DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Mon Dossier D'Histoire Des Arts Non Terminé : X

Compte Rendu : Mon Dossier D'Histoire Des Arts Non Terminé : X. Rechercher de 49 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 17

Son format est de 110X87 cm. Les techniques utilisées sont la peinture et le collage. Le genre de l’œuvre est la violence.

L’espace de cette œuvre est serrée. Il n’y a pas beaucoup de dynamisme. L’éclairage est assez sombre. On ne peut pas vraiment situer le lieu mais on peut supposer qu’elle se situe à la terrasse. L’ambiance est calme.

L’utilisation du clair/obscur nous révèle un peu l’ambiance de l’œuvre. Si on s’intéresse aux couleurs, on voit qu’il n’y a pas de couleurs vives. Toutes les couleurs tournent autour du verdâtre, noir et bleu foncé. On voit aussi que les lignes du tableau sont très confuses. Elles sont toutes cassées. Il n’y a pas d’équilibre dans le tableau. Ces lignes confuses et ces couleurs froides mettent le spectateur très mal à l’aise tout en l’amenant à accepter les idées du peintre. L’ambiance est assez pesante.

La matière utilisée est la peinture à l’huile. Le matériau employé est la toile. L’ambiance est assez sombre.

Les formes sont plutôt géométriques. Les courbes sont souvent répétées dans cette œuvre. Cela donne une ambiance stricte.

L’œuvre est figurative. Elle représente des personnes, des objets…

Les principaux éléments reconnaissables sont trois hommes et les cartes. Les hommes sont représentés comme des victimes de la 1ère guerre mondiale et des joueurs de cartes. Les cartes sont représentées comme le jeu qui symbolise le titre de l’œuvre. Ils ont un rapport avec le titre de cette œuvre. L’ambiance est assez gaie et l’œuvre est plus explicite.

Cette œuvre est un plan rapproché. La profondeur est absente. Il y a une sensation de mouvement quand les personnes jouent aux cartes. Il y a une mise en scène entre les personnes qui jouent. Il n’y a pas de durée de temps. L’ambiance est assez flagrante.

Elle évoque les combattants Allemands qui ont subi pendant la guerre de 1914 et aussi ce qu’ils sont devenus après cette terrible guerre.

Signification et perception de l’œuvre

Je conclu que cette œuvre parle d’une tragédie des combattants Allemands envers la guerre de 1914. L’œuvre s’inscrit dans le mouvement expressionniste Allemand. L'expressionnisme est un mouvement artistique apparu au début du XXe siècle, en Europe du Nord, particulièrement en Allemagne. L'expressionnisme allemand ne s'attache plus à cette réalité et la soumet aux états d'âme de l'artiste.

Cette œuvre a un intérêt historique pour son histoire tragique de la Première Guerre mondiale. Elle nous intéresse aujourd’hui pour les cours d’histoire sur la Première Guerre mondiale.

Cette œuvre fait de lui un article engagé pour sa description sur l’histoire des combattants Allemands après la première guerre mondiale.

Je pense que cette œuvre marque beaucoup pour les soldats Allemands et surtout pour le peintre, Otto Dix, par la guerre 1914 et l’effondrement moral de l’Allemagne qui s’en suivit. Le travail représente la traumatisassions d’Otto Dix pour les combattants Allemands.

La chanson de Craonne

Biographie de l’auteur

Pour cette chanson, il y a beaucoup de version donc plusieurs auteurs dont Maxime Le Forestier (nom d'artiste de Bruno Le Forestier), né le 10 février 1949 à Paris, est un auteur-compositeur-interprète français.

Son père est d'origine britannique. Sa mère française a vécu un certain temps en Angleterre. Ils ont eu deux filles avant Bruno, notamment Catherine (1946). Bruno Le Forestier fait ses études secondaires au lycée Condorcet.

Au cours des années 1960, il forme un duo avec Catherine, empruntant quelques chansons à Georges Moustaki avant même que ce dernier ne les chante lui-même (Le facteur, La ballade de nulle part). Serge Reggiani interprète en 1968 une de ses compositions : Ballade pour un traître. C'est durant cette période qu'il adopte le prénom de Maxime. Il sort son premier 45 tours en 1969 avec : Cœur de pierre, face de lune et La Petite Fugue.

Au début des années 19701, il fait son service militaire dans les troupes aéroportées, au 13e Régiment de dragons parachutiste de Dieuze2, puis dans d'autres unités.

Le contexte historique de l’œuvre étudiée

La chanson de Craonne a été créée en mois d’avril-mai 1917.

Cette chanson raconte la vie des soldats français, dont les « poilus », pendant la Première Guerre mondiale (1914-18).

Cette œuvre a été reçue à son époque pour symboliser l’horreur des « poilus » pour les tranchées.

La fiche d’identité et la description de l’œuvre

Le titre de l’œuvre est La Chanson de Craonne. Elle a été créée en 1917. C’est une chanson. Le genre de l’œuvre est une chanson engagée. Le type de cette œuvre est une poésie mise en musique. L’effectif instrumentale est l’accordéon dit le piano du pauvre.

Le sujet évoqué est la première guerre mondiale. Elle est structurée de façon à avoir un couplet et un refrain de suite.

Le texte fait référence aux combats de 1917 au Chemin des Dames (Aisne). Dans ce texte, il y a des champs lexicaux familier (on prend la pile, tous ces gros…) et de la lutte (camarades, grève…). D’autres œuvres font référence avec cette chanson : Bonsoir m’amour et La Butte rouge (Montéhus). Le thème abordé est la première guerre mondiale.

Elle a un rapport avec l’histoire.

4.

Signification et perception de l’œuvre

Je conclue que cette œuvre a été créée pour les soldats qui se révoltaient lors de la première guerre mondiale. Courant artistique.

L’intérêt historique de cette œuvre est la bataille sur le plateau de Craonne pendant la première guerre mondiale. Elle nous intéresse aujourd’hui pour l’histoire des soldats et de la guerre de 14-18.

3.

Je pense que cette œuvre a un rapport avec la première guerre mondiale et les « poilus ». Elle raconte aussi les révoltes des soldats contre cette guerre et les riches qui ne combattaient pas.

Pendant l’entre-deux-guerres

Guernica

Biographie de l’auteur

Pablo Picasso naît au 36 place de la Merced (aujourd'hui n° 15) à Málaga et mort le 8 avril 1973 à Mougins, France. Il est le premier enfant de Don José Ruiz-Blasco, alors professeur de peinture à l'école provinciale des Arts et métiers de la ville dite « San Telmo », et de Maria Picasso-Lopez. Son nom complet est Pablo Diego José Francisco de Paula Juan Nepomuceno María de los Remedios Cipriano de la Santísima Trinidad Mártir Patricio Ruiz y Picasso. Le nom de Picasso, qui n'est pas en fait très espagnol, serait selon certains auteurs d'origine italienne. Un de ses arrière-grand-pères est né à Sori dans la région de Gênes. Selon Robert Maillard en revanche la famille ne serait pas originaire d'Italie. Pablo avait deux sœurs mais aucun frère.

En 1891, le musée provincial de Malaga, dont José Ruiz Picasso était le conservateur, ferme ses portes, ce qui oblige le père à trouver d'autres moyens de subsistance. La famille déménage à La Corogne et José Ruiz Picasso occupe un poste de professeur à l'institut Da Guarda. Don José est ensuite nommé professeur à La Llotja de Barcelone, en 1895.

Le contexte historique de l’œuvre étudiée

Guernica

Cette œuvre a été créée en 1937. Ce tableau fut longtemps conservé au Museum of Modern Art de New York mais en 1981, il retourna en Espagne au musée du Prado.

Celui-ci s'est inspiré du bombardement de la petite ville basque de GUERNICA, le 26 avril 1937, par l'aviation allemande au service de Franco. Il se trouve aujourd'hui au Musée National Reine Sophie à Madrid.

Picasso, à travers ce tableau, symbolise l'horreur des conflits humains.

La fiche d’identité et la description de l’œuvre

Le titre de l’œuvre est Guernica. Elle a été créée en 1937. Guernica est une huile sur toile mesurant 351 cm × 782 cm. La technique utilisée est de l’huile sur toile. Le genre de l’œuvre est l’horreur.

L’espace de cette œuvre est serrée. Il y a beaucoup de dynamisme. L’éclairage est sombre sauf dans la partie du milieu. Ça se situe dans un champ de bataille. L’ambiance est assez violente.

Il y a des coins sombres et des coins plus éclairés. Les coins plus lumineux sont éclairés par la lampe qui se situe en haut du tableau. Il y a plus de valeurs dans les coins qu’au milieu de l’œuvre. La lumière représente l’éclairage de la scène à par rapport au décor. Si on s’intéresse au couleur, il y a plus de valeurs de gris. Les couleurs dominantes sont le blanc, le gris et le noir.

...

Télécharger au format  txt (25.2 Kb)   pdf (192.3 Kb)   docx (16.8 Kb)  
Voir 16 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com