DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Rapport de stage IUT - BANQUE REFLEXION ET ACTION

Documents Gratuits : Rapport de stage IUT - BANQUE REFLEXION ET ACTION. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 30

de la cause environnementale et de la diversité.

En dépit de la crise des « subprimes » survenue en 2008, BNP Paribas s’est illustré par sa solidité ce qui lui a permis de minimiser le nombre de licenciement de l’ordre de 5% de ses effectifs au niveau mondial dans sa division banque de financement et d'investissement. Pourtant, ces suppressions de postes n’ont en aucun cas concerné les chargés d’accueil en banque de détail. Cependant ceux-ci doivent faire face à un phénomène d’une autre ampleur propre au secteur tertiaire : la stratégie d’automatisation des services. Dans ce contexte où l’on assiste à la multiplication d’automates en agences et des fonctions offertes par Internet, je me suis demandé quelles sont les répercussions de l’automatisation des services bancaires en termes d’organisation du travail pour les chargés d’accueil.

Voici comment je développerai mon rapport. Dans un premier temps, je présenterai la société BNP Paribas avant de me concentrer tout particulièrement sur l’agence du Parvis de la Préfecture. Alors, j’aborderai le travail que j’ai effectué dans cette agence et les problèmes que j’ai rencontrés. Et pour terminer, j’évoquerai le bilan de mon travail et ma connaissance de l’entreprise.

REMERCIEMENTS

Je remercie Mme Virginie GRONDIN, directrice de l’agence BNP Paribas de Cergy Préfecture, pour son encadrement et ses nombreux conseils.

Je remercie également toute l’équipe de l’agence de Cergy Préfecture qui m’a intégré immédiatement et avec laquelle j’ai passé un agréable stage : Mme Marion GUILLON, Mlle Patricia GOFFARD, Mme Angélique BILLOT, M. Elie LALOI, Mlle Maud BONTROND, Mme DUBOIS Christelle, Mme ANDERSON Marie-Christine, Mme GASTEBOIS Catherine et Mme MOLLOT Corinne.

Merci aussi à M. BUNEL Stéphane Directeur des Ressources Humaines, pour sa confiance, ainsi qu’à Mme BOYER Mélanie pour son suivi pré-stage.

SOMMAIRE

Introduction…………………………………………………………………………..Page 2

Remerciements……………………………………………………………………….Page 4

I. Présentation de la banque d’un monde qui change : BNP Paribas………Page 6

1. De la Restauration à notre ère…………………………………………………Page 6

2. Trois grands domaines d’activités…………………………………………….Page 7

3. Principales filiales……………………………………………………………Page 10

4. Des valeurs fortes……………………………………………………………Page 10

II. BNP Paribas de Cergy Préfecture : une agence pas comme les autres…..Page 11

1. L’organisation de l’agence…………………………………………………..Page 11

2. Fonctionnement…………………………………………………………..….Page 13

3. La concurrence………………………………………………………………Page 14

III. Mon rôle dans l’agence…………………………………………………..Page 15

1. Le métier de chargé d’accueil………………………………………………..Page 15

2. Moyens et matériels utilisées………………………………………………...Page 17

3. L’Imprimante Libre Service…………………………………………………Page 18

IV. Réflexion personnelle…………………………………………………....Page 20

V. Mon bilan de stage……………………………………………………….Page 23

Bibliographie………………………………………………………………………...Page 24

Annexes……………………………………………………………………….…….Page 25

I. Présentation de la banque d’un monde qui change : BNP Paribas

BNP Paribas est un groupe bancaire français, né le 23 mai 2000 de la fusion de la Banque Nationale de Paris (BNP) et de Paribas. Elle est cotée au Premier Marché d'Euronext Paris et fait partie de l'indice CAC 40. Avec 2,24 billions d’euros au 4 novembre 2010 (en hausse de 34 % sur trois ans), la banque est désormais la première au monde en termes d’actifs.

Une expression affirme que Rome ne s’est pas faite en un jour, il semble que se soit aussi le cas de BNP Paribas, une banque issue de deux lignées bancaires et construite dans l’adversité.

1. De la Restauration à notre ère

a) BNP

* Comptoir national d’escompte de Paris

Cette fresque commence en période de crise avec la création en mars 1848 du CNEP, littéralement le Comptoir national d'escompte de Paris sous l’impulsion d’industriels et d’institutionnels. A partir de 1853, l'établissement diversifie rapidement ses activités au-delà de l'escompte des effets de commerce sous l’appellation CEP. Il se développe notamment à l’international profitant ainsi de la signature en 1860 du traité franco-anglais de libre échange. Conformément à la loi du 2 décembre 1945, a la Libération, le 1er janvier 1946, le CNEP, ainsi que d'autres banques de dépôt, est nationalisé et l'État en devient l'unique actionnaire.

* Banque nationale de crédit

Il s’agit de la filiale du Comptoir national d’escompte de Mulhouse (CNEM,) crée en mars 1848 dans le même contexte économique et social que le CNEP, avec des capitaux d’industriels de la région alsacienne. La BNC en prend le contrôle à partir de 1830 au même titre qu’une trentaine d’établissements locaux et régionaux. La banque se retrouve grandement sollicitée dans le cadre de l’effort de guerre, ainsi 50 % de ses opérations concernent des opérations d’escompte.

Le 1er septembre 1922, la Banque française pour le commerce et l'industrie (BFCI), créée en 1901 par un groupe d'investisseurs, dont la Banque de Paris et des Pays-Bas, le Comptoir national d'escompte de Paris et la Société générale, est absorbée par la BNC. Cependant, la crise de 1929 aura raison du groupe entrainant sa liquidation en 1934.

* Banque nationale pour le commerce et l'industrie

Crée en le 18 avril 1932, la BNCI se positionne en tant que digne héritière de la BNC, puisqu’elle va connaître une forte expansion grâce à son réseau de filialisation dans les pays africains à l’aube de la décolonisation mais aussi en Angleterre. À la veille de sa fusion avec le CNEP, en 1965, la banque compte 1050 guichets en France et 30 filiales à l'étranger.

* Banque nationale de Paris

Sous l’égide du ministère des finances, le 4 mai 1966, la BNCI et le CNEP fusionnent donnant ainsi naissance à la Banque Nationale de Paris (BNP). Cette fusion émane de la stratégie de concentration bancaire menée par le ministre des Finances d’alors, Michel Debré. Le nom de cette nouvelle banque emprunte un élément à chaque établissement prédécesseur : le « nationale » de la BNCI avec le « Paris » de Comptoir.

La BNP ressort renforcée en devenant la première banque française, la deuxième européenne et septième mondiale en termes de total de bilan.

Durant les années 1970, la BNP profite d’un contexte d’expansion de bancarisation des ménages pour se développer auprès du grand public alors sous-équipé en compte bancaire. Mise à part le marché domestique, l'essor touche également l'international, avec la création du club bancaire ABECOR. L’année 1979 est marquée par l’acquisition de la Bank of West, profondément implantée dans l’ouest des Etats-Unis. La BNP est privatisée en 1993.

b) Paribas

Son histoire débute en 1920 lorsque Louis Raphaël Bischoffsheim fonde une banque éponyme. En 1863, ce financier fond la maison Bischoffsheim-Goldshmidt dans la Banque de Crédit et de Dêpot des Pays-Pas dont il est également le propriétaire.

En parallèle, on assiste à la création en 1869 de la Banque de Paris à l’initiative d’un groupe de banquiers et capitalistes composé de Adrien Delahante, Edmond Joubert et Henry Cernuschi.

Un rapprochement a lieu en 1972 entre la Banque de crédit et de dépôt des Pays-Bas et de la Banque de Paris donnant naissance à la Banque de Paris et des Pays-Bas. Il s’agit d’un groupe doté de succursales à Paris, Genève, Bruxelles et Amsterdam et fortement orientée à l’international, en Asie, en Europe, sur le pourtour méditerranéen, ainsi que dans les Amériques.

...

Télécharger au format  txt (48.1 Kb)   pdf (325 Kb)   docx (28 Kb)  
Voir 29 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com