DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

En Quelle Mesure Le Personnage De Roman Permet-Il ...

Mémoire : En Quelle Mesure Le Personnage De Roman Permet-Il .... Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 6

ui rend ce livre si poignant est la simplicité dans lequel il a été écrit. En effet, on découvre les ressentis d’une personne qui connaît le sujet mieux que tout le monde (l’ayant elle-même vécu) qui nous en apprend long sur le fonctionnement de l’humain dans des situations aussi catastrophiques. Par ailleurs, le journal intime d’Anne FRANCK a remporté un grand succès car il s’agit d’un témoignage véridique. Cette jeune fille n’avait pourtant pas des talents d’écriture exceptionnels mais son livre a certainement touché plus de personnes que si il avait été imaginé par un grand auteur reconnu.

Ensuite, il parait peu concevable de connaître quelque chose qui n’existe pas. En effet, connaître le fonctionnement d’un personnage fictif a peu d’intérêt puisqu’il n’est pas réel. On n’est d’ailleurs jamais sûr de vraiment le comprendre puisqu’il n’existe pas. D’ailleurs, quand un auteur écrit un livre, il fait réagir un personnage d’une certaine manière à un évènement, mais il est probable qu’une personne réelle réagisse d’une façon totalement différente. Pour que son œuvre soit prise au sérieux, l’écrivain doit respecter un certain réalisme qui parfois, est difficile à atteindre. C’est une contrainte qu rencontrent également les réalisateurs de films, qui doivent aussi rendre une histoire pertinente, sans la rendre invraisemblable. Dans le cas contraire, le lecteur perçoit les émotions du personnage mais ne cherche pas vraiment de similitudes avec les humains. C’est le cas dans beaucoup de livres pour enfants tels que les Harry Potter ou Batman où les héros sont dotés de « superpouvoirs », ce qui les rend incomparables aux homme réels.

Enfin, lorsque l’auteur imagine un personnage, il fait appel à son imagination, ou quelque fois à son propre vécu, mais rarement à quelque chose de scientifique et de reconnu. Il n’a pas forcément étudié la psychologie ou d’autres domaines relatifs aux comportements humains. Rien ne prouve donc qu’un personnage crée par un auteur ait le même fonctionnement qu’une personne réelle. L’auteur décide d’ailleurs lui-même des émotions qu’il va faire vivre à son personnage, il fait ce qu’il veut tandis que le contrôle qu’exerce un humain sur ses émotions est limité. Il nous est sûrement parfois arrivé de lire un livre, et de ne pas comprendre la réaction d’un personnage ou de la trouver totalement déplacée. Nous avons même parfois la certitude qu’aucun homme n’aurait pu réagir comme cela. Dans ce cas, l’auteur n’a alors pas su se mettre à la place de son personnage ou il n’a pas su rendre son personnage « humain ». Le personnage de « La mère Sauvage », inventé par Maupassant a par exemple une personnalité très particulière. Elle est capable de souffrir atrocement sans le dire, mais de commettre ensuite des actes d’une barbarie à peine imaginable. Ce type de personnage favorise le suspense mais n’existe sûrement pas dans la réalité.

Même si le personnage de roman n’éclaire pas toujours sur la connaissance du cœur humain, il peut cependant permettre de comprendre certaines émotions.

Le personnage de roman aide à la compréhension des sentiments et des émotions car il donne des indications sur notre propre cœur, celui des autres et sur des situations déjà vécues.

Premièrement, la lecture d’un roman déclenche la plupart du temps des émotions, l’auteur parvient à nous toucher. A partir de ce que le lecteur a ressenti, il peut en déduire une partie du fonctionnement de son propre cœur. Il peut découvrir ce qui l’émeut particulièrement et de quelle manière ces émotions se manifestent. Après cette découverte, il peut même en apprendre quelle est la meilleure manière pour lui de prévenir ses émotions lors d’évènements importants. Par exemple, à partir d’un livre sur la première guerre mondiale comme Le journal d’Adèle de Paule du BOUCHET, le lecteur peut constater ce qui le touche le plus dans les guerres. Est-ce la violence des combats, les séparations, la pauvreté ou encore la faim ? C’est donc à travers une histoire fictive que le lecteur apprend finalement à découvrir son cœur.

Ensuite, un personnage de roman peut nous amener à connaître puis éventuellement à comprendre le cœur d’autres personnes. En effet, on a souvent du mal à s’intéresser à des personnes avec lesquelles on a peu d’affinités et on a tendance à ignorer les gens qui ont un point de vue opposé au nôtre. Or, si le personnage inventé incarne une personne ou un type de personne qui a une opinion que l’on conteste, on peut finalement être amené à le comprendre à travers l’explication de ses sentiments. L’auteur a dans le livre tout le temps d’expliquer les arguments de son personnage sans que celui-ci soit coupé, ce qui n’est généralement pas le cas lors d’une discussion ou d’un débat entre deux personnes réelles. Par exemple, nous trouvons souvent lâches les gens qui ne résistent pas lorsqu’il le faudrait. Mais dans Matin Brun de Pavloff, le personnage principal est justement un non résistant et nous sommes amenés petit à petit à comprendre son attitude. En effet, au fur et à mesure que le lecteur découvre le quotidien du personnage, qu’il s’immisce dans sa vie et dans ses pensées, il éprouve une certaine sympathie pour lui et de ce fait, accepte mieux ses choix. Le lecteur arrivera donc dans sa vie réelle à mieux comprendre les personnes qui l’entourent.

Enfin, un roman peut traiter d’une situation vécue soi-même, ce qui nous permet de mieux la comprendre. Une personne incarnée alors par

...

Télécharger au format  txt (9.4 Kb)   pdf (90.9 Kb)   docx (8.3 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com