DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Fiche de lecture Françoise Dolto : Tout est langage

Fiche de lecture : Fiche de lecture Françoise Dolto : Tout est langage. Rechercher de 46 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  5 Septembre 2018  •  Fiche de lecture  •  1 286 Mots (6 Pages)  •  238 Vues

Page 1 sur 6

Fiche de lecture :

Tout est langage

Françoise Dolto

[pic 1]

Fiche de lecture Françoise Dolto : Tout est langage

I. Présentation du livre

- Titre : Tout est langage

- Auteur : Françoise Dolto

- Edition : Vertiges du Nord / Carrere 1987

- Editeur : Folio essais

- Achat internet : Amazon

Biographie de l'auteur :

Francoise Dolto est née le 06 novembre 1908 à Paris, elle est décédée en 1988. Elle a été une psychanalyste française du XXe siècle, spécialisée dans l'étude et la compréhension de l'enfance. Sa conviction que l'enfant est un être à part entière, méritant attention et respect, a eu un grand impact sur les relations parent-enfant dans les années 1970. Ses idées ont influencé aussi bien le monde médical que le grand public. Elle est connue mondialement pour ses nombreux travaux : séminaires, essais cliniques, communications.

[pic 2]

Résumé du livre :

Dans cet ouvrage Françoise Dolto cherche à faire comprendre à ceux qui s'occupent de l'éducation, des soins des enfants et des jeunes en difficulté (physique, psychique ou sociale) que l’être humain est avant tout un être de langage et que cette dimension est indispensable pour le développement de l'enfant. Ce livre est tiré d’une conférence datée de 1984 destiné à des psychologues, des médecins et des travailleurs sociaux.

Description de l’œuvre :

  1. La communication et le langage verbal

Dès le début de sa vie, l’enfant reconnait les sons, les sonorités et les paroles autour de lui. Cette reconnaissance de sons apparait même avant sa naissance, en effet le fœtus dès quatre mois est capable de percevoir les voix de ses parents. C’est pour cette raison, qu’il ne faut pas hésiter à parler à l’enfant même si celui-ci n’est pas encore en âge de tout comprendre. L’enfant dès son plus jeune âge est attiré par les voix de ses parents et ce pour entrer en relation avec eux. Pour cela, il se sert de ses sens pour appréhender la communication au-delà des mots.

Tout au long de son livre, Françoise Dolto met en avant l’importance de « parler vrai » aux enfants. Elle cherche à nous faire comprendre, que malgré des situations difficiles, il faut parler à l’enfant et non lui cacher des vérités. Bien évidemment ce genre d’information doit être expliqué et exprimé d’une manière simple mais aussi, le moment choisi doit être jugé opportun. La communication verbale doit partir d’un besoin de compréhension chez l’enfant.

Exemple p 82 – Voici une question qui a été posé par un membre participant à la conférence : « Que dire à des enfants devant la mort par suicide de leur mère, ou d’un membre très proche de leur famille ? » [pic 3]

Françoise Dolto répond : « Il faut dire la vérité tout de suite, en même temps que tout le monde la sait et en reçoit le choc sinon vous traitez l’enfant en animal domestique si vous ne lui parlez pas de ce qu’il se passe. » Il faut lui dire : « Il est mort, cela s’appelle le suicide. »

Pour FD il n’y a pas d’âge pour annoncer ce genre de nouvelle seulement, il faut que le malheur soit dit, soit exprimé. C’est en disant les choses que l’enfant pourra surmonter ce drame. Cacher la vérité à l’enfant, c’est le rendre passif et indigne.  

Il est fondamental de dire les choses aux enfants car ils ont inconsciemment le désir de connaitre la vérité. Au-delà de ce désir, ils ont surtout besoin de la vérité pour se construire. Des mots sur un mal-être lui permettront de ressentir des émotions et d’éprouver des sentiments.

Les enfants qui n’ont pas connaissance d’un tel drame peuvent se dévitaliser lentement car ils n’ont pas encore connaissances des mots pour exprimer leur détresse. L’enfant a besoin de se construire sur des bases claires pour arriver à comprendre les émotions et les codes de communication.

Si l’enfant n’a pas accès à ce moyen de communication alors selon Françoise Dolto il est susceptible de développer une pathologie qui peut être plus ou moins grave en fonction de la vérité qui n’est pas exprimée et qui, pour lui est une réelle source de souffrance et d’angoisse. Quand quelque chose est dit, cela libère du symptôme. La parole et le langage constituent donc des instruments de construction développementale mais aussi de socialisation chez l’être humain.

  1. Le non verbal

FD aborde aussi la dimension du non-verbal chez l’enfant pour entrer en communication. C’est-à-dire qu’il entrera en communication en utilisant son corps pour s’exprimer. Cela peut se traduire par un comportement inhabituel suite à un évènement traumatisant. Par exemple, il peut se remettre à faire pipi au lit, ou se balancer continuellement sans raison. Les parents doivent être particulièrement attentif à ce type de langage et essayer d’en comprendre la cause pour le bien-être de l’enfant. Le fait de ne pas communiquer avec l’enfant compromet donc gravement sa vie future, sa socialisation et son rapport avec l’autre.[pic 4]

...

Télécharger au format  txt (7.9 Kb)   pdf (154.5 Kb)   docx (26.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com