DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Les Etats-Unis De 1945 Au Début Du Xxième Siècle

Commentaires Composés : Les Etats-Unis De 1945 Au Début Du Xxième Siècle. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 22

l'histoire du XXème siècle. La guerre froide qui dure de 1945 à 1991 est la conséquence de l'impossibilité de s'étendre des États-Unis et de l'URRS chacun ayant la ferme intention d'éliminer l'autre. C'est un conflit sans affrontement direct à l'ère atomique.

Les États-Unis sont un protagoniste de la guerre froide. Ils représentent une idéologie, une économie. Sortant vainqueur de la seconde guerre mondiale, ils s'allient avec l'URSS dans la grande alliance mais les deux grands vont se retrouver antagonistes. Quel est le statut des États-Unis de 1945 à nos jours ?

De 1945 à 1955, le rôle des étasuniens à l'échelle mondiale est majeur, tout d'abord ils sont les grands vainqueurs de la seconde guerre mondiale, ils organisent le monde de l'après guerre, ils constituent le noyau d'un bloc, et restent très dynamique tant sur le plan stratégique, militaire que diplomatique.

De 1955-1975, les États-Unis représentent le modèle de l'ouest, son rôle est tout autant majeur lors de la coexistence pacifique que lors de détente.

De 1975-2001, la guerre froide est remise en cause, les États-Unis sont affaiblis mais ressortent tout de même vainqueur pour devenir une hyper-puissance parfois contestée..

CONCLUSION

Ainsi, il paraît évident de dire que le monde depuis 1945 à nos jours a été façonné par les Etats-Unis et a façonné les États-Unis.

Après la seconde guerre mondiale, ils se sont imposés comme les leadership évident avec un monopole sur l'arme nucléaire et sur le plan économique. Ils organisent l'après guerre et la coopération entre les États. Ils sont au centre de la scène mondiale.

Après 1947 ils forment le noyau d'un bloc celui de l'ouest avec une doctrine, une stratégie économique et militaire commune qui leurs permet de surmonter les crises. Malgrè des échecs comme la guerre de Corée, ils restent au cœur d'une Pactomanie qu'ils créent, entretiennent et utilisent pour mener à bien de nouvelles stratégies.

Après 1955, le coexistence pacifique laisse la place au dialogue entre les deux grands mais n'exclut pas les crises, la course à l'armement et à l'espace. C'est même dans cette période qu'à lieu le crise de Cuba : apogée de la guerre froide mais qui permet aussi de prendre conscience des risques et d'engendrer une Détente. Cette détente donne lieu à de nombreux traités mais cela n'empêche pas la course aux armements. La puissance des États-Unis est alors diminuée.

Après 1975, les États-Unis connaissent quelques difficultés avec sur le plan économique et diplomatique, la guerre fraiche qui amène de nouvelles tensions avec des risques d'éclatement de conflits en Europe. La guerre froide est remise en cause, le tiers monde s'affirme, les États-Unis et l'URSS organisent le démantèlement. Après 1991, malgré la fin de la Guerre Froide. Les américains ont gardé une coopération surtout économique avec certain pays de l'est, ils sont l'hyper puissance économique et militaire, mais ils sont parfois contestés à cause de leur capitalisme libéral poussé à l extrême.

Finalement, les États-Unis, ont un rôle très important durant la deuxième moitié du XX malgré parfois, des reculs de sa suprématies.

I Les États-Unis de la capitalisation à 1955

A- Les États-Unis grand gagnant de la seconde guerre mondiale

Les États-Unis : la puissance mondiale de l'après guerre :

A la fin de la seconde guerre mondiale, alors que pour la majorité des pays la guerre a ravagé les économies, que les pertes matérielles sont évaluées à 1 000 milliards de dollars, seuls les États-Unis sont en position de force : le revenu moyen et la production industrielle ont doublé depuis 1940, ils sont les seuls créditeurs du monde et surtout les seuls à posséder l'arme nucléaire A : arme ayant fait ses preuves auparavant... avec 100 000 victimes civiles au Japon et autant dans les mois qui suivent. En temps que vainqueur de la guerre et dans le cadre de la dézanification, les États-Unis organisent le tribunal de Tokyo au Japon pour juger les crimes de guerre.

Finalement en 1946, le leadership sur le plan économique est incontestablement les États-Unis avec les deux tiers des réserves d'or du monde, une supériorité militaire et une diffusion de leurs valeurs avec le Gatt, Bretton-Woods...

Une volonté de mise en place d'une coopération internationale : l'ONU :

L'ONU vient directement de l'échec de la Société des Nations. Elle est pensée avant la fin de la guerre. Elle a pour but de garantir la paix et la sécurité dans le monde à travers une politique de coopération à l'échelle mondiale. Les États-Unis ont une relation étroite avec l'ONU puisqu'ils sont au cœur de sa construction et de son fonctionnement : Roosevelt est hostile aux zones d'influences et souhaite un équilibre mondial : le 1er décembre 1942, Churchill et Roosevelt annonce la mise en place de « Nations-Unis ». L'annonce de l'ONU se fait sur le territoire américain et la signature de la charte de l'ONU est aussi aux États-Unis : à San Franscico en juin 1945.

Les Étasuniens ont un rôle majeur au cœur du processus. En effet, ils sont membres permanents du Conseil de Sécurité tout comme : la France, L'URSS... c'est à dire qu'ils possèdent un droit de véto sur des résolutions qui peuvent être votés.

Mais dès le début, les négociations sont difficiles, car des tensions apparaissent entre les deux grands.

Les États-Unis : acteur majeur dans la réorganisation de l'après guerre :

Dès 1941 avec la charte de l'Atlantique, puis de Téhéran en 1943, les membres de la grande Alliance organisent l'après guerre.

A Yalta du 4 au 12 février 1945, il est question du sort de l'Allemagne et de la Pologne. L'Allemagne est occupée par les trois alliés : chacun ayant une zone d'occupation : les États-Unis occupent une partie de Berlin Ouest et de l'Allemagne de l'ouest.

A Potsdam en Aout 1945, le contexte a changé : il y a eu la fin de la guerre, le remplacement de Roosevelt par Truman. Il s'agit dessiner la nouvelle Pologne.

Le Japon est administré par les seuls américains. La corée est occupée : au sud les américain et au nord les soviétiques.

Les Américains sont au cœur du système de réorganisation du monde. Ils s'en sortent plus fort, avec une plus grande aspiration et étendue de leur influence. Sortant de la seconde guerre mondiale ils sont associés dans le cadre de la grande alliance à lURSS mais des tensions apparaissent entre les 2 grands.

B – Le début de la guerre froide et de la bipolarisation :

Le modèle américain et la doctrine de Truman :

Le modèle américain est à l'opposé de celui des soviétiques. C'est une démocratie parlementaire fondées sur des élections libres. Le président possède des pouvoirs mais le Congrès outre le contrôle législatif contrôle l'action présidentielle. Le modèle économique est basé sur le capitalisme libéral, sur une société d'abondance et de consommation qui participe au « rêve américain ».

En mars 1946, pendant le discours à l'université de Fulton, Churchill décrit le rideau de fer qui est descendu à travers l'Europe : c'est le symbole d'une partition. Seule l'arme nucléaire est capable de contenir l'impérialisme soviétique. Il n'est pas possible de négocier mais uniquement de faire face. Kennan (diplomate américain) annonce qu'il faut « contenir avec patience, fermeté, vigilances ces tendances à l'expansion. ». Le 12 mars 1947, Truman demande un crédit au Congrès pour la Grèce et la Turquie, pour aider les peuples dits « libres. » C'est le principe de containment ou d'endiguement qui est appliqué : il faut faire face aux ambitions soviétiques.

Les Etats-Unis en période de paix sortent de leur isolationnisme et prennent en charge le monde occidental. La lutte idéologique passe par une propagande et une paranoïa anti-communiste avec le maccarthysme et la chasse aux sorcières.

Le plan Marshall :

Le containment a un contenu militaire, économique et politique.

Les pays qui ont subi la guerre doivent importer des États-Unis pour survivre et reconstruire. Ces achats s'effectuent seulement en dollars mais ils en n'ont pas faute de moyen.

En 1944, la conférence de Bretton-Woods avait créer le FMI et la Bird : institutions basées sur une motivation américaine pour favoriser les relations commerciales. En juin 1947, à Harvard, le plan Marshall est présenté. Il relève l'Europe pour éviter une propagation du communisme et assurer la prospérité américaine.

...

Télécharger au format  txt (31.5 Kb)   pdf (232.2 Kb)   docx (19.6 Kb)  
Voir 21 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com