DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Kim Phuc, Le Napalm Et La Guerre De Vietnam

Commentaires Composés : Kim Phuc, Le Napalm Et La Guerre De Vietnam. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 4

ie. Après avoir dépassé les témoins, ils s’arrêtent enfin. Certains d'entre eux tentent maladroitement de leur venir en aide. Nick Ut est le seul journaliste qui peut communiquer avec eux, car il parle le vietnamien,. Avec son chauffeur, dans son minibus maintenant « chargé », il ammène Kim et les membres de sa famille vers un hôpital (à une heure de route) et il insistera même personnellement auprès du personnel médical pour que la petite soit soignée ( car en temps de guerre, les hôpitaux sont souvent débordés et ils privilégient tout d'abord les soins aux personnes qui ont le plus de chances de s’en sortir; et Kim ne faisait sans doute pas partie de cette catégorie.)

Kim Phuc s’en sortira, après 14 mois de soins et 17 opérations chirurgicales. Elle vit maintenant au Canada avec ses 2 enfants. Elle a été nommée Ambassadrice de Bonne Volonté (Goodwill Ambassador) de l’UNESCO en 1997, mais revenons en à la photo. Elle parraitra dans l'article de Nick Ut.

Dans son article, Nick Ut se souvient de cette journée...

La photo ne paraitra que le 12 juin dans le New York Times, soit 4 jours après sa prise. Sa parution ne fut pas retardée à cause de problèmes techniques ( car à l’époque, on disposait déjà de moyens de transmission). Non le retard n'est pas en cause. Cela peut nous paraître surréaliste (lol), mais de très vives discussions se sont engagées entre rédacteurs du New-York Times pour savoir si on avait le droit de publier la photo d’une personne nue!, soit Kim Phuc! Finalement, voyant tout de même l’importance de la photo, ils ont décidé de la publier. Mais pour cela, ils ont du légèrement flouter la région pubienne de la petite fille.

Cette image a eu un grand impact et a permis d’accélérer la fin de la guerre du Vietnam. Mais sa très grande force vient de sa propagation. Elle a été utilisée, récupérée et décontextualisée par d’innombrables mouvements idéologiques, politiques ou religieux, et ceci, dans les projets éditoriaux les plus divers. Ronald N. Timberlake, est un vétéran de la guerre du Vietnam et s’insurge de certaines dérives dans un texte largement diffusé sur internet: The Myth Of The Girl In The Photo.

La photo en face de vous représente le cadrage de sa parution dans le NY Times: à la fois très forte, dramatique et bien centrée sur le sujet. Mais on peut trouver d’autres cadrages, ainsi que d’autres photos de la scène qui racontent autant d’autres histoires. Par exemple, si on élargit le cadre, on voit à droite un photographe. Il s’agit de David Burnett, un photojournaliste. Il saisira un instant plus tard cette image.

D’autres images encore, font voir l’armada de journalistes dont je parlais plus haut et pourraient raconter l’histoire d’une petite fille qui serait victime de l’acharnement de la presse et de sa passivité face à ses souffrances.

Le Prix Pulitzer lui a été remis pour cette photo en 1973.

...

Télécharger au format  txt (4.9 Kb)   pdf (68.6 Kb)   docx (7.1 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com