DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Synthèse traumatologie

Synthèse : Synthèse traumatologie. Rechercher de 53 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  14 Mars 2023  •  Synthèse  •  2 769 Mots (12 Pages)  •  134 Vues

Page 1 sur 12

[pic 1]

Le traumatisme crânien

Définition

Etiologie

Signes cliniques et surveillances infirmières

Complications

Examens diagnostics ou complémentaires

Traitement

Information, éducation, prévention

Définition

Le traumatisme crânien correspond à un dommage soudain, avec un niveau d’énergie intolérable de l'extrémité encéphalique, entre le tissu cérébral et la boîte crânienne, entraînant la destruction de cellules ou une anomalie du fonctionnement normal du cerveau.

Tout traumatisé crânien est suspect d'une atteinte du rachis jusqu'à preuve du contraire.

Etiologie

  • Chute d'une hauteur, grande vitesse (AVP), chocs frontaux, absence de casque

Signes cliniques et surveillances infirmières

  • Evaluation de la conscience (mise en position latérale de sécurité si inconscience, attention si traumatisme rachidien associé)
  • Evaluation de la conscience, score de Glasgow : ouverture des yeux (spontanée, à la demande, à la douleur), réponse verbale (orientée, confuse, inappropriée, incompréhensible, aucune), réponse motrice (à la demande, orientée à la douleur, réaction d'évitement, flexion-décortication stéréotypée, extension-décérébration stéréotypée, aucune) obstruction des voies aériennes, troubles de la déglutition, intervalle libres
  • Déficit moteur, déficit sensitif, réflexes pupillaires (myosis, mydriase ou anisocorie).
  • Signes de syndrome méningé : céphalées, vomissements en jet (surtout si HTIC ou HED), photophobie, position en chien de fusil.
  • Plaie ou plaie hémorragique, hématome : cuir chevelu, face, nez, surveillance écoulement sanguin
  • Ecoulement clair (LCR) par le nez.
  • Recherche signe HTIC : Ralentissement idéatoire ou obnubilation, impression de flou visuel ou de diplopie
  • Paramètres vitaux : pouls, tension artérielle, fréquence respiratoire et saturation, glycémie, température.
  • Pâleur, agitation
  • Evaluation de la douleur
  • Patient à 30° pour limiter HTIC
  • Surveillance du risque de chutes (surtout enfants et personnes âgées)
  • Contrôle des données hématologiques sur prescription

Complications

  • Engagement cérébral, œdème cérébral : céphalées, raideur de la nuque, troubles de l’élocution, nausées, vomissements, vertiges
  • HED, HSD, hémorragie

Examens diagnostics ou complémentaires:

  • Scanner : recherche d'une lésion nécessitant un traitement neurochirurgical
  • Doppler  transcrânien : recherche une atteinte de la circulation cérébrale
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM) : recherche d'atteintes des structures profondes (noyaux centraux, corps gris, tronc cérébral)

Traitements

  • Intubation et ventilation artificielle, oxygénation (l'hyperventilation diminue la pression intracrânienne)
  • Anti-œdémateux
  • Cardio-circulatoire : remplissage, tonicardiaque
  • Hémostase chirurgicale si lésion interne associée
  • Craniotomie : évacuer l'hématome extradural
  • Dérivation ventriculaire externe : si hémorragie intraventriculaire
  • Mise en place d'une minerve avec respect de l'axe du corps : tête-cou-tronc

Information, éducation, prévention, rééducation

  • Ne pas rester seul dans heures et jours post trauma crânien
  • Si trouble neurologique, consultation en urgence
  • Eviter conduite et effort violent
  • Eviter alcool et sédatif qui majorent la souffrance neurologique et peuvent fausser l’évaluation.

La fracture du rachis

Définition

Etiologie

Signes cliniques et surveillances infirmières

Complications

Examens diagnostics ou complémentaires

Traitement

Information, éducation, prévention

Définition

Le traumatisme du rachis correspond à un dommage soudain, avec un niveau d’énergie intolérable de la colonne vertébrale.

Etiologie

  • Essentiellement traumatique, plus rarement pathologie cancéreuse
  • Chute, AVP, accident de sport

Signes cliniques et surveillances infirmières

  • Douleur dorsolombaire
  • Motricité/sensibilité des membres inférieurs
  • Impotence fonctionnelle partielle totale selon étage
  • Paraplégie complète : rétention d'urine, troubles sphinctériens, abolition réflexes, hématurie

Complications

  • Paraplégie (compression médullaire)
  • Respiratoires (si lésion haute cervicale)
  • Rétention urinaire
  • Iléus réflexe avec syndrome sub-occlusif
  • Etat de choc
  • Thrombose veineuse profonde
  • Névralgie
  • Déplacement
  • Si fracture T12/L1, possible lésion rénale associée

Examens diagnostics ou complémentaires

  • Radiographie standard, scanner, IRM

Traitements

  • Réduction sanglante
  • Ostéosynthèse
  • Immobilisation (plâtre, corset), collier rigide, rectitude rachis
  • Rééducation, kinésithérapie

Information, éducation, prévention, rééducation

  • Eviter long trajet voiture, station assise prolongée
  • Port de charges lourdes, activités à risques
  • Si prescription corset, conseil de mise en place du corset et insister sur nécessité port
  • Eviter chaussure à talon

Les traumatismes de l'abdomen

Définition

Etiologies

Signes cliniques et surveillances infirmières

Complications

Examens complémentaires

Traitement

Information, éducation, prévention

Définition

Le traumatisme de l’abdomen, correspond à un dommage physique soudain, avec un niveau d’énergie intolérable subi entre le diaphragme et le plancher pelvien.

Etiologies

  • Accident de la voie publique, AcVC, accident travail, arme blanche, arme à feu

Signes cliniques et surveillances infirmières        

  • Pouls filant, tachycardie, hypotension si choc hypovolémique, hématurie (lésion vésicale), température (hyperthermie par choc septique à type de péritonite), risque globe vésical (appareil urinaire touché), oligurie
  • Abdominal : défense, douleur, contracture, trace cutanée, orifices d'entrée et de sortie, contusions, hématome en ceinture
  • Recherche d’un hémo-péritoine, fractures (rein, rate, foie, pancréas). Pâleur, agitation, soif.
  • troubles de la conscience (réponse verbale, motrice, ouverture yeux)

Complications

  • Hémorragique
  • Infectieuse (péritonite)
  • Occlusion, ischémie mésentérique ou splénique
  • Hémo/pneumopéritoine

Examens diagnostics ou complémentaires

  • Echographie : épanchement intra-abdominal.
  • Angiographie : pour vérifier que l'artère rénale n'est pas lésée.
  • +/- scanner
  • NFS, coagulation

Traitement

  • Cœlioscopie +/- laparotomie exploratoire d’hémostase
  • Chirurgie
  • Remplissage par macro molécule et transfusion

Information, éducation, prévention, rééducation

  • A jeun strict même en dehors d’un passage au bloc (mise au repos du tube digestif)
  • Favoriser boisson si hématurie (hors urgence)
  • Favoriser le transit
  • Vigilance particulière chez femme enceinte (décubitus côté gauche pour éviter compression veine cave)

Le traumatisme thoracique

Définition

Etiologie

Signes cliniques et surveillances infirmières

Complications

Examens diagnostics ou complémentaires

Traitement

Information, éducation, prévention

Définition

Le traumatisme thoracique correspond à un dommage physique soudain, avec un niveau d’énergie intolérable subi au niveau du thorax.

Dans les traumatismes du thorax on distingue :

  • Les traumatismes fermés graves du thorax : tout traumatisme thoracique ne comporte pas d’effraction de la cavité pleurale et une perturbation fonctionnelle notable
  • Plaies du thorax : c’est une solution de continuité de la paroi thoracique avec ou sans lésion viscérales profondes 

Etiologie

  • Accidents de voie publique, ou accident de travail…..
  • Mécanisme : phénomène d’écrasement et de décélération
  • Les antécédents

Signes cliniques et surveillances infirmières

...

Télécharger au format  txt (25 Kb)   pdf (175.6 Kb)   docx (226.9 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com