DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

St2S

Dissertation : St2S. Rechercher de 37 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  26 Mai 2012  •  1 726 Mots (7 Pages)  •  220 Vues

Page 1 sur 7

...

dans l’histoire.

La santé est un élément important dans toutes les sociétés quelques soit la période et le continent.

Dans l’Antiquité romaine, la santé résulte de la fusion entre le corps et l’esprit.

Sanitas, veut si bien dire santé du corps que de l’esprit. L’adjectif confirme cette réalité puisque sanus évoqué également un être seins, bien portant physiquement comme moralement. En France le mot de santé lui-même est attestée à partir du XIe siècle montrant l’importance de cette notion.

2.2- La notion de santé selon le lieu.

Dans les régions défavorisées, ou il faut lutter pour survivre, ou les maladies épidémique sévissent le problème dominant sera la lutte contre ces fléau. C’est donc la composante biologique de la santé physique qui sera avant tout prise en compte. Dans les pays riche ou les conditions de vie sont plus favorables, l’exigence de santé intègre aussi les aspects psychologiques et sociaux et les efforts porteront également sur l’amélioration de la qualité de vies des relations humaines.

2.3- La notion de santé selon la culture.

La notion de santé est influencée par notre culture familiale. Elle est liée à la pratique médicale, des habitudes intégrées à l’enfance. Avec l’installation de la sécurité sociale, la consommation médicale a explosée. Les infections sont quasi systématiquement combattues et la douleur n’est pas acceptée. L’individu compte sur le médecin pour résoudre tous ses problèmes, l’échec thérapeutique est très mal vécu. L4etat de santé n’est plus une fatalité mais un droit grâce aux évolutions techniques et aux moyens financier disponible. Dans les pays ou la couverture médicale n’est pas suffisante, la notion de santé est plus liée aux croyances et culte religieux et à la fatalité.

Subjective : repose de la perception et du ressenti.

Dynamique : la santé évolue dans le temps, dans ses évolutions et ses transformations.

2.4- La notion de santé selon l’environnement.

La notion de santé individuel est donc considérablement relativiser car elle et profondément dépendantes de notre éducation, de nos conditions de vie et des découvertes scientifiques.

Nous avons vus ces dernières années ce développer la notion d’environnement-Le climat peut déclencher une sur mortalité à travers une canicule.

Aujourd’hui, les préoccupations de la qualité de l’air, de l’eau, sont des préoccupations de santé. La santé est donc une notion en perpétuelle mouvement, dépendante de perceptions très personnel, des transformations de la société et l’évolution des connaissances. La prise en compte des aspects relatif non seulement à chaque individu, mais aussi à l’Etat et à l’organisation sociale est nécessaire pour l’appréhender dans sa véritable dimension.

2.5- Intérêt et limites de définition de la santé.

La définition de la notion de la santé montre que la santé est :

- état subjectif : la notion de bien-être peut revêtir bien des aspects selon les personnes. La notion de bien-être social ou psychologique est deux notions très relative et liée autant à l’individu qu’au groupe. La notion de santé de l’OMS ne serait-elle d’ailleurs-t-elle pas une utopie pour une partie de la population.

- un état mesurable : la santé est surtout mesurable dans ces interactions. Le médecin peut détecter un trouble, une anomalie, il ne peut évaluer avec certitude l’état de bonne santé de son patient.

- un état variable : la limite entre la santé et la maladie, entre le normal et pathologique est difficile à situer ; elle est sens cesse déplacer par l’état de nos connaissance de plus cet état de normalité d’un individu à l’autre, d’une culture à l’autre, selon les époques, les normes de la société, les catégories socio-professionnel.

- un état dynamique : la santé ne serait qu’un état de déséquilibre instable temporaire, à reconquérir sans cesse, elle serait cette capacité à réagir efficacement aux agressions de toute nature qui relate la vie même à s’adapter de façon autonome aux changements, à l’environnement. Cette force potentielle à résister aux agressions serait dû en partie à notre patrimoine génétique ; La maladie serait l’impossibilité pour l’individu de s’adapter seul et de façon autonome aux assauts de l’environnement. La santé est la capacité de résister à ses agressions.

- un été composite : la santé est donc la résultante de nombreux facteurs et il est difficile d’expliquer ce concept à causes de sa complexité. Il est plus facile de définir la maladie. La santé est un état aux composants multiples.

2.6- Définition positive de la santé.

Devrai comporter les 4notions suivantes :

- la santé est le fonctionnement régulier, le jeu normal de tous les organes et de toutes les fonctions du corps humain.

- la santé est l’équilibre et l’harmonie de toutes les possibilités de la personne humaines physique, intellectuelles et spirituelles.

- la santé suppose l’existence d’une force potentielle de réserve permettant à l’organisme de résister aux assauts auxquels il à faire face tant au point de vue physique que psychique.

- enfin la santé, exige une adaptation aussi parfaite que possible aux exigences de la vie moderne qui se modifie avec une extraordinaire rapidité.

III – La santé publique.

3.1- Lien entre santé individuelle et collective.

Si la santé est un bien individuel, c’est également un bien collectif. Un problème de santé devient collectif donc public lorsqu’il concerne non plus l’individu mais le citoyen ou lorsque l’harmonie dans la société est en cause et que l’intervention de l’Etat rend possible une normalisation. La prise en charge collectif de la santé correspond au concept de santé publique : la santé publique traitre des problèmes de santé au niveau d’une population. Ainsi la santé est devenue un enjeu politique dont dépend le développement de toute société.

3.2- Définition de la santé publique.

L’OMS définit la santé publique comme la science et l’art de prévenir les maladies. Améliorer la santé, la vitalité mentale et physique des individus par le moyen d’une action collective concertée visant :

- assainir le milieu.

-lutter contre les maladies qui présentent une importance sociale.

- enseigner les regelés de l’hygiène corporelle.

- organiser les services médicaux et infirmier.

-mettre en œuvre les mesures sociales propres à assurer à chaque membre de la collectivité un niveau de vie compatible avec le maintien de la santé.

Le concept de santé publique est utilisé pour évoquer les problèmes en relation avec la santé de la population, l’état sanitaire de la collectivité, les services de soins et leurs administrations et les services de l’hygiène du milieu. Parlement au concept de santé communautaire dont l’objet est d’améliorer la santé par la participation active des

...

Télécharger au format  txt (11.3 Kb)   pdf (104 Kb)   docx (10 Kb)  
Voir 6 pages de plus »