DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Rapport De Stage Bts Cgo

Dissertations Gratuits : Rapport De Stage Bts Cgo. Rechercher de 48 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 15

urante des dossiers clients puis j’ai préparé un bilan. Ensuite, j’ai établi une déclaration d’ISF et une déclaration concernant la Taxe sur les véhicules de sociétés.

TRAITEMENT D’UN DOSSIER CLIENT

Un dossier client est traité par un seul comptable. Le client lui fait parvenir le dossier comportant les factures d’achats, de ventes et les pièces de banque tous les mois. Ce dossier est envoyé par la poste si le siège de l’entreprise est éloigné du cabinet ou bien le client l’emmène lui-même si son entreprise est proche. Parfois le client numérote ses factures mais elles sont souvent non classées.

Afin de travailler de façon organisée, j’ai donc commencé par classer les différentes factures selon leur numéro (numéro 1 pour la première facture suivie du mois de facturation).

J’ai tenu la comptabilité d’entreprises dont les activités étaient très diverses. En effet, j’ai principalement fait la comptabilité d’artisans (bouchers). Par ailleurs, j’ai également traité le dossier d’un prothésiste dentaire et d’une entreprise commerciale qui importe des articles et réalise des acquisitions intracommunautaires. Il fallait bien repérer l’activité car cela influe sur la TVA. En l’occurrence pour les bouchers, la TVA était au taux de 5.5% car ils exercent une activité agroalimentaire.

Les achats

Le boucher Les factures d’achats concernaient principalement des achats de matières premières (viandes). Toutefois, certaines factures indiquaient des marchandises (ex : chips, pâtes…). Cela m’a interpellée car il ne devait pas y avoir de marchandises mais l’entreprise s’était diversifiée en élargissant son activité à l’épicerie. Cette diversification a entraîné la création de nouveaux comptes d’achats distingués selon la TVA. Cet artisan tenait un livre de caisse et non un journal de ventes.

Le prothésiste dentaire

Ce client a une activité paramédicale, il est donc exonéré de TVA sans possibilité d’option. Je n’ai pas comptabilisé de TVA, contrairement au boucher, car ce fabricant de prothèses dentaires ne peut pas déduire la TVA.

Le client « Doux souvenirs »

Son activité est la vente d’objets en tous genres, elle vend également quelques confiseries. Il commerce avec des fournisseurs français mais aussi européens et étrangers. En ce qui concerne, les acquisitions intracommunautaires (achats en Europe), l’entreprise doit utiliser deux comptes de TVA pour collecter et déduire la TVA. Pour les importations (achats à l’étranger), la TVA est exigible lors du passage en douane, elle ne figure pas sur la facture.

Les ventes

Le journal de caisse

Le boucher

Étant donné que les clients paient au comptant, les règlements se font par chèque, carte bancaire ou espèces. Le commerçant enregistre quotidiennement sur un agenda les ventes en les classant par mode de paiement. Il appartient à la comptable de faire l’enregistrement de ces ventes dans le journal de caisse. Par souci de rapidité, la comptable enregistre les ventes TTC et effectue une écriture de régularisation pour la TVA collectée à 19.6% à réception des relevés de comptes.

Le prothésiste dentaire

J’ai utilisé un journal de ventes et j’ai comptabilisé les ventes sans TVA puisque l’activité est exonérée de TVA.

Le Client « Doux souvenirs »

Les ventes sont enregistrées dans un journal de caisse. Le traitement de la TVA est identique à celui du boucher car l’entreprise ne vend que sur le territoire national (produits à 5.5% ou à 19.6%).

Le journal de banque

Le boucher

Les encaissements/décaissements

J’ai enregistré les encaissements et les décaissements dans le journal de banque à l’aide du relevé bancaire.

Les cotisations sociales J’ai également enregistré les charges sociales car les cotisations sociales telles que les Assedic, l’Urssaf et la RSI (Régime Social Indépendant) sont comptabilisées à partir du relevé de banque. Le boucher exerce son activité en Entreprise Individuelle (EI). Il bénéficie donc du régime social indépendant qui concerne les travailleurs non salariés (TNS). Une copie de la feuille de cotisations est insérée dans le dossier de préparation au bilan.

Les emprunts et charges financières Les emprunts et les charges financières (intérêts, services bancaires) sont également comptabilisés à partir du relevé bancaire et d’un échéancier.

L’état de rapprochement bancaire L’état de rapprochement bancaire ne se fait pas mensuellement mais au moment de la révision des comptes.

Le lettrage Après avoir effectué ces différents travaux, j’ai procédé au lettrage des comptes fournisseurs et clients. Ce lettrage permet de s’auto contrôler et de rectifier d’éventuelles erreurs de saisie. Il sert aussi à relancer un client qui n’a pas payé et également à s’acquitter d’une éventuelle dette concernant un fournisseur.

Le prothésiste dentaire

Le fait que ce fabricant en prothèses dentaires soit exonéré de TVA n’a aucune incidence sur la comptabilisation des opérations bancaires.

Le client « Doux souvenir »

L’enregistrement des opérations bancaires ne comporte aucune particularité. L’entreprise n’a pas d’emprunts et la comptabilisation des encaissements/décaissements et des charges sociales est identique à celle du boucher.

Après avoir saisi toute la comptabilité du boucher, j’ai préparé son bilan.

PRÉPARATION AU BILAN D’UN DOSSIER CLIENT

Lors de mon stage, j’ai eu pour mission de saisir les opérations d’achats, de ventes et de banque de certains clients. Mais cette mission ne s’est pas arrêtée à cette simple tâche. J’ai pu voir l’aboutissement de mon travail grâce à la préparation au bilan d’un artisan boucher. Toutefois, je n’ai pas réalisé le bilan.

Cet artisan boucher est imposé dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).

La comptabilité d’une entreprise est réalisée sur une période donnée appelée « exercice ». Un exercice comptable correspond à une année. Il peut coïncider avec une année civile mais ce n’est pas toujours le cas. L’exercice comptable de ce boucher débute le 01/04/2005 et se termine le 31/03/2006. À la fin de cette période, on dit que l’on « clôture l’exercice », cela revient à préparer les documents comptables de synthèse (bilan, compte de résultat et annexe). Ces documents comptables (bilan et compte de résultat) sont une photographie au 31/03/2006 de l’entreprise. Le compte de résultat permet de dégager le résultat de l’exercice en cours (bénéfice ou perte) et de faire apparaître les charges et les produits de l’exercice. À l’intérieur du compte de résultat, les charges et les produits sont classés par poste : exploitation, financier et exceptionnel. Le bilan représente le patrimoine de l’entreprise en distinguant l’actif et le passif. On doit retrouver au bilan comme au compte de résultat un résultat net comptable identique.

Il est indispensable qu’il y ait séparation et continuité des exercices (principes comptables). Pour cela, j’ai enregistré, à la clôture de l’exercice, des opérations diverses dites « écritures d’inventaire et d’extourne ». Toutes ces opérations enregistrées, il faut éditer le grand-livre pour commencer la révision comptable en vérifiant compte par compte. C’est à ce moment par exemple que l’on réalise l’état de rapprochement et le contrôle de la caisse.

Difficultés rencontrées : Les comptes fournisseurs n’étaient pas en totalité lettrés car il manquait beaucoup de factures. Étant donné que nous arrivions à la date de fin d’exercice, j’ai essayé de solutionner le problème avec l’aide d’une comptable. Nous avons appelé le client pour lui demander les factures, celui-ci les a retrouvées. Il nous les a donc fait parvenir.

Le cabinet comptable a mis à ma disposition des tableaux préconçus sur Excel pour travailler avec méthode. Voici les vérifications que j’ai réalisées :

Classe 1

Dans le compte 108 000 se trouve la rémunération de l’exploitant, les apports ainsi que ses dépenses personnelles. Il est interdit de déduire la TVA sur ces frais engagés dans un intérêt personnel.

Classe 2

Acquisitions de nouvelles immobilisations

L’entreprise a également acquis de nouvelles immobilisations qui ont été comptabilisées lors de l’enregistrement des factures d’achats (module « traitements courants »). Grâce au module « Immobilisation

...

Télécharger au format  txt (22.9 Kb)   pdf (177.3 Kb)   docx (15.4 Kb)  
Voir 14 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com