DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

La fête chez Thérèse, Victor Hugo, Les Contemplations, Livre 1

Commentaire de texte : La fête chez Thérèse, Victor Hugo, Les Contemplations, Livre 1. Rechercher de 50 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  12 Mai 2022  •  Commentaire de texte  •  766 Mots (4 Pages)  •  25 Vues

Page 1 sur 4

TEXTE 1 La Fête chez Thérèse Les Contemplations, Livre 1, Victor Hugo

Les Contemplations de Victor Hugo publié en 1856 est un recueil poétique écrit en hommage à sa fille Léopoldine. Il est composé de deux parties : avant la mort de son enfant, et, après sa mort. On y raconte la séparation d’une âme dans ces deux volumes : « Autrefois » et « aujourd’hui » « Un abime les séparent, le tombeau »

Ce recueil chronologique est un recueil de souvenirs, de l’amour, de la joie, de la mort, du deuil et même de la foi mystique.

Le poème romantique de « la fête chez Thérèse » est le 22e poème des contemplations appartenant au 1er livre : Aurore (livre de la jeunesse).

Ainsi dans ce poème, le poète décrit sous forme mi- narrative mi- descriptive une fête à la campagne chez sa grande amie puis maitresse Léonie billard (Thérèse de Blaru) à Fontainebleau en 1843

En quoi cette fête moderne de la grande aristocratie se transforme-t-elle en évocation irréelle et onirique de l'amour ?

I. Une Fête chez Thérèse, v. 1 à 11

1. Le cadre

- Le sujet : fête ordonnée et conviviale

- Temps : en avril pendant une journée douce

- Lieu : jardin charmant

- L’hôtesse : Thérèse la bonde, la belle Thérèse

- Les invités : peu nombreux, tête à tête, tous ensemble

2. L’Éloge d’une Femme, v. 4 à 7

 La femme est à l’image du lieu. Présentation le cadre et l’hôtesse, le poème prend la forme d’une description

3. Le cadre se précise, s’anime,

Il sollicite les sens externes de :

a) La vue -> verbes de mouvement : erraient (v.11), rôder (v.15), dérobait (v.16) => impression de liberté

b) L’audition ou l’ouïe : rêvant (13), riant (14) => tonalité lyrique (idée de bonheur et d’amour) :

 Les expressions ont une connotation de Beauté, Légèreté, Douceur, Paix… -> cadre propice à l’Amour

II. La fête de l’amour v.12 à 26

1. Une fête de la Renaissance v. 12 à 14

Une fête costumé données en 1843 chez Mme Biard, sans doute sur le thème de la Renaissance italienne, très prisée de la Restauration, rappelant un monde féodal rêvé et idéalisé avec des titres aristocratiques : seigneurs (12), marquises et monsignores (14), cavaliers (16) (-> rappel du v.4 : duchesse)

• Les personnages v.13 : Amyntas/ Léonores -> romans / pièces italienne de la Renaissance (Amynta, Le Tasse), parlant d’amour et de chevalerie : comme v. 12 : beautés/ seigneurs

• Chiasme : (v.13 et 14) Amyntas / Léonores

Marquises/ monsignores montre ces couples se forment naturellement, librement, sous l’inspiration du cœur / charmes.

• On ressent une légèreté d'être, une spontanéité, une insouciance de vivre : on erre en « couple » (11), on rêve d'amour en « tête à tête »

...

Télécharger au format  txt (4.7 Kb)   pdf (49 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com