DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

L'expérience combattante durant la première et la seconde guerre mondiale

Dissertation : L'expérience combattante durant la première et la seconde guerre mondiale. Rechercher de 48 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  6 Mars 2016  •  Dissertation  •  2 953 Mots (12 Pages)  •  966 Vues

Page 1 sur 12

Composition d’Histoire

L’expérience combattante pendant les deux guerres mondiales

L’expérience combattante des deux guerres mondiales a été très traumatisante pour beaucoup de soldats. Aujourd’hui encore, toutes les cicatrices ne se sont pas refermées et certains combattants témoignent encore de leur expérience, afin que la violence des guerres mondiales ne soient pas oubliée. L’ ensemble des situations et des pratiques de guerre auxquelles les combattants ont été confrontés au cours des deux dernières luttes armées mondiales divergent beaucoup. Les conditions des soldats ayant combattu en 1914-1918 ne sont pas les mêmes que celles des combattants de 1939-1945. Quel a été l’expérience combattante au cours des deux guerres mondiales? Ces deux guerres ont apporté de nouvelles formes de combats, comprenant à la fois des continuités et des ruptures. De plus, les civils ont été de plus en plus contraints à vivre une certaine expérience combattante, expérience qui, pour les civils et les soldats, pouvait être contrainte mais aussi consentie.

        Les formes de combats de la première et de la seconde guerre mondiale comprennent à la fois des continuités et de ruptures, autant par le type de combats, que par leur ampleur ou leur objectif. Premièrement, au cours des deux guerres mondiales, de nouvelles formes de combats sont apparues. En effet, le type d’affrontements a beaucoup divergé des autres guerres mais a  aussi changé entre la première et la seconde guerre mondiale. La première guerre mondiale a vu l’émergence de nouveaux genres de batailles. En effet, en plus d’une guerre de mouvement, durant laquelle le front est encore mobile, d'août à novembre 1914 et du printemps 1918 à novembre de la même année,  cette guerre mondiale a vu naître la guerre de position. Cette phase de combats a été très particulière et nouvelle pour tous les soldats. En effet, cette stratégie consiste à retrancher les soldats derrière des lignes fortifiées, dans des tranchées. Ces dernières étaient des fossés protégés par des barbelés dans lesquels les soldats vivaient et combattaient. Cependant, cette période a été extrêmement meurtrière. L’objectif des soldats était de conquérir les tranchées ennemis. Pour ce faire, ils devaient sortir de leurs fossés et s’aventurer dans le No Mans Land, terrain vide marquant la séparation entre les tranchées occupées et les tranchées ennemies. Cependant, lors de ces attaques, les soldats étaient à découverts et les opposants pouvaient très facilement tirer sur les attaquants. De plus, cette phase de combat très meurtrière n’a absolument pas fait avancer la guerre, étant donné que les lignes de front n’ont pratiquement pas évoluées durant cette période. Enfin, il ne faut pas oublier que les conditions de vie dans les tranchées étaient extrêmement difficiles, du fait de la boue, des rats, du manque d’hygiène et du bruit constant des obus s'abattant à quelques mètres seulement des soldats. La confrontation était permanente et les périodes de combats ont été extrêmement longues.

Ensuite, la première guerre mondiale est aussi une guerre industrielle, découlant de la révolution industrielle et reposant sur la production massive et standardisée d’armes. En effet, cette période de troubles a permis de perfectionner d’anciennes armes et mitrailleuses, de rendre l’artillerie dix fois plus puissante et de créer le gaz moutarde, gaz provoquant de graves brûlures au niveau des muqueuses. Les tanks, les chars et les grenades ont aussi fait leur apparition sur les champs de batailles à cette époque. Enfin, les usines d’obus ont réalisé une production intensive durant cette période de l’Histoire, étant donné que l’on estime le nombre d’obus tiré durant ces quatre années de guerre à 1 milliard. La seconde guerre mondiale a également observé une course aux armements. En effet, entre 1939 et 1945, il y a eu une recherche de la productivité et une amélioration industrielle. Cet effet s’est surtout fait sentir aux Etats-Unis, pays qui avait des ressources inutilisés depuis la crise. Ils ont alors profité de leurs territoires non directement touchés par la guerre et sont devenus l’arsenal des alliés et des démocraties. Le Japon ne peut alors rivaliser avec la production étasunienne étant donné qu’il manque de matières premières.

        Cependant, ces deux guerres sont également nouvelles par l’ampleur des combats. En effet, beaucoup d’hommes sont morts pendant les batailles, ainsi que de nombreux civils. On compte 9 millions de victimes pour la première guerre mondiale et 50 à 60 millions pour la seconde. Durant la première guerre mondiale, 70 millions d’occidentaux sont passés sous les armes. En France, l’Etat a réquisitionné tous les hommes entre 20 et 48 ans pour servir ses forces armées. 90% des jeunes de 20 ans sont alors partis combattre. Seuls les femmes, les enfants, les personnes âgées et celles bénéficiant de passe-droit n’ont pu faire partie de la conscription. Les soldats des colonies sont aussi venus en renfort. Au total ce sont 607 000 colonisés qui ont été engagés. Ces soldats se sont principalement battus sur cinq fronts: le front de l’ouest, le front de l’est, le front du Moyen-Orient, le front africain et le front italien. Cependant, la seconde guerre mondiale voit une extension des zones touchées par la guerre. Ce fait s’explique par une plus grande implication des pays et un plus grand nombre d’hommes mobilisés . De plus, le nombre de front reste très important: le front de l’ouest et le front de l’est en Europe, le front sino-japonais, la Corée et les colonies françaises en Asie et enfin le front du canal de Suez en Afrique. Enfin, en Europe, les membres de l’Axe ont étendu les zones occupées, ce qui augmente donc le contact entre soldats et civils et ce qui a aussi participé à l’accroissement du nombre de morts civils. Par exemple, en juin 1940, la France est divisée en trois parties. L’Alsace et la Moselle sont alors rattachées à l’Allemagne tandis que le Nord et le littoral atlantique correspondent à la zone occupée, séparés par la ligne de démarcation de la zone libre jusqu’en 1942. La cohabitation a alors parfois engendré des violences.

Enfin , il ne faut pas oublier que les deux guerres ont duré respectivement 4 et 6 ans. Ce sont donc de longues guerres, très peu espacées dans le temps. Il est donc facile d’imaginer la lassitude des citoyens face à ces conflits abondants et très meurtriers.

        Finalement, l’objectif des combats reste novateur, en particulier pour la seconde guerre mondiale. En effet, la première guerre mondiale ne voit rien de nouveau à ce sujet puisqu’il s’agit principalement d’une guerre de territoire où la France veut récupérer l’Alsace-Lorraine et où l’Allemagne souhaite gagner des terres. Cependant, les objectifs de la seconde guerre mondiale sont bien différents. C’est avant tout une guerre idéologique et l’affrontement entre deux visions du monde antithétiques, le nazisme et le communisme. Premièrement, après l’arrivée au pouvoir d’Hitler en janvier 1933, l’idéologie nazie a progressivement envahi l’Allemagne. Cette dernière souhaite alors construire une société parfaite, forte et revendique la supériorité allemande. Aldolf Hitler veut voir évoluer la race aryenne dans l’espace vitale et souhaite anéantir les populations qu’il considère comme inférieure, comme les juifs ou les tziganes. Pour les nazis, l’objectif des combats est alors la reconstruction d’une nouvelle société, où les aryens seraient les maîtres et où l’Allemagne retrouverait toute sa force et sa splendeur, perdues selon eux, lors de la première guerre mondiale. L’URSS veut elle aussi construire une nouvelle société, cependant bien différente de celle proposée par les allemands. En effet, le régime communiste en place en URSS, veut voir l’émergence d’une société sans classe, où toutes les terres et les richesses seraient partagées. Ces deux visions du mondes sont antithétiques car l’idéologie nazie veut voir apparaître la suprématie d’une classe sociale, les aryens, alors que la vision communiste veut une parfaite égalité entre tous les Hommes. Ce sont donc ces deux idéologies contraires qui vont s’affronter lors de la seconde guerre mondiale, afin d’imposer à l’Europe leur vision de la société.

La première et la seconde guerre mondiale voient alors l’émergence de nouvelles formes de batailles, comprenant à la fois des continuités et des ruptures, tant par le type, l’ampleur, ou l’objectif des combats. De plus, au cours de ces deux guerres, l’expérience combattante a de plus en plus concernée les civils.

        En effet, au cours des guerres mondiales, les civils ont été confronté directement à la guerre. Ils ont été contraints de travailler pour l’ennemi, ils ont été ciblé par les combats et ont eux-mêmes combattu, notamment durant la seconde guerre mondiale, lors de la résistance. Premièrement, lors de la seconde guerre mondiale, de nombreux français ont été forcés de travailler pour l’ennemi lors des STO, service du travail obligatoire. Ce dernier eu lieu durant l’occupation de la France par l’Allemagne. De nombreux hommes ont alors été réquisitionné et transféré en Allemagne, pour participer à l’effort de guerre allemand. Ils travaillaient alors dans des usines et étaient logés dans des camps. Entre juin 1942 et juillet 1944, environ 600000 personnes furent acheminées vers l’Allemagne. La majorité des travailleurs français ont été obligés d’effectuer ce service, cependant, certains d’entre-eux, attirés par la rémunération, se portaient volontaires. De plus, en 1943, 250 000 prisonniers de guerre durent travailler pour le Reich, après être devenu travailleurs civils.

...

Télécharger au format  txt (18.6 Kb)   pdf (166.4 Kb)   docx (14 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com