DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Le Taylorisme Est-Il Dépassé ?

Mémoires Gratuits : Le Taylorisme Est-Il Dépassé ?. Rechercher de 50 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 5

que connaissent les Etats-Unis oblige les entreprises à être plus productives. Cette productivité passe par la mise en place de l’organisation scientifique du travail.

En organisant le travail, Taylor révolutionne la production industrielle à grande échelle.

Encore aujourd’hui, de nombreuses entreprises opèrent des gains de productivités importants grâce aux théories tayloriennes et ne tendent pas vers une limitation de son utilisation.

2. Efficace mais évolutif

* Beaucoup de critiques ont été portées contre le Taylorisme, notamment au niveau de la

déresponsabilisation et du manque de dimension humaine (Voir seconde partie).

Pour subsister, la division du travail a du évoluer et tendre vers de nouveaux secteurs. En prenant en compte les aspects humains et en utilisant les compétences intellectuelles des salariés au service de l’amélioration de l’efficacité du travail.

La présence du Taylorisme dans la société actuelle est due à la recherche toujours constante et actuelle de la productivité. Malgré que la structure du travail ait évoluée, la recherche de la productivité reste l’objectif vers lequel chaque entreprise tend.

Ainsi, un des exemples actuels de la présence du taylorisme, via la division du travail et l’application grâce au travail à la chaine, se retrouve dans la restauration rapide. Le travail est parcellisé, chaque employé est affecté à une tâche simple, qu’il maitrise et répète à longueur de journée. Ainsi, en plus de 100ans, le travail aliénant n’a pas évolué, les ouvriers d’usine travaillant désormais sur des produits alimentaires et étant soumis aux mêmes contraintes de temps. Les chefs d’équipe remplacent les contremaitres et les cadences ne changent pas.

Le taylorisme garde son origine fondamentale encore aujourd’hui.

* Cependant, l’évolution des moyens techniques à forcé les entreprises industrielles à modifier

leur mode de fonctionnement. D’un taylorisme où chaque ouvrier exécutait une tâche répétitive, on observe désormais des machines exécutant ces tâches. Les ouvriers sont donc réduits à devoir contrôler ces machines.

Le concept s’est donc étendu à de nouveaux secteurs et a gagné le monde des services, actuellement en plein essor. Via les centrales d’appel de démarchage téléphonique ou l’informatisation automatique des colis, le taylorisme trouve un second souffle. Ajoutés à cela les enjeux nouveaux de la mondialisation, la productivité permettant d’en améliorer la compétitivité, le taylorisme est encore très présent dans le monde des entreprises actuellement.

II – Mais qui soulève de nombreuses critiques

Taylor a révolutionné l’organisation du travail pendant de très nombreuses années, permettant un accroissement inégalé de la productivité et résolvant des problèmes sociaux considérés insolubles.

Cependant, ses méthodes ont été l’objet de nombreuses critiques, portant notamment sur la dimension humaine et organisationnelle.

En ne tenant compte que des aspirations matérielles des travailleurs (« le salaire est le seul moteur du travail »), Taylor néglige d’autres facteurs de productivité importants (Ambiance de travail, sentiment d’importance..).

De plus, l’enchainement de tâches répétitives ne nécessitant pas de qualification particulière rend le travail aliénant et occasionne un sentiment de déresponsabilisation important.

Le manque de dimension humaine a occasionné des contestations qui sont à l’origine du manque de popularité actuel des méthodes de Taylor.

* Si aujourd’hui, les industries ont modernisé la division du travail, la parcellisation des tâches

et autre monotonie des conditions de travail, c’est en raison des conflits sociaux et organisationnels occasionnés.

La diversification des produits, qui répond à une évolution importante des exigences des consommateurs, rend la tâche de conception plus compliquée et exige du personnel plus qualifié, ce qui dénature les idées Tayloriennes d’emploi sans qualification.

L’objectif de qualité des produits est une cause supplémentaire au déclin du Taylorisme dans son aspect original.

Les consommateurs exigent des produits de meilleure qualité sans cesse, nécessitant une implication totale des travailleurs (Le travailleur chargé de créer des produits répondant aux attentes des consommateurs ne doit pas avoir pour seul attrait le salaire, mais doit s’impliquer dans son travail).

* De plus, les contraintes technologiques et conjoncturelles sont venues affaibli

considérablement la position du Taylorisme au cours du XXème siècle. En effet, les attentes des consommateurs en faveur de la diversification des produits (alors que le modèle tayloro-fordien est basé sur la standardisation des produits) obligent les entreprises à s’adapter aux à leurs exigences. Ce décalage avec la production standardisée est un inconvénient majeur aux méthodes de Taylor.

* Enfin, il convient d’associer

...

Télécharger au format  txt (8.4 Kb)   pdf (87.2 Kb)   docx (8.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com