DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Des Approches Totalitaristes Et Anarchistes De l'Etat, l'Une Est-Elle, Selon Vous Préférable à l'Autre ?

Dissertation : Des Approches Totalitaristes Et Anarchistes De l'Etat, l'Une Est-Elle, Selon Vous Préférable à l'Autre ?. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 7

ines telles que le totalitarisme et l'anarchisme .Comment comprendre alors le totalitarisme?

Dans le mot totalitarisme, il y a le préfixe « tout » c'est-à-dire que tous les pouvoirs sont détenus par l'Etat au détriment de l'individu. Dans un Etat totalitaire seul l'Etat a les droits et l'individu des devoir. L e pouvoir est de nature dictatorial c'est-à-dire que les libertés individuelles ne sont pas acceptées et c'est uniquement le dirigeant qui dicte ses lois à tous. Le fascisme Italien et le Nazisme Hitlérien sont des exemples : ce sont des systèmes qui diffusent une idéologie hégémonique en adoptant comme stratégies et moyens de gouvernement, la répression, l'élimination des opposants par le biais de leurs milices. Comme le souligne Hannah Arendt « Dans les Etats totalitaires, ni l'armée, ni l'Eglise, ni la bureaucratie ne sont en mesure de contrôler et de contenir le pouvoir; tout le pouvoir exécutif est entre les mains de la police sécrète». L'on peut alors conclure que dans un régime totalitariste les dirigeants font respecter leur volonté et considèrent leurs peuples comme des sujets sur qui, ils ont droit de mort et de vie.

Quant à l'anarchisme on constate le préfixe privatif « a » .Cela signifie qu'ici, l'autorité de l'Etat est

refusée. L'individu doit jouir de toutes ses libertés. Dans un Etat anarchique, les libertés des citoyens priment sur celles de l'Etat. Sa souveraineté et son autorité sont supprimées et les citoyens font ce qu'ils veulent. Comme exemple de société anarchique nous pouvons retenir celle des Troglodytes décrite par Montesquieu dans son roman " Lettre personnel". Au nom de leur liberté et leur volonté de vivre sans contrainte, les Troglodytes refusaient l'autorité de leur roi et voyant qu'ils les maltraitaient à cause de leur méchanceté, ils le tuèrent et massacrèrent sa famille. Peu après ils vont réélire de nouveaux magistrats qu'ils vont par la suite massacrer. Ce qui prouve que désormais ces peuples sont donc dans l'anarchie et vivent dans la liberté totale. Pour JOZEF une société anarchique est celle où l’on peut « faire ce que l'on veut, comme on le veut, quant on le veut, sans se soucier de l'envie des autres ».En clair, dans l'anarchisme, c'est la suprématie des libertés individuelles qui s'affirment au détriment de la souveraineté de l'Etat.

En résumé l'on peut dire que cette deuxième forme de gouvernement où l'Etat est sans maître où guide, sans chef, donc un Etat inexistant est comparée à la première. C'est-à-dire celle qui contrôle et ordonne tout, qui se fait obéir à l'oeil et au doigt, qui est le maître absolu et souverain. Le constat général qui se dégage est que le totalitarisme et l'anarchisme sont opposés quant à leur conception de la nature de l'Etat .Quelles sont alors les approches que ces deux doctrines ont de la nature de l'Etat ?

……..…………………………………………………………………………………………………………

Le totalitarisme part du constat selon lequel l'homme n'est pas naturellement bon. Pour cela l'Etat doit être fort pour maintenir l'ordre car laissé à lui-même l'homme nourrit la tendance de vivre comme à l'Etat de nature. Ce qui est source d'inorganisation, de jalousie qui conduisent à l'insécurité. La légitimité de l'Etat résultera de sa capacité à maintenir l'ordre et souvent l'arme de prédilection du dirigeant est la répression, la violence et même les assassinats de ceux qui ont des avis contraires aux siens. Comme exemple de pouvoir totalitariste l'on peut citer le régime de l'ex président du Nigeria SANI ABACHA qui n'admettait pas les avis contraires. Pour preuve il a fait pendre KEN SAROWIWA et huit de ces compagnons le 10 Novembre 1995 parce qu'ils militaient dans le Mouvement pour la Survie du Peuple Ogonie. Dans ce mouvement, ils réclamaient une meilleure prise en charge de leur région, dans laquelle on exploite le pétrole, pourtant ils ne bénéficient de rien. Il y a aussi Pinochet de Chili, qui, sous son régime de 1973 à 1990 tuait systématiquement tous ces opposants qui n'auraient la vie sauve que par l'exil. Cela confirme les propos de Ludwig Von Mises qui dit que « à la base de toutes les doctrines totalitaires se trouve la croyance que les gouvernements sont plus sages et d'un esprit plus élevé que leurs sujets, qu'ils savent donc mieux que ce qui leur est profitable »; voila comment ils justifient leurs forfaits.

Au niveau de l'anarchisme, l'autorité de l'Etat est récusée car elle prive les hommes de leur liberté et l'expression spontanée et créatrice. Il y a aussi la répartition inégale des droits entre gouvernés et gouvernants, tout comme la concentration de tous les pouvoirs et la nature répressive qui habite en permanence l’Etat. Proudhon en dénonçant l'autorité de l'Etat a donné deux recommandations pour constituer le bon Etat. Au lieu de l'économie capitaliste il préconise l'économie mutualiste où chacun profite du fruit de l'effort. Sur le plan politique, il recommande le fédéralisme dans l'administration. Cela est le corrélat de la décentralisation que nous remarquons de nos jours dans les régimes démocratiques. Quant à Bakounine, il refuse l'autorité de l'Etat et les institutions religieuses car elles répriment les libertés individuelles. Si telles sont les approches du totalitarisme et de l'anarchisme pour l'Etat examinons si ces approches sont bien fondées?

………………………………………………………………………………………….……………………

Les totalitaristes ont une vision pessimiste sur l'homme. L'homme ne se réalise que par les contraintes de la culture; sinon il est passible de retomber dans l'état de nature qui est un état d'insécurité. Pour cela, il faut un Etat fort qui maintient l'ordre. Au lieu de fortifier la justice, on utilise la force pour justifier la légitimité de l'Etat. On ne parle même pas de liberté dans ces genres de régimes. Considérer l'homme dans sa dimension pessimiste c'est aussi pécher à son égard. Il n'est pas uniquement fait ou bien n'est pas seulement capable de pire. Il peut produire de meilleures choses également. Ensuite vouloir assurer l'ordre par la force en privant l'homme de sa liberté est illusoire car aucune violence sur l'homme n'a jamais anéantie sa volonté d'affirmer sa liberté.

Pour les anarchistes qui considèrent l'homme comme étant bon, il convient de souligner qu'il est capable du contraire aussi. Il est un être social et ne peut s'épanouir que dans la société. Aucune société ne peut donc se développer si chacun exerce sa liberté de façon absolue. Freud ne l'a-t-il pas souligné quand il dit que la liberté mal exercée conduit à une ruine de la société?

Il faut ajouter que mal utiliser la liberté détruit l'homme

...

Télécharger au format  txt (11.4 Kb)   pdf (103.7 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com