DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Voyage au bout de la nuit, Céline

Commentaire de texte : Voyage au bout de la nuit, Céline. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  8 Juin 2017  •  Commentaire de texte  •  783 Mots (4 Pages)  •  1 104 Vues

Page 1 sur 4

Louis Ferdinand Celine est un écrivain francais tres influent du XXeme siecle. Issu d'une famille populaire, il s'engage dans l'armée dès ses 18 ans et poursuit des études de médicine a la fin de la 1ere guerre mondiale. De son vivant, Louis Ferdinand Celine a publié des romans, des pièces de theatre mais aussi des pamphlets ou des ballets. L'homme est aujourd'hui détesté ou sujets a controverse en raison de son antisémitisme ou de sa collaboration soupconnée avec certains milieux collaborationistes durant l'occupation allemande. Voyage au bout de la nuit restera comme l'un de ses plus grands succès dans lequel il dénonce les horreurs de la guerre en s'attaquant aux représentations idéalisées des combats. Nous nous demanderons,justement, comment l'auteur fait il pour dénoncer les atrocités de la guerre. Pour cela nous verrons dans une premiere partie les charactéristiques du personnage principal avant d'étudier les charactéristiques de la guerre.

Dans ce texte, le personnage principal est l'incarnation meme d'un anti-heros. Un anti-héros est un héros, comme son nom l'indique, qui ne se distinguent pas par sa bravoure ou ses qualités exceptionnels.

Tout d'abord le protagoniste est éffrayé par ce qui l'entoure. Le champ lexical de la peur montre cette sensation puisque les mots "horreur","abomination" ou "croisade apocalyptique" sont présents. De plus il se sent "perdu" dans tous ce déluge de feu. Avec l'hyperbole "le seul" et la question " Serais-je donc le seul lache sur la terre ? " Ferdinand se dénigre et se questionne sur l' Humain. Cette peur est d'autant plus accentué puisqu'il ne s'attendait pas de tout a ca en s'engageant dans l'armée "comment aurai-je pu me douter"; "je venais de découvrir".

Ce qui témoigne aussi que ce personnage est un anti-héros, c'est son refus de combatre. En effet, on attend d'un soldat qu'il combatte avec ferveur, avec fureur. Ce n'est pas du tout le cas de Ferdinand qui ne fait qu'observer la scène "je le regardais". De plus Ferdinand fait preuve de défaitisme "on y passerait tous" et aurait préféré voler pour etre en prison qu'au lieu de faire la guerre "De la priso, on sort vivant, pas de la guerre".

L'auteur fait donc le portrait d'un soldat engagé sur coup de tete qui refuse de combatre par peur et qui ne savait rien sur la guerre. C'est donc un anti-héros. A travers ce personnage Louis Ferdinand Celine critique tous les soldats qui s'engagaient sur un coup de tete pour revenir comme un héro a la fin de la guerre.

Louis Ferdinand Celine fait toute une description de la guerre qui faisait tant envie aux soldats dans une seul but: pour dénoncer et condamner.

Tout d'abord il fait une description tres prècise des soldats qui combattent. Il fait une description de ce qu'ils

...

Télécharger au format  txt (4.4 Kb)   pdf (40.1 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com