DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Faut Il Obeir a Une Loi Injuste ?

Dissertation : Faut Il Obeir a Une Loi Injuste ?. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 8

être adopter ou non. Grace à ces deux cas de figure, les lois sont toujours supposer être dans l’intérêt du peuple.

Néanmoins il y a toujours une minorité qui conteste certaines lois pour des raisons diverses. Par exemple les lois répressives sur le tabagisme avec l’augmentation des taxes sont contredites par les consommateurs de tabac qui doivent payer toujours plus et les buralistes qui perdent des clients (à cause de la hausse du prix et du développement du marché noir).

B) Les lois pour assurer l’ordre et la stabilité :

La justice est ce qui permet la stabilité d’une société. Si chaque individu d’une société agit à sa guise alors la société ne peut exister. Les lois visent donc à mettre tout le monde d’accord car toutes les personnes résidant sur le territoire d’un état doivent se soumettre à toutes les lois de celui ci. Même si elles peuvent paraître parfois injustes ou absurdes, elles restent indispensables pour éviter le désordre. Si l’on prend un exemple simple, dans le code de la route, il faut s’arrêter à un feu quand il est rouge même si personne ne passe. Ainsi cette règle générale permet d’éviter de discuter de la dangerosité de chaque cas de figure et donc des débats sans fin.

Pour permettre cette stabilité, les lois visent aussi à préserver une certaine hiérarchie. Tous les hommes n’ont pas les mêmes besoins et les mêmes capacités. Les lois donnent et exigent ce qu’ils sont censés obtenir ou fournir, par exemple le SMIC et l’impôt sur la fortune. Elles favorisent une égalité proportionnelle entre les individus d’une même société. En conclusion, pour assurer l’ordre et la stabilité, il faudrait toujours obéir à la loi. Hors des fois, la loi peut être si puissante que l’homme ne peut que y obéir.

C) La puissance des lois face à la conscience :

Pour démontrer ici le pouvoir des lois sur l’homme nous allons nous baser dans un premier temps sur l’expérience de Milgram. Les lois sont une forme d’autorité. Le scientifique américain Stanley Milgram à réalisé en 1963 l’expérience suivante : on propose à un volontaire de participer à une expérimentation psychologique. Un scientifique pose des questions à un candidat, et à chaque mauvaise réponse, le volontaire doit envoyer une décharge électrique au candidat. Au fil de l’expérience, on demande au volontaire d’envoyer des décharges électriques de plus en plus fortes. La scène est évidemment truquée puisque le candidat est un acteur qui simule la douleur. Le résultat frappant de cette expérience est que 65 % des volontaires allèrent jusqu’à des décharges mortelles, même si ce fut généralement avec réticence et difficulté (nervosité extrême, protestations verbales, ...). Le volontaire en participant à l’expérience accepte l’autorité du scientifique et donc de ses règles qui sont d’envoyer des décharge. Ainsi cela prouve bien l’influence des lois sur les individus étant donné que toute lois représente une autorité. Pour rester dans cette idée, une autorité peut carrément être la loi si celle ci est une dictature.

Dans le cas de la seconde guerre mondial de nombreux fonctionnaires allemand ou encore français furent obligés d’obéir aux ordres nazis donc à leurs règles et cela même à l’encontre de leur morale. Ce fut l’un des grands arguments mis en avant lors des procès de Adolf Eichmann (fonctionnaire allemand) et de Maurice Papon (fonctionnaire français). Eichmann a qualifié les actes nazis comme étant « des actes monstrueux » et qu’il avait fait son devoir conformément aux ordres. Une lois est censée être juste et dès lors qu’elle ne l’est pas, l’individu qui y est confronté se retrouve tiraillé entre sa morale et l’obéissance. Il se retrouve donc totalement perdu et ne sais plus quoi faire.

II - La place du droit naturel dans la société :

A) La loi naturelle et le droit naturel moderne :

Dans la religion, Dieu est la justice et celui ci a crée l’ordre naturel. C’est a dire que toute chose doit etre ordonné et que dieu, our cela, impose son ordre sur la nature. ainsi donc, la justice c’est le respect de l’ordre naturel. La loi naturelle est source du droit selon les croyant. Néanmoins ils ne se tiennent pas a ces seul règles. d’après eux, la loi humaine (droit positif) est injuste mais seulement ils doivent lui obéir tout en luttant pour le triomphe de la loi de Dieu. D’après eux la loi humaine fut crées afin de régir les relations sociales des hommes entre eux et est injuste car elle n’obéit pas a Dieu. Si les chrétiens obéissent à la loi humain c’est car celle si assure l’ordre sociale et une certaine « paix ». et que celles ci sont qu’en en parti la providence de dieu bien qu’elle ne soit pas « directement issue de Dieu ». enfin ils y obéissent afin de faire triomphé la loi naturelle en liant les deux petit a petit. C’est q dire que la loi humaine s’inpire de la loi naturelle. Tout ceci fut écrit par Saint Augustin au début du Ve siècle mais est toujours en vigueur. Le pape Benoit XVI, par exemple a écrit que la loi humaine veux imposer des actes gravement contraire à la loi de Dieu (libéralisme sexuel,contraception, avortement, procréations médicalement assistées, …), et que à présent il ne fallait plus obéir qu’a la loi de Dieu.

Pour ce qui est du droit naturel moderne, Max Wiener a écrit qu’il « devient ce qui va de soi, ce que telle communauté considère comme si évident qu’il lui semble inutile de le formuler. Il devient aussi le droit non-écrit, supérieur au droit écrit parce qu’il n’a pas besoin de celui-ci pour être reconnu ». ici il fait allusion à la morale de l’homme. Le droit naturel moderne est supposé être inscirt dans la nature même de chaque homme. La notion de droit naturel moderne est apparut entre le 16e et 17e siecle. Ce sont donc des règles éthique que l’homme « adopte » lui même. Certaines règles ne se retrouve pas non plus chez tout les hommes. Cela s’explique par exemple cela s’explique par le fait que l’éducation que l’on recoit est unique.

B) La désobéissance civile :

La désobéissance civile est un acte public et collectif de refus de se soumettre à une loi ou un pouvoir jugé injuste. Celui ci est généralement une démarche non violente mais une infraction consciente et intentionnelle. Ce terme fut crée par l’américain Henry David Thoreau en 1946 car il refusa de payer une taxe destinée à financer la guerre contre le Mexique. Celle ci étant déclaré afin d’acquérir le Texas. Il fut condamné a la prison mais très vite libéré car sa tante paya sa taxe sans prendre compte de l’avis de celui ci. La loi allant a l’encontre de sa moral il fut donc normal pour lui d’y désobéir. Le concept de désobéissance civile fut repris de nombreuses fois avec notamment les figures emblématiques de Gandhi et de Martin Luther King. Tout deux considérèrent

...

Télécharger au format  txt (11.1 Kb)   pdf (103.6 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com