DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Se positionner comme professionnel dans le champ de l’action sociale

Rapport de stage : Se positionner comme professionnel dans le champ de l’action sociale. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  26 Janvier 2020  •  Rapport de stage  •  2 352 Mots (10 Pages)  •  76 Vues

Page 1 sur 10

I – VIE INSTITUTIONNELLE

Présentation de la structure

C’est en 1969 que l’ ADAF (Association Provençale d’Aide Familiale) voit le jour pour l’aide ménagère. L’ADAR (association loi 1901 à but non lucratif), sera crée en janvier 1973 par des citoyens pour rendre possible la vie à domicile des personnes âgées. En 1994, nouveaux publics, les services s’élargis aux usagers malades et aux personnes en situation d’handicap. En 1997, les statuts de l’ADAR sont modifiés depuis complétés en 2010 pour permettre à l’association de rester centrée sur les personnes fragilisées par l’âge, la maladie ou le handicap, ses services s’étendent vers les actifs, la garde d’enfants ou l’entretien. L’ADAR correspond désormais à « Aide à domicile en activité regroupés ». L’association est certifiée NF Service « Service aux personnes à domicile depuis le 2 septembre 2005. Implanté à Saint Nazaire puis à Saint Herblain, l’ADAR se développe en Loire Atlantique avec 13 Antennes et un siège social à Orvault. Les outils à l’usage des bénéficiaires, salariés et partenaires : l’association s’est dotée d’outils rendus obligatoires par la loi 2002.2 du 02 janvier 2002. Ils sont la garantie pour l’usager d’un service quotidien respectueux des normes en qualités et respectueux de ses droits, (Le projet de service, le règlement de fonctionnement, le règlement intérieur, le manuel qualité, la politique qualité, les procédures internes, les outils de communication « site internet, plaquette de présentation des services, les livrets d’accueil »)

Le projet de service a été rédigé avec la participation de professionnels, d’usagers, de familles d’usagers et des membres du conseil d’administration. Les 5 axes de travail définis

• Axe 1 : Remettre l’usager au cœur de l’action quotidienne

• Axe 2 : La mise en œuvre du plan de communication interne et externe

• Axe 3 : Développer des actions de prévention

• Axe 4 : La mise en œuvre d’une véritable politique de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

• Axe 5 : S’adapter aux besoins de la population sur le territoire

Organisation

Les aides à domicile sont encadrées par un/une responsable de secteur, encadré(e) par un/une cadre de secteur. L’association intervient tous les jours de la semaine « du lundi ou dimanche », la continuité des services est une condition pour assurer un service de qualité et répondre aux demandes du publics en perte d’autonomie et de plus en plus dépendant

Les principaux financeurs :

Le Département (APA « allocation personnalisé d’autonomie », aide sociale, prestation de compensation du handicap), participation personnel de l’usager, caisses de régime de retraite, retraite complémentaire, mutuelles, assurances, l’association peut intervenir en mode mandataire

Ses Missions

Accompagnement au quotidien des personnes dépendantes à domicile, dans l’entretien de leur logement, la toilette, l’aide à l’habillage/déshabillage, mettre et/ou retirer les bas, préparation des repas, soutien moral, aide administrative, télé assistance, dans un souci constant du maintien de l’autonomie de la personne. Soutien à l’aidant aide au répit pour une heure ou la journée (dispositif PAUSEO). Intervenir auprès des familles (services ménagers régulier ou ponctuel, garde d’enfant)

Publics accompagnés :

Personnes de 0 à +95 ans (âges moyens autour de 77 ans), personnes dépendantes et/ou Handicapées, enfants, personnes actifs, aidants.

Présentation des professionnels

J’exerce auprès de l’antenne de Pornic qui est découpée en deux équipes, pour un total d’une quarantaine d’aide à domicile. Chaque équipe est encadrée par une responsable de secteur. La responsable à pour missions de proposer à toute personne se présentant pour la première fois une visite à domicile gratuite afin d’évaluer ses besoins, elle propose des solutions adaptées en fonction de l’évolution de la personne et de son environnement. Elle effectue un suivi annuel auprès des bénéficiaires pour revoir l’évolution de leur besoin. Elle encadre une équipe d’aide (agent à domicile, auxiliaire de vie sociale).La responsable de secteur est encadrée par une cadre de secteur qui représente son secteur géographique.

II – IDENTIFIER LE ROLE DE L’ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL

L’AES à domicile intervient auprès des personnes dépendantes et/ou en situation d’handicap, des personnes seules ou en couples, des familles, elle a pour mission d’accompagner les personnes dans les actes essentiels et ordinaires du quotidien et dans les activités sociales, de loisirs. Ses interventions d’aides et d’accompagnement seconde la personne à son épanouissement au sein de son domicile.

Actes essentiels Actes ordinaires

- Aide au lever de la personne - Ouvrir/refermer les volets

- Aide à l’habillage/déshabillage - Préparation des repas

- Aide à la toilette - Refaire/ouvrir le lit

- Enfiler ou enlever les bas - Entretien du lieu de vie

- Aide à la prise des repas/médicaments - Courses avec ou sans la personne

Présence, écoute, soutien moral, jeux de sociétés, lecture, sortie, mise en beauté…

Nous avons différentes manière d’échanger et communiquer entre aides à domicile, responsable, famille.

Nous avons à notre disposition un Smartphone utilisé pour assurer la télégestion de nos horaires. Ce dispositif est un moyen de communiquer et d’échanger plus facilement avec notre responsable et nos collègues, on peut accéder en permanence aux informations actualisées sur les usagers que l’on accompagne au quotidien (planning, fiche mission…).

Dans certains domiciles se trouve un classeur avec fiches de transmissions, quand nous sommes plusieurs à intervenir à différents moments de la journée ou de la semaine.

Nous avons une fois par mois un échange avec notre responsable (en cas de nécessité nous pouvons passer au bureau ou communiquer par sms) pour échanger sur les usagers et vérifier le planning à venir.

Deux fois dans l’année nous avons des heures d’expressions (deux heures) c’est une réunion avec plusieurs collègues du secteur sur un échange à thème.

Nous sommes amenés à échanger avec les équipes pluridisciplinaires (des aides-soignant(e)s, infirmier(e)s, kiné, médecin), lorsque nous les croisons chez les usagers.

Chez certains usagers nous pouvons croiser les membres de leurs familles, qui nous font part de leur souhait d’accompagnement pour leurs parents, ils nous demandent notre point de vue sur l’évolution de l’état de leur santé et si tout se passe bien

III – LE PUBLIC

Les personnes que j’accompagne ont entre 37 ans et 96 ans.

Les personnes sans prise en charge

Un couple de 37 ans avec deux enfants souhaite des interventions pour l’entretien de leur logement, pour pouvoir avoir du temps pour leurs enfants et leurs loisirs.

Un couple de 70 ans, personnes très actives, souhaitent une aide a l’entretien pour leur permettre de continuer leurs loisirs.

Un couple de 80 ans, accompagnement aux courses, vivent en appartement sans ascenseur et ne conduisent plus leur véhicule.

Un monsieur de 77 ans, soutien moral, et aide à l’entretien de son logement.

Les personnes avec prises en charges

Un couple avec une prise en charge CARSAT (pour Monsieur), pour l’entretien du logement

Un couple avec prise en charge APA (pour Madame), pour l’entretien du logement, les courses, et un soutien moral

Un homme de 82 ans avec une prise en charge par sa caisse de retraite, pour le repassage et l’entretien

Une femme de 81 ans avec une prise en charge MGEN CESU, pour l’entretien, le repassage, l’aide aux papiers et un soutien moral

Une femme de 96 ans avec une prise en charge APA, pour l’entretien du logement, les repas, le linge, l’aide à la mise en tenue de nuit

Une femme de 96 ans avec prise en charge APA pour une aide à l’entretien de son logement, balade, courses, soin beauté, soutien moral.

Sur une semaine d’accompagnement, je rencontre différentes personnes avec des besoins divers. Suivant l’âge, l’handicap ou les pathologies la perte d’autonomie peut restreindre le quotidien des personnes dans leur vie à domicile.

Vivre à domicile pour certaines personnes peut devenir difficiles, surtout si elles sont seules. Des services, aides ou/et aménagements peuvent être mis en place (douche, lit médicalisé,

...

Télécharger au format  txt (15.4 Kb)   pdf (52.2 Kb)   docx (14.4 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com