DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Devons-Nous Faire Tout Ce Qu'Il Est Techniquement Possible De Faire ?

Dissertations Gratuits : Devons-Nous Faire Tout Ce Qu'Il Est Techniquement Possible De Faire ?. Rechercher de 48 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 6

ensembles de règles , de comportements, de changements aléatoire du mode de vie communs à toutes la société.

On observera que un acte peut être prohibé par la loi dans une société et accepté dans une autre par logique avec une autre culture... Comme par exemple la peine de mort qui est tolérée au Japon, alors qu'elle est interdite en France. Selon certain modèle de culture, on pourra donc dire que la loi peut en varier aussi...

L'expression ''obéir à la loi'', autrement dit, révérer les ordres qu'elle donnera et les délimitations qu'elle fixera, cela est un problème qui a souvent été posé au cours des années... Car, en effet pour certains une loi peut être juste, alors que pour d'autres individus cette même loi devient alors injuste et inacceptable.

Mais qu'est-ce qu'une loi juste ? Une loi juste une loi qui n'enfreint pas le droit de chacun et qui est incontestable. On peut alors se demander si toutes les lois le sont. Si la réponse est non, on s'interrogera alors dans ce sens : Peut-on changer la loi ? Dans quelle(s) mesure(s) peut-on ne pas obéir à la loi ?

Sous une autre vu, les lois sont faîtes pour être respectées et non transgressées, les individus d'une société doivent s'y plier, même si elle peuvent empiéter sur nos désirs personnelles et notre personnalité, ou encore une certaines ''utilité'' de nos besoins. Contrairement, à l'opinion de Hobbes, car il pense en effet que l'homme doit agir selon les lois d'un "égoïsme utilitaire" qui découle de l'instinct de conservation et de domination. Ce ''contrat social'' est contesté par Rousseau. Selon lui l'Homme est naturellement bon et ne devient farouche que dans le cas d'une société dite ''inégalitaire''. Au contraire, une société démocratique où les lois sont votées par la volonté générale, c'est à dire une volonté venant de tous et pour tous, peut rendre ainsi les Hommes ''auto-suffisants''. Obéir à la loi serai bénéfique, car, en effet la loi est donc un capital et un moyen d'accéder à une vie équilibrée entre les individus d'une société. Qui dis obéissance dis par conséquent, qu'elle doit être respectée afin de s'exécuter sans aucun soucis. Il ne faut pas faire passer son intérêt particulier avant celui de la société, au risque de construire une société inégalitaire où grandirait la violence des Hommes, et où cette société serai détruite et ainsi une potentiel destruction du genre humain... Mais n'y a t-il pour autant que des loi justes ?

* *

*

Dans un deuxième temps, il ne faut pas toujours obéir à la loi, en effet la loi est-elle démocratique ou celle d'un ''autoritaire'' ? La loi est-elle juste ou est-elle au contraire injuste pour la société ? Faut-il alors leur obéir et les respecter ?

En effet, certaines lois ne visent pas l'intérêt et l'accomplissement de tous mais favorisent une certaine caste de la population, comme par exemple au XVIIème siècle, où seul les pauvres du Tiers-Etat devaient payer des impôts alors que les Nobles et les membres du Clergés étaient dispensés de leurs redevances. Ces lois structurent alors une ploutocratie où seul l'intérêt de quelques uns sera alors visé... Parlons maintenant de la transgression des lois, de celle qui sont abusives,surtout injustes et qui parfois ne respectent pas le droit de l'Homme, en nous appuyant sur des modèles de régimes totalitaires dont les lois sont injustes et arbitraires, avec par exemple les lois sur les Juif durant le régime du IIIème Reich de Hitler. Alors les lois deviennent alors le moyen d'anéantir une portion d'individus de types ''faibles'' ( ici, une sortes d'allusion à la ''loi du plus fort''... Le domaine des lois et de leurs portées sur une société est délicat. Son but est d'être juste et efficace, cependant parfois elle est utilisée à des fins néfastes et qui peut avoir des conséquences préjudiciables. Si nous sommes face à la loi injuste d'un tyran, il ne faut pas y obéir. Peut-être y sommes-nous contraints (par une police d'État ou une armée), mais rien ne nous y oblige. En revanche dans les deux autres cas la question se pose...

* *

*

Néanmoins, faut-il toujours obéir à la loi ? Est-ce que tout individu serait capable de s'y soumettre à plein temps ? Dans certaine circonstance on observe qu'entre plusieurs sociétés, il y a des sortes de ''faux-accords'' entre eux, c'est à dire que quelques sociétés vont être en accords et d'autres en désaccords sur une ''loi'' signée entre toutes ces société, et peux après certaines d'entre elles vont bafouer les termes de cette ''loi'' ; on le verra avec l'exemple des accords de Yalta signés en Février 1945 à Yalta, où en grand secret les chefs du gouvernement de l'union soviétique (tenue par Staline), du Royaume-Uni (tenue par Churchill), et des États-Unis (Roosevelt) se réunirent pour régler différents problèmes (adopter une stratégie commune afin de hâter la fin de la guerre ; régler le sort de l'Europe après la défaite du IIIème Reich ; et garantir la stabilité du nouvel ordre du monde après la victoire). Or, dès 1947, Staline rompre ses accords avec les autres pays, pour permettre la propagation du communiste... Ici, dans cette exemple une chef de gouvernement n'a pas obéit à une loi instaurée, pour pouvoir arrivé à ses fins. On pourra dire que, dans une société certain individu se soumettrons aux lois, et en second

...

Télécharger au format  txt (8.9 Kb)   pdf (95.8 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com