DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Analyse Des Politiques Financieres

Mémoire : Analyse Des Politiques Financieres. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 162

partie du tableau de financement

C La deuxième partie du tableau de financement PCG.

II LE TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L’ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES.

A La logique du tableau des flux

B Elaboration du tableau des flux

B1 Flux de trésorerie liés à l’activité

B2 Les flux de trésorerie liés aux opérations d’investissement

B3 Les flux de trésorerie liés aux opérations de financement

B4 La trésorerie

B5 conclusion

SECTION II POLITIQUES FINANCIERES

La décision d’investir sera prise si elle débouche sur une création de valeur. Le critère de la VAN garantit que la sélection des investissements se fait selon le principe de la maximisation de la valeur de l’entreprise. Ce critère nécessite la détermination d’un taux d’actualisation qui s’analyse comme la rentabilité minimale attendue de l’investissement et qui correspond au coût du financement. A priori, il suffit d’évaluer le coût des fonds propres puis celui des dettes financières et de les pondérer selon la structure de financement du projet. Il existe cependant une difficulté : le coût des fonds propres représente le taux de rentabilité requis par les actionnaires qui est fonction du risque encouru. Le coût des fonds propres dépend donc lui-même de la structure de financement, puisqu’il augmente avec le niveau d’endettement. Le coût moyen pondéré du capital doit tenir compte de ce facteur si l’objectif est de maximiser la valeur de l’entreprise, ou, ce qui revient au même, de minimiser le coût du capital. La détermination de la structure de financement optimale sera donc associée au coût moyen pondéré du capital minimal.

Toute décision en matière financière nécessite une évaluation préalable du support. Le support peut-être une entreprise ou un actif financier (action, obligation ou option).

chapitre V LA POLITIQUE D’INVESTISSEMENT

Définitions

I INVESTISSEMENT EN AVENIR QUASI-CERTAIN

A Les flux d’investissement

A1 les flux patrimoniaux

A2 les flux d’exploitation

A2a les flux de transactions

A2b les flux de fiscalité

B L’étude de l’investissement

B1 la VAN

B1a le taux d’actualisation

B1b la VAN en fonction du taux d’actualisation

B2 le délai de récupération.

B3 Le TRI

B3a représentation du TRI

B3b le taux d’indifférence

B3c multiplicité du TIR

B4 le taux de profitabilité

B5 le cas de projets ayant des durées de vie différentes

B6 Le TRIG

B7 la VANG

B8 La sélection des projets

II INVESTISSEMENT EN AVENIR INCERTAIN

A Investissement en avenir incertain probabilisable

A1 les probabilités de réalisation d’un flux d’une année donnée sont indépendantes d’une année sur l’autre

A1a l’espérance mathématique

A1b l’écart type

A2 les probabilités de réalisation d’un flux d’une année donnée sont dépendantes d’une année sur l’autre

A2a méthodologie

A2b arbre de décisions

B Investissement en avenir incertain non probabilisable

B1 création de scénarii

B2 le critère de LAPLACE

B3 le critère de HURWICZ

B4 le critère de WALD

B5 combinaison des critères de HURWICZ et WALD

B6 critère de SAVAGE

chapitre VI LE CHOIX DU MODE DE FINANCEMENT

I LES SOURCES DE FINANCEMENT

A Le recours au fonds propres

B L’endettement

II LE COÛT DES FONDS PROPRES

A Calcul du coût des fonds propres à partir des dividendes (modèles actuariels)

A1 dividendes stables

A2 dividendes croissants

III LE COÛT DES FONDS EMPRUNTES

A Le Coût du financement par emprunt

B Le coût du financement par crédit bail

C Le coût moyen pondéré du capital de la firme

IV LE PLAN DE FINANCEMENT

V LA VAN AJUSTEE

Chapitre VII LE CHOIX DE LA STRUCTURE DE FINANCEMENT

I L’APPROCHE TRADITIONNELLE

La structure de financement et la valeur de l’entreprise

A La détermination du coût moyen pondéré du capital de la firme dans le cadre de l’approche classique.

B L’effet multiplicateur mécanique de l’effet de levier

II L’APPROCHE DE MILLER et MODIGLIANI

A Valeur de l’entreprise en l’absence d’imposition

B Valeur de l’entreprise en présence d’imposition

C La prise en compte des coûts de faillite

Chapitre VIII LES MODELES D’EVALUATION DES ENTREPRISES

I : LA METHODE FONDEE SUR LES FLUX DE PROFITS

A L’actualisation des dividendes

A1 Hypothèse de stabilité des dividendes (modèle de gordon/shapiro)

A2 Hypothèse de croissance des dividendes (modèle de Gordon/Shapiro)

B L’actualisation des résultats (valeur de rendement)

B1 Hypothèse d’un BPA constant

B2 Hypothèse de croissance du BPA

C La méthode du Discounted Cash Flow

II : LES METHODES PATRIMONIALES

A L’actif net comptable ANC

B L’actif net comptable corrigé (ANCC)

C Dans une perspective de cessation de l’activité

III : COMPARAISON DES VALEURS PATRIMONIALES ET DES VALEURS DE RENTABILITE

IV : METHODES COMBINEES (GOODWILL)

A le GOODWILL

B ANCC

C LA VALEUR SUBSTANTIELLE BRUTE

D LES CAPITAUX PERMANENTS NECESSAIRES A L’EXPLOITATION

V : L’APPROCHE PAR LES COMPARABLES

LA METHODE DES MULTIPLES

A L’approche par les transactions similaires.

B APPROCHE PAR COMPARAISON BOURSIERE

1) le PER

2) le délai de récupération

Chapitre IX LA THEORIE DES OPTIONS

I LES OPTIONS : Définitions, propriétés de base et principes fondamentaux

A L’option d’achat (call)

1) L’achat d’une option d’achat

2) La vente d’une option d’achat

B L’option de vente (put)

1) l’achat d’une option de vente

2) La vente d’une option de vente

II LA VALEUR DES OPTIONS

OPTION D’ACHAT (call)

OPTION DE VENTE (put)

A Valeur intrinsèque

...

Télécharger au format  txt (64 Kb)   pdf (303.4 Kb)   docx (23.1 Kb)  
Voir 161 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com