DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Journal de Colette

Fiche : Journal de Colette. Rechercher de 53 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  24 Juin 2024  •  Fiche  •  759 Mots (4 Pages)  •  51 Vues

Page 1 sur 4

Journal de Colette

Par Gabin Cuchet, 1D

Au début du printemps, quand les premiers bourgeons commencent à éclore et que les journées s'allongent je me retrouve souvent à contempler le retour du Rossignol. Dans la clairière ombragée près de notre village, où les fleurs sauvages commencent à pousser sur le sol encore humide, je m'assois souvent seule pour écouter avec admiration le chant de cet oiseau messager de renouveau. Son chant, plein de mélancolie et de joie, semble réveiller la nature tout entière après les longs mois d'hiver. Assise sur l'herbe fraîche, je partage un sourire complice en écoutant ce merveilleux concert printanier. Le chant du Rossignol résonne dans l'air frais du matin, remplissant mon cœur d'une joie nouvelle. C'est comme si chaque note me rappelait la venue de jours plus doux et de printemps à venir. Dans cette clairière, je ressens une admiration pour la magie que le Rossignol apporte à notre monde chaque année, annonçant ainsi le début d'une nouvelle saison.

Le chant du Rossignol résonne à travers les bois, éveillant mes sens, notamment l’ouïe. Je suis émerveillée par ce chant, qui est sans doute ma musique préférée.

Moi, la petite bull et la bergère flamande, rentrons, couverts de neiges.Dans les bois sombres, où les arbres se dressent comme des gardiens de la nature, je découvre avec admiration ces délicates fleurs de glace, les fleurs de givre du nouvel an. Leur apparition est un véritable miracle, un cadeau de la nature qui montre sa capacité à créer même dans des conditions difficiles Les pétales de la Fleur de Givre reflètent la lumière de la lune, créant un spectacle magique. Je me penche avec respect pour admirer leur beauté. Je ressens une connexion avec la nature et un immense respect pour ses cycles éternels.

[pic 1][pic 2]

Lors des chaudes nuits d'été, lorsque le ciel nocturne s'illumine de milliers d'étoiles étincelantes, je me retrouve souvent à contempler avec émerveillement l'Éclat des Étoiles. Sur la colline qui surplombe mon village, loin des lumières artificielles de la ville, je lève les yeux vers le firmament, émerveillée par la splendeur céleste qui s'étale devant moi. Les étoiles brillent, me rappelant ma place dans l'univers infini. Dans cette communion avec les étoiles, je ressens une paix et une gratitude pour la beauté de l'Éclat des Étoiles qui illumine mes nuits. C'est comme si chaque étoile était une étincelle de vie dans l'immensité du cosmos. Dans cette contemplation silencieuse et émerveillée, je me sens connectée

à quelque chose de plus grand que moi-même, reconnaissant pour la magie infinie de la nuit étoilée.

[pic 3]

[pic 4]

À l'aube du premier jour du printemps, quand les premiers rayons du soleil dissipent la fraîcheur de la nuit et que les fleurs exhalent leur parfum suave, je me retrouve pour célébrer le Parfum de l'Aube. Dans les jardins fleuris qui entourent mon village, je hume avec délice les odeurs délicates qui flottent dans l'air. Les senteurs douces et enivrantes des fleurs en éclosion éveillent mes sens engourdis par l'hiver, me rappelant la promesse de vie et de renouveau que chaque printemps apporte avec lui. Je m'imprègne de ce parfum, conscient de la magie du Parfum de l'Aube qui annonce le retour de la vie après les longs mois d'hibernation. Dans cette communion avec la nature, je ressens une profonde gratitude pour la vie et pour toutes les merveilles qui la composent.

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (556.5 Kb)   docx (587.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com