DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Une Analyse Sur Le Dormeur Du Val

Note de Recherches : Une Analyse Sur Le Dormeur Du Val. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 5

ersonnage .

b .Un cadre enchanteur compare avec le destin tragique du personnage

Après la relecture de ce poème ,on ressort une comparaison forte entre la nature vivante et le pauvre soldat:tout dans ce val est dynamique ,sauf que le soldat est tranquille et dort comme un enfant malade ;le décor est coloré (,,),alors que le visage du soldat est pâle ;il fallait qu’il fasse bien chaud en ce mois avec tant de soleil pour faire la sieste dans ce val ,mais le soldat a froid.Un personnage tragique se distingue peu à peu devant les lecteurs:un jeune soldat inconnu meurt isolément dans un décor tel enchanteur .Ce mort mélancolique contraste avec la nature pleine de vie ,ce qui suscite naturellement des sentiments pathetiques et de la piété du lecteur.

Partie II:Le sens styliste

a .Les expressions artistiques:la personnification ,la synesthésie

Le poète emploie quelques expressions artistiques pour dessiner la nature animée et enchanteresse.Dans le premier quatrain ,trois personnifications (,, )sont consacrées à la description de la nature:la rivière semble une fée dotée du pouvoir magique d’habiller les herbes qui l’environnent d’argent;la haute montagne fière est personnifiée comme l’empreur orgueilleux .Ensuite ,au vers 11,la est magnifiée d’une majuscule ,comme un nom propre .La nature est implicitement personnifiée, à l’aide du verbe personnifié , comme une divinité maternelle qui est en train de soigner gentiment son enfant .Ainsi le poète nous présente –il un tableau harmonieux et mystérieux par ces personnifications.

D’ailleurs ,l’auteur décrit ce tableau utilise la synesthésie:fait appel à plusieurs sens ,principalement la vue ( par exemple à travers les adjectifs de couleur : « bleu », « vert », « pâle »,« D'argent »,« Luit »), l'odorat (« sa narine »), le toucher (qui passe par des prépositions marquant des positions : « dans son lit vert », « étendu dans... », « la main sur la poitrine »), l'ouïe (« chante »). Rimbaud met ici en place des synesthésies, comme Baudelaire avant lui dans son poème Correspondances, qui conduisent parfois à des situations des images paradoxales, liant de façons inhabituelle les sensations :le vers qui relie des éléments solide et liquide à des radiations;« la lumière pleut » qui relie l’élément liquide et des radiations . Grâce à ces synesthésies ,le poète nous fait être sensible ,comme si l’on se situait au milieu de la nature ,à ce qu’il décritconcrètement: dans un petit val tant agréable ,vigoureux et mystérieux ,un jeune soldat dort tranquillement et éternellement dans l’herbe .

b. Une progression dramatique et une condamnation indirecte de la guerre

Après avoir décrit la nature animée dans le premier quatrain ,le poète place un suspense en sérant une image de .Ensuite,il conduit ses lecteurs à se rapprocher vers ce personnage par des descriptions plus détaillées,principalement par celles de l’aspect et la posture:,,, ,.Ces indices de sérénités apparentes visent à tromper le lecteur sur le sens réel de la scène afin de suggérer une fausse piste . Mais ,on peut remarquer le signe de mort par ces termes ambivalents: ,.Voire ,on peut apercevoir cette singe dans les descriptions concrètes de la posture: Comment une personnage normale ,qui baigne la nuque dans le cresson,ne sait pas inconfortable ?Dans lesvers suivants,notre doute semble correcte: ,il est , malgré la chaleur .Enfin ,l’auteur confirme notre soupçon :il est mort .C’est ainsi que Rimbaud met une progression dramatique en scène .

L’efficacité du méthode de révélation progressive choisi par Rimbaud réside dans la condamnation indirecte contre la guerre.C’est un réquisitoire indirect composé par des mots sobres et simples.Ce n’est pas par la polémique ou la dénonciation qu’il tente de convaincre son lecteur , mais par l’évocation lyrique de ce que la guerre met en péril : le droit de vivre, le droit de jouir de ce que la nature nous offre - la chaleur du soleil, les parfums- et tous les plaisirs des sens. Autrement dit, ces images de bonheur que le poème nous propose ne sont pas

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (76.2 Kb)   docx (7.7 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com