DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Molière, Le malade imaginaire

Commentaire de texte : Molière, Le malade imaginaire. Rechercher de 53 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  5 Mai 2024  •  Commentaire de texte  •  876 Mots (4 Pages)  •  152 Vues

Page 1 sur 4

 Bilan : les points essentiels à retenir sur la lecture linéaire n°2

 Premier mouvement : une déclaration de rupture.

Les numéros correspondent aux répliques, pas aux lignes, dans l’ordre où elles apparaissent, bien

entendu.

1) « je vous déclare » :

- ton solennel adopté d’emblée par Purgon qui vient dire « adieu » à son malade

- fonction performative du langage : dire, c’est faire. Acter une séparation.

- terme commerce : double sens, relation + relation d’affaires, cf notes.

2 + 6 :

Quand les répliques vont ensemble, il faut les étudier ensemble, même si elles ne se suivent pas !

- comique de répétition « C’est mon frère... »

- Argan infantilisé et lâche, un personnage faible

3) - Purgon coupe la parole cf points de suspension

- soliloque : il ne semble pas entendre Argan.

5) Répétition à trois reprises de la même idée : je romps commerce avec vous, sous diverses formes

- champ lexical du mariage cf texte

6) Hyperbole + tournure présentative

- « C’est mon frère qui » : tournure présentative pour insister sur l’idée de sa culpabilité

- « tout le mal » : hyperbole, emploi d’un terme fort

Transition : la scène se présente comme une scène de rupture, sur le plan médical mais aussi

familial, avec l’annonce de l’annulation de la donation, donc thème de l’argent en filigrane.

Argan est doublement manipulé.

 2

e

 Mouvement : les dénégations d’Argan.

7) Une courte phrase exclamative de Purgon

- qui marque son indignation

- + déterminant possessif « mon » qui souligne qu’il prend ce refus comme une attaque personnelle,

un crime de lèse-majesté

8) Un Argan obéissant

- personnification « faites-le venir »

- juxtaposition des deux phrases qui marquent la rapidité avec laquelle il veut s’exécuter

9 + 11 + 13

A considérer ensemble

Purgon va accentuer l’angoisse d’Argan en lui faisant regretter le refus du clystère

- usage du conditionnel passé « je vous aurais tiré » : irréel du passé

- accentué par le CC de temps « avant qu’il fut peu »

- CL nettoyage nettoyer + évacuer + adv entièrement : efficacité de l’action soulignée

- locution restrictive ne que + une douzaine de médecines : contraste comique, 12

médicaments,c’est beaucoup.

- jeu comique sur l’expression « vider le fond du sac » : vider la bourse, la portefeuille d’Argan, et

lui vider les intestins :

➔ Donc, un comique lié au bas corporel, notamment au système digestif, puisque tout

tourne autour de cela, cf note au verso.

10) « Il ne le mérite pas »

- courte intervention de Toinette, sous forme négative

- commentatrice de la scène, qui renforce son tour comique

12 ) Argan exprime son effroi, son désarroi

- courtes phrases exclamatives

- interjection

- désespoir d’Argan

➔ On peut noter que Béralde et Argan pourraient être considérés comme les deux

facettes de Molière, une facette angoissée et hypocondriaque, et une facette raisonnable

ou plutôt rationnelle, deux facettes qui seraient en conflit à l’intérieur de lui même.

14 + 18)

On peut observer une gradation dans les paroles de Toinette

- jusqu’à l’hyperbole « cela crie vengeance »

- comique de situation : les paroles témoignent de réactions disproportionnées par rapport au fait en

lui même : refuser un lavement

15 + 17 + 19)

- Répétition de « puisque » : anaphore

- trois CC de cause

- vocabulaire de la rébellion « se soustraire à l’obéissance », « se déclarer rebelle »

...

Télécharger au format  txt (5.7 Kb)   pdf (50.7 Kb)   docx (763.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com