DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Pourquoi j'Ai Mangé Mon Père

Mémoire : Pourquoi j'Ai Mangé Mon Père. Rechercher de 48 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 19

’amour, s’essayer à la drague, se battre avec l’évolution… Situations rocambolesques, personnages hilarants d’un monde où l’homme est pourtant déjà homme : batailleur, jaloux, ingrat et aussi rétrograde. Un miroir à consulter souvent.

Situations plus qu'hilarantes et dialogues inoubliables s'enchaînent alors au fil des pages. Ainsi lit-on à propos de la chasse : « L'ennui, c'était qu'elle (la viande) était toute sur quatre pattes. Et d'essayer de chasser la viande sur quatre pattes […] quand on essaie de se tenir soi-même difficilement sur deux, c'est littéralement un jeu d'andouilles. » Ou plus loin, à propos des repas : « Oser dire à maman qu'on ne voulait pas de ceci ou de cela, de la fourmi pilée, du crapaud mariné, c'était vouloir s'attirer une bonne baffe. » Pourquoi j'ai mangé mon père est également un joli conte sur la société, la famille, l'éducation et l'éternel débat entre ceux qui veulent faire bouger les choses et ceux qui pensent que « c'était mieux avant ». Le mot de la fin revient à Edouard parlant à ses fils : « Votre devise, nous disait-il gravement, ce doit être de donner à vos enfants, comme j'ai tenté de le faire, un départ meilleur que n'a été le vôtre. »

Roy Lewis fait ici de l'anachronisme sa seule loi et revisite avec brio les grands thèmes sociaux : l'éducation, le rôle de la femme ou l'éternel combat entre progressistes et réactionnaires. Il aborde également l'écologie, la famille et pose la question cruciale de la maîtrise du progrès technique par le biais de cette fresque grandiose, hilarante et moderne.

1. L'arbre généalogique de la tribu à partir du chapitre 3.

Laure+ Oncle Vania | Gudule + Ian | Aglaé | MATHILDE | EDOUARD | Amélie | Barbe | |

| | | | | | | |

| ErnestIntellectuelLe narrateur | Oswalddoué pour la chasse | Tobie"géologue" | Alexandreartiste peintre | Williamapprivoise les animaux. | De nombreuses soeurs destinées à faire des épouses: Elsa. | |

2.

Les conditions de vie des personnages. (organisation sociale, activités, relations hommes/femmes, mortalité).

Organisation sociale:

Un chef: Edouard à qui tous sont soumis.

Les femmes ont aussi un chef: Mathilde, mais elle doit se soumettre à Edouard.

Les filles sont des "quantités négligeables" alors que les garçons jouent un vrai rôle dans la tribu et sont éduqués par le père.

Les activités:

"Lancer des pierres" "grimper aux arbres" "piéger toutes sortes de bêtes", "attraper des poissons", "tailler des silex",

Relation homme/femme:

Inégalitaire. Cadeaux surprenants....

Mortalité :

Importante. Signe d'une vie dangereuse.

La horde est régulièrement décimée par les attaques de prédateurs.

Lions (voir Aglaé), rhinocéros, boa constrictor (animal à ne surtout pas avaler), enfants dévorés par les loups.

Thèmes essentiels de chaque chapitre : 1 : situation initiale ou scène d’exposition2 : évocation de la vie avant le feu : problèmes de nourriture : viande pour des herbivores, problèmes d’abri : caverne disputée aux animaux.3 : l’installation dans la grotte, présentation des membres de la famille.4 : l’histoire de la conquête du feu par le père5 : observation de l’évolution des animaux, l’éducation, considérations sur la spécialisation.6 : discussion sur le progrès entre Vania et le père, invention du dessin par Alexandre.7 : questions d’Edouard à propos du stade de l’évolution, du feu, le plus jeune fils essaie, en vain, d’élever un chiot.8 : le récit des voyages de l’oncle Ian en Europe et en Asie, la mort de l’oncle Ian en voulant dresser un cheval.9 : Edouard emmène ses fils pour qu’ils trouvent des femmes dans une autre horde10 : le plan des fils pour s’emparer des filles de la horde11 : Ernest poursuit Griselda.12 : 13 : l’amour14 : les quatre frères se retrouvent, chacun a sa femme15 : retour dans la famille, la mère a découvert la viande grillée16 : le grand repas, le discours d’Edouard sur le progrès, le concert et la danse, l’enlèvement des filles.17 : Edouard découvre comment faire du feu et incendie la forêt.18 : opposition d’Ernest à son père à propos de la divulgation des secrets de la fabrication du feu aux autres hordes.19 : passage de l’autocratie à la démocratie, Griselda suggère à Ernest de tuer son père.20 : la horde quitte son territoire rendu stérile par l’incendie et va s’installer au sud, dans une plaine qu’elle partagera désormais avec une autre horde à laquelle Edouard a révélé le secret du feu.21 : Ernest tue son père qui est mangé par la horde. |

Thèmes essentiels de l’œuvre.

Nature- culture. | Ch. 6 essentiellement. Le souci du progrès d’Edouard : le volcan ; le feu ; le silex l’artificiel → l’humanité.≠L’oncle Vania, s’oppose à la transgression de toute évolution naturelle.Oncle Vania habite les arbres ≠ Edouard > caverne avec conservation du feu. |

Les progrès techniques. | Education omnivore et carnivore p 32 ; 33.L’évolution, l’innovation : pp. 80-91 (la chasse et le chien) pp. 88. La domestication du chien est envisagée ; celle du cheval est manquée : mort de l’oncle Ian.La découverte du feu volé par le père. Sa domestication pp. 92-93. La cuisine ch.15 ; Observations climatologiques p 97-98. La génétique p110 |

La mise en cause du progrès | Le père idéaliste inconscient devient un savant fou, un tyran et un dictateur : son évolution le conduit à ne plus respecter la volonté du clan, embryon d’expression démocratique. |

La découverte de l’autre. | La découverte d’autres hommes à travers les récits de l’oncle Ian, les migrations des peuples ch 8. Découverte d’une humanité développée à des stades différents à divers endroits de la terre.Délimitation des pays et des frontières, ch 20 : les traités, les règlements.Le racisme, le rejet de l’autre, instinct de conservation, peur de l’autre ? Ou 1er aspect, conséquence des deux autres ? Ch 21. |

L’amour | La découverte de l’amour, du romanesque et de la tendresse. Les «femelles » deviennent les filles ch.14. Les stances d’Ernest ; les enfants ; la famille. L’exogamie |

Le monde et de l’art. | Les arts graphiques (Alex, ch 6.) les origines p.85.La musique et la danse ch.16. |

les valeurs religieuses | Existence d’un monde des rêves et du sommeil ch.19. Intuition d’un autre monde possible après la mort ; embryon de la culture religieuse. Voir les nombreuses citations bibliques ou références religieuses. |

Le commerce | Faut-il distribuer gratuitement ses connaissances ou les monnayer ? |

Le schéma de communication :

Qui raconte ? un narrateur : Ernest / un auteur : Roy Lewis

A qui ? à un auditeur ou à un lecteur

Quand ? à l’époque des pithécanthropes / au XXe siècle

Où ? en Afrique / En Angleterre

Quoi ? sa vie et celle de sa horde ; la vie des pithécanthropes

Pourquoi il a mangé son père

Pour quelles raisons ? pour justifier son anthropophagie pour faire imaginer aux lecteurs la vie de leurs lointains ancêtres

Comment ? par un récit du genre "roman autobiographique " écrit à la première personne avec humour

Le schéma actantiel :

Etablis le schéma actantiel en utilisant les indications suivantes.

Besoin d’inventer lui-même, son plaisir les habitudes

les résultats obtenus

l’échec de certaines expériences

la horde,

au début les risques,

le danger

Désir de faire progresser la horde

les difficultés de la vie

l’humanité

le souci du bien de la subhumanité

Edouard

faire progresser la horde

faire progresser l’humanité

Son génie

l’oncle Vania

son travail

la peur de la horde

le hasard

les

...

Télécharger au format  txt (39.3 Kb)   pdf (224.1 Kb)   docx (21.1 Kb)  
Voir 18 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com