DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Les Figures De Style De La Langue Française

Recherche de Documents : Les Figures De Style De La Langue Française. Rechercher de 50 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 7

comme un lion). "Ma soif est un esclave nu...". Paul Valéry. (terme comparé = "ma soif", terme comparant = "un esclave nu"). Il arrive que le terme comparé soit absent. En ce cas, le message poétique semble plus énigmatique. Ex : "Ce toit tranquille, où marchent les colombes,/ Entre les pins palpite, entre les tombes (...)" Paul Valéry. ("toit tranquille" = la mer, terme comparé implicite ; "colombes" = les voiles des bateaux, terme comparé comparé implicite). A.3.SYNECDOQUE : C'est une variété de métonymie. Elle permet d'exprimer un tout par une de ses parties, un objet par sa matière, et vice­versa. Exemple(s) : "Croiser le fer." (L'épée). "Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur." Victor Hugo ("les voiles" = les bateaux à voiles). A.4.ALLEGORIE : Idée générale ou abstraite mise en scène sous une représentation concrète. Exemple(s) : La mort représentée par une faucheuse. "Mon beau navire ô ma mémoire /Avons­nous assez navigué / Dans une onde mauvaise à boire / Avons­nous assez divagué / De la belle aube au triste soir". Guillaume Apollinaire. (La mémoire est matérialisée par l'image du navire à la dérive).

A.5. COMPARAISON : Image qui consiste à mettre deux termes en rapport par un procédé grammatical. Elle rapproche deux éléments comportant une caractéristique commune (le terme comparé et le terme comparant), à l'aide d'un mot comparatif (comme, pareil à, semblable à, etc.) Exemple(s) : "Il est beau comme un Dieu". "Son regard est pareil au regard des statues (...)". Paul Verlaine. (terme comparé = "son regard", terme comparant ="regard des statues", terme comparatif = "pareil au") A.6. PERSONNIFICATION : Cette figure consiste à évoquer un objet ou une idée sous les traits d'un être humain. Exemple : Le fleuve pleure ses pêcheurs wagenya. (personnification dans le verbe pleurer) A.7. PERIPHRASE : Elle remplace un mot par sa définition. Autrement dit, elle consiste à dire en plusieurs mots ce qui pouvait être dit en un seul. Exemple : J'ai visité la capitale de la République Démocratique du Congo ( = Kinshasa) A.8.ANTIPHRASE : Procédé ironique visant à dire le contraire de ce que l'on veut suggérer. Exemple(s) : "C'est du joli !". "Dracula, ce jeune homme charmant". "C'est de bon goût !" A.9.LITOTE : Elle consiste à dire peu pour suggérer beaucoup. Le verbe est souvent à la forme négative. Exemple(s) : "Il n'est pas inintelligent.". "Va, je ne te hais point." Corneille. (Par ces mots, Chimène fait comprendre à Rodrigue qu'elle l'aime). A.10. EUPHEMISME : Atténuation de l'expression d'une réalité brutale ou blessante. Exemple(s) : Il a vécu. Il nous a quitté. Disparition = la mort. Demandeur d'emploi= chômeur.

B. Les figures de l'opposition

B.1. ANTITHESE : Mise en parallèle de deux expressions désignant des réalités opposées. Cette forte opposition, souvent renforcée par un parallélisme de construction, permet de mettre vigoureusement en valeur une idée. Exemple(s) : "Ton bras est invaincu, mais non pas invincible." Corneille. "Car tout être de chair jette indifféremment / Mêmes cris pour la mort et pour l'enfantement". Louis Aragon. B.2. OXYMORE : Variété d'antithèse : rapprochement de deux mots dont le sens est apparemment inconciliable. Exemple(s) : "Cette obscure clarté qui tombe des étoiles...". Pierre Corneille. "Je sais que c'est la coutume / D'adorer ces nains géants". Victor Hugo. ("nains géants" = les hommes) B.3. CHIASME : Cette figure est un effet de rythme. Les éléments de deux groupes parallèles sont inversés. Peut désigner l'union de deux réalités ou renforcer une antithèse. Exemple : Si tu t'augmentes, je t'abaisse. Si tu t'abaisse, je t'augmente.

C. Les figures qui affectent l'ordre syntaxique : Entrent dans cette catégorie, les figures qui ne respectent pas l'ordre grammatical ou l'ordre logique reconnu dans la construction d'une phrase Il s'agit de : C.1.ELLIPSE : C'est la suppression de termes qui seraient grammaticalement nécessaires. Seuls subsistent dans l'énoncé les mots chargés de sens. Exemple : Tel père, tel fils. ( Tel est le père, tel sera le fils.) C.2. INVERSION OU HYPERBATE : Elle consiste à un arrangement de mots renversé ou inversé, par rapport à l'ordre voulu par la grammaire. Exemple : Demain, je partirai. ( Je partirai demain) Le paysan voyait, avec un indicible plaisir, le retour de la saison de pluie

D. Les figures de l'amplification et de la persistance :

Elles consistent à augmenter de l'importance, à exagérer, à exprimer l'emphase. D.1.HYPERBOLE : Exagération dans les termes que l'on emploie pour insister sur une idée. La gradation peut être hyperbolique. Exemple(s) : Il avait une telle soif qu'il aurait bu toute

...

Télécharger au format  txt (8.1 Kb)   pdf (96.4 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com