ce dernier consiste à juger les

actes qu'un homme a commis tout au long de sa vie. Dieu juge si les pêchers sont

damnés, si l'homme mérite d'aller en enfer ou si son âme est assez pure et que

l'homme ait assez effectué de bonnes actions pour aller au paradis.

Dans des chapelles chrétiennes nous retrouvons de représentations de ce passage

important de la vie de chacun.

Ces trois religions font toutes recours à des lieux saints communs dans lesquels les

croyants vont effectuer des pèlerinage. Par exemple, Jérusalem, une ville qui est

triplement sainte, puisqu'elle abrite les trois religions (musulmane, chrétienne et

juive). Nous y trouvons le Dôme de Rocher (chrétien), la grande synagogue de Belz

(juif) et aussi la mosquée de Masjid-Al-Asqua. Cette ville a une très grande

importance aux yeux des chrétiens puisque c'est ici que Jesus s'est rendu pour la fête

de Pâques et pour passer ses derniers jours sur Terre, jusqu'à sa mort puis sa

resurrection.

Pour les juifs, Jerusalem est leur capitale historique depuis plus de 3 000 ans.

Jerusalem signifie en hebreux ville de la paix. Pour les musulmans, Jerusalem,

appelée Al-Qods contient la mosquée de Masjid-Al Asqua.

À présent, nous allons nous pencher davantage sur la façon dont sont gouvernées

les civilisations du pourtour méditerranéen. Elles sont gouvernées de manière à ce

que l'empereur soit le chef politique et spirituel de l'empire : on appelle e système

de gouvernement une théocratie.

Chez les musulmans le calife est à la fois le représentant de dieu sur Terre, mais aussi

le détenteur du pouvoir.

Chez les chrétiens d'Occident et les orthodoxes, l'empereur ou le Roi est le

représentant de Dieu sur Terre par la cérémonie du sacre.

En Orient, ce représentant de Dieu sur la Terre est le détenteur du pouvoir, il est

appelé Basileus.

Toutes ces civilisations sont à la recherche de nouveaux territoires, pour plus de

pouvoir mais aussi pour étendre, rependre leur religion, croyance. Nous allons parler

des conquêtes islamo-musulmanes. Les musulmans conquirent des territoires de

1'Afrique du Nord jusqu'en Espagne, le Moyen Orient et la péninsule arabique à

partir de la Mecque et Médine.

De plus, nous trouvons des conquêtes et reconquêtes en terres chrétiennes ou

musulmanes. Le but des chrétiens tant de reprendre possession du tombeau du Christ,

se trouvant la chapelle de Saint-Sepulcre, qui était jusqu'à présent sous possession

musulmane. Pour les musulmans, l'objectif est d'unifier leur communauté et de

combattre les chrétiens. Ils combattent lors des guerres légales autorisées dans

certains cas par l'Islam, on appelle ça le Jihad. En cette époque elle est aussi

synonyme de guerre sainte. Une guerre sainte est une guerre encouragées par les

autorités

...

Télécharger au format  txt (9.7 Kb)   pdf (56 Kb)   docx (12 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com