DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Fiche De Lecture Histoire De Versailles

Commentaires Composés : Fiche De Lecture Histoire De Versailles. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 10

e Fouquet. Le château reste une demeure modeste améliorée par Le Vau mais il est compensé par les jardins édifiés par Le Notre. Le Grand Canal est creusé, des milliers d’arbres adultes sont plantés, le labyrinthe aux 39 fontaines d’animaux est notamment construit. Les 7, 8 et 9 mai 1664 a lieu la fête « Des plaisirs de l’ile enchantée » en l’honneur de la maitresse du Roi, Louise de la Vallière. Molière et Lully sont chargés des spectacles, Vigarini se charge du magnifique feu d’artifice qui clôture la fête. La fête dépasse, comme le veut Louis XIV, celle de Fouquet. Des gravures des festivités sont réalisées par Israël Sylvestre. En 1668 le Roi organise une deuxième grande fête, en l’honneur de la marquise de Montespan, « Le grand divertissement », qui surpasse toutes les autres. Mais le jardin est trop grand par rapport au château. En 1668 commence une deuxième campagne de travaux, les chantiers royaux se déroulent toujours en temps de paix. Le choix est un mélange de vieux et de neuf, un bâtiment neuf en U entoure l’ancien. L’ouvrage s’inspire de la villa Borghese de Rome et Louis s’occupe de tous les détails. Les appartements du Roi sont symétriques à ceux de la Reine. La décoration est associée au cosmos, 7 pièces pour sept planètes, l’iconographie est savante. Les maitresses du Roi bénéficient à tour de rôle de magnifiques appartements. En plus du château, une ville, encouragée par le Roi, nait et grandit autour de Versailles. Dans les jardins, les fontaines sont en plombs puis en bronze à partir de 1680. Elles sont réalisées par les Francines. Elles exigent une grande quantité d’eau, mais surtout de la pression, de nombreux aménagements (pompes, moulins, réservoirs…) sont construits. Le grand canal est la pièce maitresse du système d’eau, en croix il mesure 1800 sur 1500 pour 60 mètres de large. Il accueille des bateaux magnifiques. Les jardins contiennent de nombreux bosquets aménagés par Le Notre, et des grottes (Grotte de Thetis 1676), dont le Roi est friand. Louis XIV fait construire en 1670 un pavillon de détente dans ses jardins, lieu fantaisiste et pittoresque en faïence, le Trianon de Porcelaine.

Organisation du château

Louis XIV veut faire de Versailles sont lieu de résidence, car il veut sa création, son œuvre comme François Ier. La décision est prise en 1677 et Mansart est nommé pour les travaux à partir de 1678. Le budget est important, Mansart supprime la terrasse pour réaliser la grande galerie, construit deux ailes au Nord et au Midi, pour accueillir la cour, ainsi que des petites et grandes écuries. L’inspiration est Italienne et mythologique. Louis XIV veut une cour permanente et les travaux doivent être rapides, le chantier se déroule sous la surveillance de Colbert. Le 15 novembre 1684, Louis XIV s’installe, la galerie des Glaces est terminée, entourée des Salons de la Guerre et de la Paix. L’iconographie réalisée par Le Brun est simple, la gloire du monarque est mise en scène (tenture de l’ « Histoire du Roi », 30 tableaux allant de 1661 à la paix de Nimègue). L’Histoire a chassé la mythologie et les modernes l’ont emporté sur les anciens. Le château est accessible à tous, c’est un outil de gouvernement. Il est surpeuplé et la route entre Versailles et Paris est encombrée. Les Grands Appartements du Roi, en enfilade sur 7 pièces, accueillent ses plus beaux tableaux (Titien, Vernèse, Raphael, Carrache…) et un trône d’argent de 8 pieds de haut. À partir de 1682 ils accueillent aussi les soirées privées du Roi, ou l’étiquette suspend sa rigueur, et la réception des ambassadeurs. Ce sont des appartements de parade réservés aux réceptions. Le Roi mange dans ses appartements selon un rituel complexe. Il travail dans son cabinet, lieu a double caractère, public puisqu’il y reçoit ses ministres et privé, quand il y reçoit sa famille. Il possède aussi des appartements privés, ou se situe notamment un cabinet des curiosités, qui contient ses trésors, et une petite galerie, ou sont exposés ses tableaux. Il y organise des divertissements pour un cercle très restreint. Le château est un lieu de résidence pour 5000 personnes et environ 5000 domestiques. Il existe de grandes différences entre les logements, ils sont distribués selon des critères de classement. La décoration est payée par le roi jusqu’en 1699. Ils sont incommodes : froid, saleté, bruit, vols, encombrements, les désavantages sont nombreux. Pour la nourriture, la plupart doivent subvenir à leurs besoins, les autres ont bouches à la cour. Plusieurs départements gèrent la nourriture, gérée par un bureau d’administration, environ 700 personnes s’occupent de la cuisine. Les fêtes ne se tiennent plus dans les jardins, les divertissements d’intérieurs sont infiniment répétés. La cour se divertit en petit comité.

Les derniers travaux de Louis XIV

La concurrence entre les artistes fait rage, Mansart concurrence Le Notre pour les jardins. Il réalise la pièce d’eau des Suisses, qui est un miroir d’eau de 12 hectares, et une gigantesque orangerie. En 1687 il commence le Trianon de marbre, palais du roi seul, le roi guide lui-même les travaux. Le décor est sobre et épuré avec un jardin en fleur nommé jardin des sources. Mansart préfère le marbre à la verdure pour les bosquets, les jardins sont un musée de sculpture en plein air, la Grande Commande est dispersée dans les allées. Les eaux vives sont le plus bel aménagement, mais la pression est difficile à obtenir malgré par exemple la machine de Marly. Louis XIV écrit une Manière de montrer les jardins, avec un itinéraire contraignant. Les œuvres abandonnent l’iconographie savante et sont jugées sur leur beauté. Par exemple, Le Milon de Crotone de Puget fait sensation, mais la statue équestre de Le Bernin n’est pas du tout appréciée. Dans le palais, la dernière construction de Louis XIV est la chapelle palatine en pierre. Bâti sur le modèle de la Sainte Chapelle, le haut comble dépasse le château, pour montrer que la monarchie est de droit divin. Dans le palais la décoration change, le thème de l’enfance se développe, l’ile des enfants est par exemple créée en 1710 dans le théâtre d’eau, le style est plus épuré. Le Roi se retire de plus en plus souvent du château avec l’âge, le palais devient plus ennuyant. Le cout du château (82 millions de 1661 à 1715) n’est pas si scandaleux par rapport à sa splendeur et son éclat qui rejaillit sur l’Europe entière.

Un nouveau roi qui fuit la vie publique :

Louis XV ne vient habiter à Versailles qu’à partir de 1722, il reste durant le temps de la régence aux Tuileries. Il poursuit l’œuvre de son père et lui reste fidèle. En 1768 la construction de l’Opéra par Gabriel débute, le plus beau d’Europe avec une machinerie prodigieuse d’Arrault. Pour la décoration du château, la mode a changé, les styles Art déco et Rocaille sont en vogue. Louis XV ajuste le château à sa personnalité, il s’aménage des espaces privés, ou l’étiquette et la représentation sont quasiment inexistantes. Il s’agit du Versailles intime, situé au deuxième et troisième étage du château, composé de salles de jeux, de salles à manger, de jardins suspendus, des appartements de ses maitresses et de ses petits cabinets. L’influence de Madame de Pompadour est très importante, notamment sur les arts et spectacles. Louis XV s’ennuie beaucoup, mais il est passionné de cuisine, Lazur assure l’excellence des repas. Louis XV aime se rendre au Trianon, il y fait bâtir en 1762 par Gabriel le petit Trianon, un chef-d'œuvre de grâce, pureté et mesure, c'est-à-dire l’idéal du style français. Il synthétise la noblesse du Grand Siècle et l’élégance du temps des Lumières. Le Trianon est aussi agrémenté du plus beau domaine botanique d’Europe. Au château les travaux sont dus aux nombreux enfants de la reine, l’aile du midi leur est réservée. À partir de 1670 les périodes de deuil n’en finissent plus, les cérémonies ordinaires se succèdent, le Roi est blasé, seuls les spectacles des petits cabinets de madame de Pompadour semblent l’amuser. Versailles est le lieu de la musique, la famille royale en est amoureuse et la musique de la Chapelle compte les plus belles voix et musiciens. Mozart visite la cour en 1763. Mais les chansons satiriques contre madame de Pompadour (les Poissonades) circulent à la cour, participant à la désacralisation du Roi et à la baisse de son autorité. Celui-ci est d’ailleurs de plus en plus absent, tout comme la grande noblesse qui vient à Versailles quand elle le souhaite, ou pour les grandes occasions. Le palais est surpeuplé et les rivalités entre services entrainent de nombreux soucis.

La fin de la monarchie à Versailles

Si le rituel monarchique continu avec Louis XVI et qu’il reste le Roi très Chrétien, la fragile mécanique versaillaise

...

Télécharger au format  txt (14.7 Kb)   pdf (126.1 Kb)   docx (11 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com