DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Place Des Femmes

Recherche de Documents : Place Des Femmes. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 4

temps de travail : le temps partiel reste une affaire de femmes, et les employeurs se montrent plus réticents à employer des femmes notamment à cause des congés maternités. Les femmes vont plus souvent être amenées à avoir des congés que les hommes( santé plus fragile, maternité…) Pourtant elles sont actuellement 11,5 millions à travailler et ces chiffres sont en augmentation, notamment par rapport à l’emploi masculin qui stagne.

Deuxième partie :

La place des femmes au sein de la famille

Dans la famille, on peut remarquer que souvent, les femmes sont celles qui s’occupent des taches ménagères. Ce sexisme est effectué même chez les familles les plus tolérante. En effet, dans la société d’aujourd’hui, que ce soit les femmes qui fassent le ménage ou autres taches parait complètement normal.

Les hommes prennent davantage en charge « la vaisselle, les courses et la cuisine » On observe toujours une prise en charge graduelle chez les hommes de la tâche typiquement masculine (laver la voiture) à la tâche féminine (raccommodage) en passant par les activités négociables (faire la vaisselle ou les courses). Cependant force est de constater, que l’activité féminine pousse à faire évoluer l’articulation famille/travail. En résumé, on peut dire que plus la femme travaille, moins la variable sexe devient discriminante. Dans un modèle idéal typique où le couple travaillerait à part égale, le travail domestique devient un objet de négociation.

Troisième partie :

La place des femmes dans la religion

Les fondements de la misogynie reposent sur le fait que le premier péché soit décerné à la femme et à cause de cela, tous les maux de la terre lui ont été attribués.

Un des pères fondateurs de l’Église catholique romaine, saint Paul, avait la réputation d’être misogyne. Bossuet reprochait à la femme d’être frivole. Bien des pères de l’Eglise furent et ont été misogynes.

La place des femmes dans l'Église catholique romaine est souvent discutée de nos jours. Les grands principes de la hiérarchie catholique (égalité en dignité entre femmes et hommes, reconnaissance de femmes docteur de l'Église mais pas d'ordination de prêtresses, etc.), s'alignent sur les positions traditionnelles - avec, à la fois, une ouverture sur certains sujets notamment dans la lettre Mulieris dignitatem du pape Jean-Paul II, et une fin de non recevoir aux revendications nouvelles.

au début des religions, cette évidence était inscrite dans les textes. Mais quelle est la place des femmes dans les institutions et représentations religieuses contemporaines ? Coté chrétiens, les protestants sont les plus en avancés dans cette articulation entre les ministères et le sexe féminin. Coté Vatican, pour les catholiques, la Curie et le clergé ne veulent pas véritablement faire avancer le débat. Pour l’Islam, l’enjeu semble d’une autre nature, tant la reconnaissance de la femme pour diriger les temps forts de la foi musulmane ne fait pas du tout écho au souci premier des docteurs de la loi.

Pourtant, les communautés de croyants construisent leur pratique sociale et leur lien avec la société parce que des femmes agissent au nom de leur foi. Combien de vocations frustrées ou mises à l’écart chez les femmes, tout simplement parce que les religions sont encore l’affaire des hommes ?

–Depuis trop longtemps, l’indivisibilité de notre humanité entre sexe masculin et sexe féminin a conféré à la femme une situation d’invisibilité au sein de la religion, résolument patriarcale. La lutte pour l’égalité des sexes étant bien installée, la question surgit tout naturellement : les religions possèdent-elles les ressources intérieures pour

...

Télécharger au format  txt (5.9 Kb)   pdf (72.7 Kb)   docx (7.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com