DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

L'Homme Est-Il Un Empire Dans Un Empire ?

Commentaires Composés : L'Homme Est-Il Un Empire Dans Un Empire ?. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 4

voquée précédemment, nous met à part. Comment se fait-il que nous ne trouvions pas réellement notre place dans la nature ? Serions-nous un empire dans l’empire qu’est la nature ?

Comme nous l’avons dit, l’Homme est un animal doté d’une raison. Nous obéissons à la loi morale, ce qui nous permet de nous libérer de nos passions, or pour que l’Homme soit un empire dans un empire, ne faudrait-il pas qu’il puisse maîtriser celles-ci ? Puisque nous sommes les seuls animaux pouvant le faire, nous pouvons dire que l’Homme est un empire dans un empire. D’autant plus que l’Homme est capable de dominer la nature, surtout de part l’utilisation qu’il peut en faire. De part sa réflexion, il peut se détacher d’elle, prendre ses distances, il n’est donc plus autant immergé dans la nature. Du moins il l’est, mais il fait partie d’elle quasiment autant qu’elle fait partie de lui. L’Homme ne s’est pas contenter de s’adapter à la nature, comme l’ont fait les animaux, mais il se sert d’elle pour arriver à ses fins. Le but de l’Homme n’est-il pas de s’affranchir de la nature ? L’Homme a conscience qu’il a besoin d’elle, donc il s’organise de telle sorte à l’exploiter tout en y vivant. On peut supposer qu’effectivement, l’Homme est un empire dans un empire, car beaucoup de points s’y prêtent. Les animaux eux, y vivent, l’exploitent mais dans le strict nécessaire, pour pouvoir vivre, ou survivre… Alors que nous essayons, nous de toujours aller au-delà, de dépasser les limites de la nature.

Mais au final, nous sommes soumis aux même lois naturelles que tous les autres êtres, nous devons nous nourrir, dormir, et pour finir, mourir. L’Homme est soumis à la même nécessité et participe à l’unité du « tout » comme les autres êtres. Alors pourquoi serait-il « mis à part », au-delà du fait qu’il soit raisonnable ?

Selon Spinoza, l’Homme n’est pas un empire dans un empire. Effectivement, les sentiments humains répondent aux mêmes lois qui régissent la nature.

Descartes, invente la théorie de l’animal-machine, qui est une nouvelle conception du vivant. Les machines bougent toutes seules, comme l’horloge (grâce à un système), donc l’animal et l’Homme sont des machines. On pourrait comparer cette théorie avec les passions. Tel stimuli, entraîne tel comportement, c’est déterminé. Le corps humain, avec ses sentiments et ses passions, ne peut donc échapper à ces lois physiques et naturelles. Même s’il possède des lois spécifiques, en quelques sortes, il n’est pas un empire au sein de l’empire naturel. Car si c’était le cas, nous serions donc un empire avec nos lois propres, à l’intérieur du plus grand empire qu’est la nature. Dans ce cas là, ne serions-nous pas dans le surnaturel ? L’Homme n’est pas à part du reste des choses. En effet par son corps, il appartient à la nature et doit donc en suivre les lois (Spinoza). De plus, il n’est pas parfait, et ne peut complètement s’arracher à ses passions ce qui le rend encore une fois dépendant de la nature.

Mais alors, l’Homme est assez différent pour se détacher des autres animaux, mais il reste tout de même un sujet parmi les nombreux autres qui se trouvent dans la nature… Nous pourrions nous posez des

...

Télécharger au format  txt (5.4 Kb)   pdf (63.3 Kb)   docx (6.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com