DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

L'impact de l'innovation

Dissertation : L'impact de l'innovation. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  10 Janvier 2016  •  Dissertation  •  3 873 Mots (16 Pages)  •  1 207 Vues

Page 1 sur 16

L’impact de l’innovation.

Plan :

Introduction

  1. Le poids de l’innovation dans l’économie

  1. Présentation de l’innovation 
  1. Son impact dans l’économie
  1. Les brevets sont-ils nécessaires à l’innovation ?
  1.  Un exemple concret de moyen d’incitation à l’innovation…
  1. …qui permet de relancer l’économie ou qui s’avère être un frein à l’évolution?

Conclusion

Introduction :

L’innovation désigne l’action d’innover, le fait d’introduire une ou des nouveautés, d’apporter un changement important dans une situation, dans un usage, dans un domaine quelconque. Ce mot provenant de l’ancien français innovacion emprunté au latin innovatio (« renouvellement »). Nous pouvons illustrer ce phénomène d’innovation avec Steves Jobs qui était un maître en terme d’innovation dans les produits high-tech, ou encore Thomas Edison qui innova avec le phonographe en 1878.

Quel est l’impact de l’innovation sur l’économie ? Nous illustreront son impact notamment avec l’exemple des Brevets

  1. Le poids de l’innovation dans l’économie

L'innovation peut être définie comme un principe économique qui recouvre l'ensemble des activités micro-économiques marchandes des entreprises de production, de prestations de service et de distribution. L’innovation a un impact positif sur la croissance économique grâce aux innovations de produits, de procédés ou bien même grâce aux innovations organisationnelles.

  1. Présentation de l’innovation 

L’ensemble des activités qui définissent l’innovation sont dédiées à :

  • la mise sur le marché mondial de nouveautés, de produits et de services nouveaux ou significativement améliorés ;
  • l'adoption en leur sein des changements et des mesures internes améliorant2 leur efficacité et leur efficience.

Une innovation a un cycle de vie qui se divise en 5 phases :

La phase 1 est l’émergence/l’apparition qui se traduit par des ventes et profits faibles et des coûts élevées.

La phase 2 est celle de la croissance avec notamment une hausse des profits.

La phase 3 est la phase de maturité qui s’illustre par une baisse des prix ainsi qu’une économie d’échelle

La phase 4 est la phase de saturation suivie par la phase numéro 5 qui est celle du déclin.

Il y a une distinction à effectuer entre innovation de produit et innovation de procédé. Le concept d'innovation de procédé est introduit dans la pensée économique par Joseph Schumpeter au début des années quarante et au sens principal d'innovation produit au début des années cinquante par Peter Drucker

L’innovation de produit est l'introduction d'un bien ou d'un service nouveau. Cette définition inclut les améliorations sensibles des spécifications techniques, des composants et des matières, du logiciel intégré, de la convivialité ou autres caractéristiques fonctionnelles.

L’innovation de procédé est une innovation qui introduit un nouveau mode de production ou de commercialisation : le développement du commerce sur Internet, la diffusion de la carte vitale en sont de bons exemples.

Nous pouvons également évoquer l’innovation organisationnelle qui se traduit par une mise au point ou une adoption d’une nouvelle organisation du travail. Cette forme d’innovation est un peu similaire à l’innovation de procédé dans le sens où elle contribue à modifier la méthode de production et/ou de distribution comme par exemple l’Organisation Scientifique du Travail.

On peut aussi relier l’innovation au progrès technique : le progrès technique s'inscrit aussi dans les différentes formes d'innovations mises en œuvre par l'entrepreneur, lesquelles peuvent concerner aussi la fabrication d'un produit nouveau, la mise en œuvre d'une nouvelle méthode d'organisation de la production, ou l'ouverture de nouveaux débouchés. Le progrès technique résulte directement des innovations. Le système d’innovation s’illustre notamment avec le progrès technique dans les entreprises qui permet alors également un impact des innovations dans l’économie.

  1. Son impact dans l’économie

Nous allons d’abord évoquer les effets des innovations sur la consommation des ménages. Pour améliorer la consommation des ménages ainsi que pour répondre au mieux aux besoins humains l’utilisation d’innovation de produit est une bonne solution. L’amélioration qualitative de l’alimentation, comme la conservation des aliments ou la préparation des plats, ou encore l’amélioration du confort de la maison, du transport individuel ainsi que celui des télécommunications sont pleins d’exemple qui montrent à quel point les dernières décennies ont été marquées par de nombreuses améliorations sur tout ce qui touche à la couverture des besoins des individus. Ces nombreuses innovations créent un dynamisme envers les achats. Elles sont donc un élément important de soutien de la demande et donc d la croissance. De nombreuses transformations dans les univers du multimédias et des moyens de communications ont été des soutiens majeurs au niveau de l’activité économique en favorisant la large distribution de ces biens améliorés pour qu’elles puissent être accessible aux différentes catégories sociales comme en témoigne les taux d’équipement, par exemple, l’augmentation de la présence des écrans dans les foyers.

Les innovations ont également des effets sur la productivité des entreprises. Au niveau des entreprises les innovations de procédés permettent  de créer des gains de productivité du travail et du capital qui entrainent une amélioration de la compétitivité-prix des entreprises, grâce à une répercussion a la baisse sur les couts de productions, mais également de la compétitivité structurelle grâce à l’amélioration de la qualité des produits et leurs adaptations au marchés pour ainsi en faire également profiter les consommateurs. Dans ces deux situations les entreprises innovantes prennent avantages du progrès, des innovations en termes de gains de part de marché et d’augmentation de la valeur ajoutée. Ces innovations sont donc bien une garantie de croissance plus dynamique au niveau macroéconomique.


II)
Les brevets sont-ils nécessaires à l’innovation ?

Nous avons pu remarquer l’importance du rôle de l’innovation technique dans l’économie, effet ce dernier influe sur le succès d’un produit d’une marque ou d’une entreprise. Cependant les innovations requièrent généralement la mise en place de fonds en recherches et développement pour les entreprises par exemple, il est donc nécessaire d’inciter les sociétés à innover. Ainsi les institutions étatiques tentent de mettre en place des systèmes encourageant à innover, d’où la création du brevet…

  1.  Un exemple concret de moyen d’incitation à l’innovation…

Un brevet est un titre de propriété qui confère à son titulaire un droit d’interdiction de l’exploitation par un tiers de l’invention (produit nouveau inventif et industrialisable) ou le procédé breveté, à partir d’une certaine date et pour une certaine durée. En d’autres termes, la protection par brevet signifie que l’invention ne peut être réalisée, utilisée, distribuée ou vendue à des fins commerciales par des tiers sans le consentement du titulaire du brevet (sous peine d’être une « contrefaçon »). Le brevet n’est valable que sur un territoire déterminé et pour un état déterminé. On peut donc dire qu’un brevet est toujours national, mais il y a possibilité de déposer un brevet auprès d’un état en passant par des institutions spécialisées. De ce fait, au moment de la demande, l’état peut accorder un « brevet provisoire » ou un « délai de grâce » qui permet d’éviter la nullité du brevet pour un inventeur ayant exposé son invention avant le dépôt du brevet dans un cadre considéré de non-confidentiel mais qui aurait comme avantage de la diffusion rapide des connaissances techniques tout en réservant l’exploitation industrielle de l’invention. La durée limite de protection accordée par le brevet est en général de vingt ans. Le brevet peut être vendu ou loué sous forme de licence : les licences d’exploitations. Aussi, La durée de vie d'un brevet devrait être proportionnelle aux caractéristiques de marché auquel il s'applique. Prenons pour exemple, le cas du domaine des logiciels dans lequel les cycles de vie sont extrêmement rapides, une durée de vingt ans de protection pour un brevet y tue la concurrence. En effet, un brevet peut être délivré dans tous les domaines de la technique, l’invention peut être un produit, comme un composé chimique, ou un procédé qui permettrait d’obtenir un composé chimique. Les brevets comprennent tous les aspects de la vie quotidienne, de stylo (brevets de Biro) et le plastique (brevet de Baekeland), jusqu’à l’éclairage électrique (brevets de Edison et Swan), en passant par les microprocesseurs (brevet de Intel). Il existe plusieurs catégories de brevet : l’invention de produit : un objet matériel qui se distingue par des caractéristiques de sa constitution par sa constitution, sa structure ou sa forme, l’invention de procédé qui concerne tous les facteurs ou garant qui conduit à l’obtention d’un résultat ou d’un produit, l’invention d’application qui consiste à imaginer d’user de moyens connus pour parvenir à un résultat qui peut être connu mais dans un rapport différent, l’invention de combinaison : regroupement non encore réalisé de moyens connus avec d’autres pour obtenir un résultat industriel et enfin, l’invention d’usage : un effet technique qui apporte un bénéfice d’utilisation.

...

Télécharger au format  txt (26.3 Kb)   pdf (353 Kb)   docx (20.9 Kb)  
Voir 15 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com