DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Economie des pme

Cours : Economie des pme. Rechercher de 53 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  18 Novembre 2015  •  Cours  •  1 209 Mots (5 Pages)  •  1 046 Vues

Page 1 sur 5

Management

99,8%des entreprises en France sont des PME.

3 types de fonctionnaires (5,5 millions)

Fonctionnaires d’Etats

Fonctionnaires territoriaux

Les entreprises plus de 250 et 5000 salariés (ETI = entreprise de tailles intermédiaires)

Moins de 250 sont des pme

Les professeurs libérales (les experts comptables etc.…)

10 millions d’emplois (2 fois plus de personnes travaillent dans les pme que dans la fonction publique)

Les ETI représentent 3,3 millions de personnes

ETI managériales

ETI patrimoniales (famille aux commandes de l’entreprise)

Les PME ont leur propre mode de fonctionnement (spécificités particulières : patrimonialité par ex.)

Secteur social et solidaire : associations (pratiquement 1M en France)

Ecosystème Pmiste 14M d’emploi

Ecosystème bureaucratique

Grande entreprises + entreprises managériales

Nous sommes dans une société Schumpetérienne

Effet Gulliver (bien de représentation du monde à partir des Géants

Dégressivité de l’impôt sur le revenu : Thomas Peketty

L’acte le plus pure de l’entreprenariat c’est la création d’entreprise

Le créateur renvoi à l’idée de

Un grand nbre de création d’entreprise se font dans un garage ( lieu par excellence du bricolage)

Cela renvoi a une des caractéristiques de l’entreprenariat : le tâtonnement => bricolage  

Version moderne de l’étable

Ingrédient important dans l’acte entrepreneuriale

Les pme les éditions Flammarion olivier torres.net

CHAP1 présentation des PME

CHAP2 Pourquoi la résistance et la permanence de la PME ?

CHAP3 la quintessence de la PME ( quel est le noyau dure malgré la diversité qui permet d’expliquer la PME ) noyau dure => proximité et la proxémie  

Management frontale (proximité)  et distant qui permettent de comprendre les problèmes de gestion.

La PME c’est le grumeau de la pate a à crêpes des marxistes

Est ce que les PME ne sont pas amené à se transformer a cause de la mondialisation ?

CHAP4 : Mondialisation

CHAP5 : contradiction entre mondialisation et PME

CHAP6 Stratégies qui permettent de réconcilier le local et le global

Comment les PME peuvent s’incruster sans se dénaturer c’est à dire sans perdre sa proximité ?

Chapitre 2 : Les fondements économiques et managériaux des PME

  1. Les fondements économiques
  2. Les fondements managériaux

Henry Mahé de Boislandelle : La gestion des ressources humaines des PME

L’effet de grossissement : En pme c’est un phénomène qui peut apparaitre comme anodin second        aire, marginale peut a l’inverse devenir critique dans le cadre d’une PME.

Un même phénomène qui peut paraître anodin dans une grande entreprise peut être catastrophique dans une petite entreprise. La PME est agile mais fragile.

L’effet de grossissement joue dans les deux sens : Un nouveau client chez une PME pourrait augmenter le chiffre d’affaire de 30% contrairement chez une grande entreprise.

  1. L’effet papillon

Petite cause grande conséquence :

Ex : Ginola

Comment peut on analyser stratégiquement la dépendance ?

Marchesnay

1er critère la concentration du flux d’affaire

On prend le chiffre d’affaire réalisé par le client num 1 ( c’est à dire le plus gros client )  et on ramène ce chiffre d’affaire total : on obtient le taux suivant : CA du client 1/CA total

Si ce taux est inferieur a 5% la perte du client n’est pas une fatalité.

Et  si = ou supérieur a 50% on est en situation critique de dépendancede ce client.

Il y a un taux de substitution de CA => si on perd notre plus gros client combien de temps nous faudrait-il pour trouver un chiffre d’affaire équivalent ?

Le temps pour trouver un client est complémentaire de l’analyse car il montrera la dépendance réelle du client

Comment on gère la dépendance ? Concentration substituion et ??

Lorsqu’une enteprise rentre dans une entreprise ou l’indépendance devient trop importante il faut refuser, il faut dire non à ces clients trop important.

1ère remarque : comment dire non à un gros client ? : en jouant sur les disponibiltés et

2e remarque : En refusant à un gros client ne prenons pas un risque concurrentiel ?

En augmentant son chiffre d’affaire totale avec d’autres client on réduit le risque de dépendance avec le gros client .

La dépendance en général vient d’une trop forte spécialisation donc il faut essayer d’etre diversifié

Marchesnay : stratégie d’interdépendance

  1. L’effet Microcosme

L’idée es que la PME est un petit monde. Dans une PME tout le monde se connaît. Dans les grandes entreprises les salariés sont des anonymes alors que dans les PME les salariés sont des personnes.

C’est une surestimation de l’ici et du maintenant cad que le problème des PME ce n’est pas tant d’être petit mais d’être enfermé. Le syndrome le plus représentatif : le nez dans le guidon

Urgent

Non urgent

Important

1

3

Non important

2

4

Hierarchisation des problèmes

Les trois phénomènes papillon microcosmes et egotrophie (excès de confiance en soi) sont des phénomènes qui s’auto alimentent les uns les autres. Effets distincts mais complémentaires.

Papillon

Microcosme

Egotrophile

Chapitre 3 le management des PMe vue comme un mixte des proximités

...

Télécharger au format  txt (7.8 Kb)   pdf (100.3 Kb)   docx (14.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com