DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Suis-Je Ce Que j'Ai Conscience d'Être ?

Commentaires Composés : Suis-Je Ce Que j'Ai Conscience d'Être ?. Rechercher de 48 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 6

incipe de la philosophie recherchée. Par ailleurs, la certitude d’exister ait donné par la conscience, c’est ce que dit Hegel et sa « double existence ». Hegel dit que l’homme existe d’une part au même titre que les choses de la nature mais d’autre part qu’il existe pour lui. On se voit exister par le miroir qu’est la conscience. Aussi, Kant démontre la thèse que la conscience de soi donne à l’homme toute sa dignité dans Anthropologie d’un point de vue pragmatique. Kant montre que posséder le Je dans sa représentation est un pouvoir. Le Je exprime la conscience de soi. Pour Kant, l’homme est supérieur aux autres êtres vivants car il est conscient de lui-même qu’il exprime par le terme Je. Kant nous dit que l’usage du Je est un progrès dans le langage. L’enfant parle de lui à la troisième personne car il se confond avec tout autre objet. Le passage à la première personne est le passage à la pensée. Enfin, Descartes posait une identité personnelle avec l’existence assurée et le « je pense donc je suis » mais Hume dit que le « moi » n’existe pas. L’homme n’est qu’une multitude de perceptions avec différentes émotions et sensations. Pour Hume, l’homme n’a pas d’idées innées, elle proviennent de nos sens. Parfois, certaines choses échappent à notre conscience et l’on ne se reconnait plus. Aussi, des souvenirs se cachent dans notre inconscience.

Pour Descartes, l’esprit s’identifiait avec la conscience sans possibilité d’erreur. Mais Freud va élaborer le concept de l’inconscient qui est à la fois psychique et distincte de la conscience. Pour Freud, l’inconscient est une instance du psychisme dont on ignore tout et qui se manifeste par différents effets. En 1900, Freud va élaboré sa première thèse, il distingue l’inconscient et le préconscient. L’inconscient est un système profond constitué de contenus refoulés qui n’ont pu avoir accès au système préconscient. Ces contenus inconscients font retour de manière déguisée dans le rêve ou sous forme de symptômes. Puis en 1923, Freud utilise le terme inconscient pour qualifier le ça mais aussi pour le moi et le surmoi. Le ça est totalement inconscient, il réagi par le seul principe de plaisir. Le ça ne connait ni la négation, ni le temps, ni la mort. Il ignore l’opposition du Bien et du Mal propre à la morale. Le moi a pour fonction de se défendre entre les pulsions du ça ou de les adapter aux conditions imposées par le monde extérieur. C’est le moi qui est chargé de satisfaire ou de résister aux pulsions. Enfin le surmoi est la conscience morale, le juge et le censeur du moi. Le surmoi est issu de l’intériorisation des règles morales extérieures. Des tendances trop sévères de la censure du surmoi peuvent se transformer en véritable agression contre l’individu lui-même. On peut trouver des manifestations de l’inconscient. Par exemple, les lapsus sont des erreurs de langage qui sont inconscients. Selon Freud, ils témoignent d’un désir préconscient ou inconscient et résulte de ce désir avec ce qu’on voudrait dire ou devrait consciemment dire. C’est pour cela que « le moi n’est pas maître dans sa propre maison », car sa tentative de maîtrise est mise en péril par les pulsions qui sortent de l’inconscient

« Autrui est d’abord pour moi l’être pour qui je suis un objet », écrit Sartre dans L’Être et le Néant. Autrui est différent de moi. Ce que je vois en autrui, c’est ce qu’il m’apporte, sa fonction et donc les réponses qu’il peut me rendre. En observant le comportement d’autrui, sa manière d’agir ou de réagir, je peux supposer les sentiments qui l’ont fait agir. Mais mon jugement est souvent fait par mon affectivité, si j’aime ou je n’aime pas. Sartre fait la distinction entre « l’être pour soi » qui est l’homme conscient de son existence, « l’être en soi » qui sont les objets non-conscients d’eux-mêmes et « l’être pour autrui » qui est l’homme conscient qui se définit par rapport aux autres. Par ailleurs, Satish Kumar, un penseur indien, va remettre en

...

Télécharger au format  txt (7 Kb)   pdf (75 Kb)   docx (7.4 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com