DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Fiche géopolitique aux USA

Fiche : Fiche géopolitique aux USA. Rechercher de 49 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  22 Novembre 2021  •  Fiche  •  1 746 Mots (7 Pages)  •  14 Vues

Page 1 sur 7

Geopolitics : la géopolitique dans le monde anglo-américain

Déf géopolitique = étude des rivalités de pouvoir sur des terr, à diff niv d’analyse. Inclut aussi la question des représentations et de leur fonction dans les conflits locaux, régionaux et internationaux.

On retrouve ces éléments dans la rivalité entre États, ou dans les rivalités locales autour de projets d’aménagement ou de redécoupage…

La géopolitique critique a émergé dans les 70’s en réponse à la géopolitique classique (inspirée des écrits de Friedrich Ratzel et Rudolf Kjellen) qui mettaient en avant le déterminisme géographique pour justifier l’exercice du pouv politique sur un terr et le recours à l’action militaire.

Difficile de trouver une déf claire et consensuelle de la géopolitique, plus souvent définie par les thèmes de + en + vaste qu’elle aborde que par l’évocation d’une véritable démarche, dotée d’outils conceptuels spécifiques. —> la Géopo dans le monde anglo-américain résulte d’une longue évolut° historique qui a donné lieu à des théories visant à expliquer le monde et orienter l’action politique.

La Géopolitique anglo-américaine depuis Mackinder

L’américain Mahan (1840-1914) et le britannique Mackinder (1861-1947) sont les 1ers à théoriser. Mahan s’est intéressé à l’importance de la puissance maritime de certains pays pour assurer la suprématie mondiale (flotte de guerre, marine marchande, bases maritimes).

Les thèses de Mackinder s’appuient au contraire sur le dev des infrastructures de transport routières et ferroviaires et comment elles ont crée des opportunités pour les grandes puissances d’assurer leur domination mondiale. Terme de géopolitique tombé en disgrâce après WWII à cause de liaisons avec nazis (nazis ont popularisé la géopolitique).

Chercheurs américains ont qd mm repris le terme. Pour eux monde divisé en 2 camps; monde libre et capitaliste conduit par USA vs monde soviétique dirigé par union soviétique. Cette vison schématique a guidé d’importantes opérations politiques.

- La 1ère est la politique d’endiguement containment (président Truman devant le congrès en 1947) vise à limiter progression des soviétiques dans les terr ralliés à aucun camp pour contenir expansionnisme communiste, perçu comme menace pour démocratie des USA. Peur de l’effet domino

C’est la mise en danger de l’expérience américaine (démocratie d’exception, libre marché) qui a servi à justifier ces politiques lorsqu’elles entraient en contradiction avec principes fondateurs des USA = droit des peuples à disposer d’eux-mm, protection des libertés individuelles, liberté d’expression (non respectés pendant la chasse aux sorcières orchestrée par sénateur McCarthy ou pendant guerre du Vietnam).

Par la suite nouvelles conceptions géopolitiques émergent, débarrassées d’ambitions impérialistes. Le monde post guerre froide se comprend comme une division en entités géopolitiques régionales qui s’organisent en réseau permettant d’expliquer le système mondial.

Trois visions Géopolitiques du monde

Après la chute mur de Berlin, on se demande qui régira le monde à l’avenir. 3 théories se distinguent: (on en retiendra qu’une car les autres ne concernent pas les USA)

- Mearsheimer, la chine est la menace principale. PDV qualifié de « réalisme offensif », conception des relations internationales basées sur des rapports de forces « un jeu à somme nulle ». La montée en puissance de la chine pourrait induire à l’émergence d’une 2e superpuissance et au retour d’un monde bipolaire.

Vision presque prophétique donc. Dès lors il importe de savoir qui élabore ces cadres de réflexion et dans quel but ? C’est pour comprendre how se construisent ces représentations géopolitiques qu’est née la géopolitique critique par opposition à la géopolitique classique que nous venons d’évoquer.

La géopolitique critique ne propose pas de grandes théories comme celles de Mackinder mais plutôt une analyse des représentations. Toute vision politique du monde s’appuie sur des convictions. La formation de ces représentations géopolitique peut être intentionnelle comme lorsqu’un pays cherche à justifier son entrée en guerre. Elles peuvent aussi se dev sur plusieurs Générations sous l’influence de leaders politiques, mouv associatifs, écrits journalistiques etc etc

Dans son ouvrage Orientalism (1978) Edward Said explique comment le monde occidental a construit ses représentations du moyen-orient, des termes comme « axe du mal » « tiers monde » etc véhiculent des représentations géopolitiques particulières et très évocatrices. Dans le jargon anglo-américain ils sont désignés comme des « codes géopolitiques » et servent d’abréviation pour définir le monde selon un certain PDV (identifier les alliés et les ennemis potentiels) er fournir des justifications clé-en-main de l’action géopolitique comme une action militaire.

La Question de l’échelle

Traditionnellement la géopo a surtout étudié l’activité des gouv nationaux, ne s’est pas bcp occupée aux act situées à d’autres échelles. —> s’explique par suprématie de l’état dans conduite des affaires géopo dans tradit° anglo-américaine.

Pourtant, enjeux et rivalités de pouvoir s’exercent aussi à de + grandes et + petites échelles que l’état. La géopo anglo-américaine est restées pour l’essentiel à l’échelle des états.

La question des acteurs

Ainsi géopo américaine s’intéresse à l’action des gouv, en témoignent les raccourcis de langage qui évoquent la position de « Washington » ou de « Moscou » sans forcément d’analyse des rivalités de pouv interne à ces gouv ou des contraintes de géopo internes susceptibles de guider leur action.

Cependant y’a d’autres acteurs que les états impliqués : intérêts corporatistes, journalistes, ONG, cinéastes qui « font » en partie de la géopo. Ces acteurs sont tout aussi importants car prennent part à l’élaboration et à la diffusion des représentat° géopo qui peuvent conforter (ou non) la position officielle du gouv.

La Question de l’objectivité et du Point de vue

La géopo critique a montré l’importance de connaitre la représentation des auteurs eux-mêmes. En fait, l’analyse géopo n’est pas neutre mais prisonnière d’une certaine conception du monde. Ainsi géopo critique invite chercheurs à adopter recul critique sur leurs représentations, à préciser « d’où ils parlent », et à confronter représentations contradictoires des diff acteurs pour éviter de s’enfermer dans un point de vue.

La géopo diffère aussi dans ses pratiques, on en distingue 3 types principaux, qui ensemble créent une perspective géopo, ce que les anglo-américains appellent imagination :

- la géopo formelle : pratiquée par universités et Think-tanks (=Groupe de réflexion privé qui produit des études sur des thèmes de société au service des décideurs.). Regroupe grandes théories géopo influentes qui sont dev pour expliquer le monde. Essayent de présenter résultats neutres et objectifs mais relèvent souvent d’un PDV particulier ce que dénonce la géopo critique.

—->

...

Télécharger au format  txt (12.2 Kb)   pdf (55.9 Kb)   docx (13.4 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com