DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Fiche De Lecture Et Analyse Frankenstein De Mary Shelley

Mémoire : Fiche De Lecture Et Analyse Frankenstein De Mary Shelley. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 11

le monstre s’attarder sur les lieux du crime et soit convaincu qu’il l’a commis, il craint que personne ne le croie et décide de garder le silence.

Or Justine Moritz, une autre enfant adoptée de la famille, est accusée à tort du meurtre. Elle est donc déclarée coupable et exécutée. Victor est rongé par la culpabilité. Pour échapper quelques temps à la tragédie, la famille Frankenstein part en vacances. Victor passe beaucoup de temps à randonner dans les montagnes, espérant ainsi soulager sa souffrance à travers la beauté de la nature. Mais un jour sa créature réapparaît, et malgré les malédictions que son créateur lui adresse, le supplie d’écouter son histoire. Le monstre décrit alors sa misérable vie, pleine de souffrance et de rejet en raison de son apparence abominable. Il lui explique aussi comment il a appris tout seul à lire et à écrire. Le monstre condamne l’incapacité de l’humanité à percevoir sa bonté intérieure et la cruauté avec laquelle il a été totalement mis au ban de la société. Sa solitude lui est insupportable, c’est pourquoi il demande à Victor de créer un monstre femelle pour lui apporter l’amour qu’un être humain ne saurait lui donner.

D’abord, Victor refuse, puis il change d’avis et accepte.

De retour à Genève, le père de Victor exprime son souhait de voir son fils épouser Elizabeth. Ce dernier lui répond qu’il doit d’abord effectuer un voyage en Angleterre. Sur la route, il rencontre Clerval, qu’il laisse ensuite au domicile d’un ami en Ecosse pour partir seul sur une île isolée et créer son deuxième monstre, femelle cette fois-ci.

Une nuit cependant, Victor commence à s’inquiéter du fait que sa nouvelle créature pourrait se révéler encore plus destructrice que la première. Au même moment, il aperçoit le premier monstre qui le regarde travailler à travers une fenêtre. Cette vision d’horreur pousse Victor à détruire la femelle. Le monstre réclame alors vengeance et avertit Victor qu’il sera là « lors de sa nuit de noces ». Victor jette les restes de sa seconde créature dans l’océan. Mais alors qu’il revient vers le rivage, il est accusé d’un crime commis la même nuit. Lorsque Victor découvre que la victime n’est autre que Clerval, il s’effondre et reste désemparé pendant deux mois. A son réveil, son père est arrivé qui lui apprend que les charges criminelles qui pesaient sur lui ont été levées.

Victor retourne à Genève avec son père et épouse Elizabeth. Mais durant sa nuit de noces, le monstre arrive et tue sa femme. Le père de Victor meurt de chagrin peu de temps après. Seul au monde désormais, Victor décide de se consacrer uniquement à sa vengeance contre sa créature. Il la poursuit jusqu’en Arctique mais, bloqué par les glaces, doit être secouru par l’équipage de Walton.

Walton écrit une autre série de lettres à sa sœur. Il lui raconte son échec à rejoindre le Pôle Nord et à remettre Victor sur pied, puisque celui-ci décède quelques temps après son sauvetage. La dernière lettre du capitaine décrit la découverte du monstre alors que celui-ci se recueille sur le corps de Victor. Walton accuse le monstre de n’avoir aucun remords, mais ce dernier répond que sa souffrance est plus intense que n’importe quelle autre personne. Avec la mort de Victor, le monstre a réalisé sa vengeance et veut désormais en finir avec la vie.

2) PRESENTATION DES PERSONNAGES

Victor Frankenstein

La vie de Victor est au cœur de Frankenstein. Jeune Suisse, il grandit à Genève en lisant les travaux des anciens alchimistes, une somme de connaissances qui lui sert ensuite à l’Université d’Ingolstadt. Par la suite il étudie la science moderne et, en quelques années seulement, parvient à maîtriser tout ce que ses professeurs lui ont enseigné. Il se fascine alors pour « le secret de la vie », le perce et met au monde un monstre hideux. Le monstre assassine son frère, son meilleur ami et sa femme. Indirectement, il cause aussi la mort de deux innocents, dont le père de Victor. Bien que déchiré par le remords, la honte et la culpabilité, Victor refuse d’admettre à quiconque ce qu’il a créé, même lorsqu’il constate les ramifications des actes de sa créature et la spirale incontrôlable qu’il a déclenchée.

Victor évolue au cours du roman. Du jeune innocent fasciné par les perspectives qu’offre la science, il se transforme en homme désabusé et rongé par la culpabilité, déterminé à détruire le fruit de son arrogante démarche scientifique. Que ce soit le résultat de son désir d’atteindre un pouvoir quasi-divin de création ou le fait de son retrait de la vie publique par ses expériences scientifiques, Victor semble condamné pour son manque d’humanité. Il se coupe du monde et finit par se consacrer entièrement à son obsession de revanche sur le monstre qu’il a créé.

A la fin du roman, après avoir pourchassé sa création toujours plus vers le Nord, Victor raconte son histoire à Robert Walton puis décède. Avec ses narrateurs multiples et, du coup, ses multiples perspectives, le roman offre au lecteur plusieurs interprétations possibles du personnage de Victor : est-il un savant fou qui transgresse toutes les limites sans scrupules, ou un aventurier courageux qui se lance dans une partie inconnue de la science et ne peut donc être tenu pour responsable des conséquences de ses explorations ? C’est au lecteur que revient l’appréciation finale.

Le Monstre

Le monstre est la création de Victor à partir d’un assemblage de morceaux de cadavres et d’étranges produits chimiques, le tout animé par une mystérieuse étincelle. Il mesure plus de deux mètres de haut et est d’une force peu commune, mais doté de l’intellect d’un nouveau-né. Abandonné par son créateur et perdu, il essaie de s’intégrer dans la société, d’où il est partout rejeté. En se regardant dans un miroir, il se rend compte de son physique affreux, un aspect de sa personne qui aveugle la société sur sa nature initialement bonne et douce. En quête de revanche sur son créateur, il tue d’abord le frère de Victor. Puis, après que ce dernier ait détruit son travail sur un monstre femelle destiné à alléger sa solitude, il s’attaque au meilleur ami de Victor et à sa femme.

Alors que Victor ressent une haine absolue pour sa création, le monstre au contraire montre qu’il n’incarne pas le mal pur. Sa narration éloquente des évènements révèle une sensibilité et une bienveillance remarquables. Il assiste un groupe de pauvres paysans et sauve une jeune fille de la noyade, mais à cause de son aspect extérieur, il n’est récompensé que par des coups et du dégoût. Déchiré entre compassion et esprit de vengeance, le monstre finit seul et tourmenté par le remord. Même la mort de son créateur ne lui procure qu’un amer soulagement. De la joie d’un côté car Victor a été la source de nombre de ses souffrances, mais de la tristesse aussi, car il était la seule personne avec qui il avait entretenu une relation.

Robert Walton

Les lettres de Walton à sa sœur forment le cadre de la narration principale, à savoir la vie tragique de Victor Frankenstein. Il est à la tête d’un navire en direction du Pôle Nord qui se retrouve piégé dans les glaces. Alors qu’il attend la fonte de la glace, lui et son équipage récupère Victor, affaibli et émacié par sa longue poursuite du monstre. Victor récupère un peu, raconte à Walton son histoire puis meurt. Le capitaine se lamente du décès d’un homme pour qui il commence à éprouver un fort sentiment d’amitié.

Walton fonctionne comme le conduit par lequel le lecteur en apprend plus sur l’histoire de Victor et de sa créature. Toutefois, il joue aussi un rôle parallèle à Victor de plusieurs façons. Comme lui, c’est un explorateur. Il recherche ce « pays de la lumière éternelle ». L’influence qu’a Victor sur lui est paradoxale: à un moment il exhorte les homes de Walton, à deux doigts de la mutinerie, à tenir bon et à être courageux ; et au moment suivant, il incarne l’exemple abject des dangers d’une ambition scientifique sans bornes.

Dans son ultime décision, celle d’en finir avec sa poursuite, Walton sert de double négatif à Victor, à savoir qu’il incarne quelqu’un dont les actions ou les caractéristiques contrastent avec un autre personnage afin de mettre en relief le second.

Henry Clerval

Ami d’enfance cher au cœur de Victor, celui-ci le décrit comme doté d’une grande imagination, d’un cœur sensible et d’un amour sans limites de la nature. Clerval sert de guide à Victor tout au long du roman, puisqu’il l’aide avec abnégation sans jamais le pousser à révéler ses secrets. Son optimiste contraste fortement avec la tristesse de Victor.

3) AXES DE LECTURE DE FRANKENSTEIN

Le danger de certaines connaissances

La poursuite de la connaissance est au cœur de Frankenstein. Victor essaie d’aller au-delà des limites humaines telles qu’on les conçoit et de percer le mystère de la vie. Pareillement, Robert Walton tente de surpasser les explorations humaines précédentes en essayant d’atteindre le Pôle Nord. Cette poursuite impitoyable de la connaissance se révèle dangereuse, puisque la créature de Victor finit

...

Télécharger au format  txt (16.6 Kb)   pdf (138.9 Kb)   docx (12.5 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com